ZZ Top, Festival Pause Guitare 2017, Albi
Anibal BERITH
Journaliste

«Un moment inoubliable, une prestation de qualité, ZZ Top à Albi, c'était clairement l'événement à ne pas rater de ce 21ème Pause Guitare»

Créé 09/07/2017
8870 vues

21ème Festival Pause Guitare à Albi (près de Toulouse), festival annuel qui rencontre un succès grandissant d'année en année, ayant accueilli des artistes tels que Joe Cocker, Sting, Elton John ainsi que de nombreux acteurs de la scène musicale française (Shaka Ponk, Skip The Use, Christophe Mae, Sopranol....).
L'événement pause ses valises dans une base de loisir au bord d'un lac, tout proche du Tarn donnant au lieu un caractère idyllique, tout proche de la Cité Episcopale mise en valeur par sa cathédrale, fleuron du département et même de la région depuis son entrée au patrimoine historique de l'Unesco.

Le festival ayant débuté il y a deux jours au travers de nombreuses scènes locales installées dans le centre ville d'Albi, et par des concerts délivrés au théâtre national, c'est ce soir que débute réellement la venue des têtes d'affiche de l'événement avec pour nous régaler Féfé, Renaud et les incontournables rois du blues ricain ZZ Top.

Nous passerons rapidement sur l'excellente prestation de Féfé qui dans un registre musical loin (très loin) de l'univers de United Rock Nations, a su bouger le public albigeois malgré la chaleur et un set trop tôt (19h). Une heure de prestation pour laisser la place à Renaud sur laquelle je ne m'attarderai pas même si le public fut conquis.

Il est 22h30 lorsque les texans foulent la scène du Festival. Toute la soirée a été rythmée au son du trio originaire de Houston par la diffusion de leurs titres principaux lors des changements de scène. Vous vous en doutez, le public est très excité à l'idée de voir Billy Gibbons (chant et guitare), Dusty Hill (chant et basse) et Frank Beard (batterie), line up inchangé depuis la formation du groupe en 1969.

L'apparition des deux barbus génère un tonnerre d'applaudissements et une euphorie palpable dans le public albigeois. Côte à côte, Billy Gibbons et Dusty Hill entament leur set par Got Me Under Pressure de leur album le plus vendu, Eliminator, paru en 1983 et tirés à plus de 10 millions d'exemplaires. Malheureusement, on ne pourra guère bien remarquer la prestation du batteur Frank Beard trop reculé et difficilement visible, ce qui ne l'empêche pas de faire le job et de parfaitement seconder le bassiste et le guitariste occupant clairement le devant de la scène et qui, il ne faut pas se mentir, attirent toute l'attention du public avec leur look inchangé depuis 50 ans!

C'est donc chapeau vissé sur la tête, lunettes de soleil sur le nez et barbes toujours aussi longues que la carrière des texans va défiler en quelques titres tirés de leurs albums principaux (Eliminator, Tres Hombres, Antenna, Degüello, La Futura...) sur 1h30 de show.

Pas très expansif, la posture du duo suffit à enivrer le public albigeois; cependant, la communication passe bien avec le public par l'échange de quelques, notamment lorsqu'il s'agit de parler de whisky!

Bien sûr, Billy et Dusty occuperont parfaitement la large scène de Pause Guitare au gré des changement de guitares avec par exemple l'utilisation remarquable de celles aux plumes blanches du plus bel effet et ajoutant un côté comique à la prestation qui démontre bien que, malgré leur succès indéniable, le trio ne se prends pas au sérieux tout en sachant délivrer une musique de qualité.

Techniquement, rien à dire, avec 50 ans de carrière, les chansons s'enchainent avec précision et rythme n'abandonnant jamais le public qui est tenu en haleine à chaque morceau.

Quelques covers seront intégrés dans la setlist (Jimi Hendrix, Robert Petway, Merle Travi, Buck Owens and His Buckaroos) et plus particulièrement Elvis Presley par l'interprétation de Jailhouse Rock en titre de clôture.

Un moment inoubliable, une prestation de qualité, ZZ Top à Albi, c'était clairement l'événement à ne pas rater de ce 21ème Pause Guitare avec la chance de savourer en live la simplicité et la qualité de ce trio presque légendaire du blues avec près de 50 ans de carrière.

Un grand merci à l'organisation pour cette date et un grand merci aux artistes pour avoir répondu présent et émerveiller le public de Pause Guitare.

Anibal Berith

SETLIST
Got Me Under Pressure
Waitin' for the Bus
Jesus Just Left Chicago
Gimme All Your Lovin'
Pincushion
I'm Bad, I'm Nationwide
I Gotsta Get Paid
Foxy Lady
(The Jimi Hendrix Experience cover)
My Head's in Mississippi
Catfish Blues
(Robert Petway cover)
Sixteen Tons
(Merle Travis cover)
Act Naturally
(Buck Owens and His Buckaroos cover)
Cheap Sunglasses
Sharp Dressed Man
Legs
La Grange
Tush
Jailhouse Rock