Report W.A.S.P @ l'Elysée Montmartre le 29/10/2017!
Peetoff
Journaliste

«La joie et les sourires se lisent sur les visages à la sortie de l'Elysée car nous venons bel et bien d'assister à un bijoux de concert qui ne risque pas de se reproduire de si tôt. Merci à ce grand Monsieur qu'est BLACKIE LAWLESS. »

Créé 29/10/2017
6305 vues

Difficile de croire que ce soir nous allons assister à l'interprétation de l'album culte "The Crimson Idol" par Mr BLACKIE LAWLESS. 25 ans après, WASP nous offre la possibilité de redécouvrir ce magnifique concept album sorti en 1992.

À l'origine The Crimson Idol, cinquième opus du groupe, devait être un album solo de Blackie Lawless mais il sortira finalement sous le nom de WASP. L'album retrace la montée et la chute de la rock star fictive Jonathan Steel qui, délaissée par ses parents, devint une star du rock après avoir volé une guitare, et finit par sombrer peu à peu dans la drogue et l'alcool car malgré tout ce qu'il lui est arrivé, ses parents n'accepteront jamais leur fils.

Malgré le fait que seul Blackie Lawless reste de la formation d'origine, WASP est bel et bien de retour pour célébrer l'anniversaire de ce chef d'oeuvre. Pour l'occasion le Boss est accompagné à la batterie du talentueux AQUILES PRIESTER, de DOUG BLAIR à la guitare et MIKE DUDA à la basse. Musicalement la formation tient plus que la route. AQUILES est un véritable bûcheron derrière ses fûts et DOUG nous gratifiera de superbes solos. Côté chant BLACKIE LAWLESS est en voix et assurera une prestation sans failles, même si je pense que les nouvelles technologies de son lui seront d'une grande aide.

Les dix titres qui composent l'album seront interprétés sans temps mort. Dès l'intro du concert avec THE TITANIC OVERTURE le son est vraiment bon et puissant. Les trois écrans géants qui diffuseront les images du film CRIMSON illustreront à merveille les textes du concept album. C'est une véritable jouissance de redécouvrir ou découvrir pour certains ces morceaux grandioses avec, pour moi, ces trois pépites que sont I AM ONE, THE IDOL et le majestueux THE GREAT MISCONCEPTIONS OF ME. A la fin de ce dernier le groupe laisse retentir des sirènes de raid aériens avant de revenir pour 4 titres en rappel. C'est à ce moment là que BLACKIE salue son public pour le première fois de la soirée.

Ils reviennent donc avec une très bonne reprise des WHO, THE REAL ME, avant de mettre en transe la fosse avec un sublime L.O.V.E Machine. S'en suivra GOLGOTHA issu de l'album du même nom et de finir avec I WANNA BE SOMEBODY que le public reprendra avec force.

La joie et les sourires se lisent sur les visages à la sortie de l'Elysée car nous venons bel et bien d'assister à un bijoux de concert qui ne risque pas de se reproduire de si tôt. Merci à ce grand Monsieur qu'est BLACKIE LAWLESS. A 61 ans ce personnage si charismatique est toujours aussi incontournable dans le paysage metal.

Setlist WASP :
1. The Titanic Overture
2. The Invisible Boy
3. Arena of Pleasure
4. Chainsaw Charlie (Murders in the New Morgue)
5. The Gypsy Meets the Boy
6. Doctor Rockter
7. I Am One
8. The Idol
9. Hold on to My Heart
10. The Great Misconceptions of Me
11. The Real Me (The Who cover)
12. L.O.V.E. Machine
13. Golgotha
14. I Wanna be Somebody


Chroniques
Festival
Hellfest 2017
W.A.S.P.
17/06/2017