THE OFFSPRING sur la scène Main Stage 1 du Download Festival 2018
United Rock Nations

«The Offspring a été à la hauteur des attentes des fans et a su unir le public du Download Festival autour de chansons immortelles et entraînantes»

Créé 16/06/2018


Au vu de la foule rassemblée devant la Main Stage 2 alors que le soleil commençait à décliner, on aurait presque pu croire que la tête d'affiche de la journée était The Offrspring qu'on ne présente plus tant ils ont traversé les générations d'amateurs de Rock et de Metal.

Avant même le début d'« Americana », la fosse est chauffée à blanc et acclame le groupe avec force et ferveur. Les musiciens affichent de grands sourires et semblent réellement heureux et touchés d'être là. La setlist ne comporte pas de surprise puisque de grands titres fédérateurs, joyeux et presque légendaires pour certains sont au programme, pour la plus grande joie des fans historiques, mais aussi et surtout des fans plus jeunes qui découvrent pour certains le groupe en live après avoir été bercés par leurs albums étant plus petits. Avant « All I Want », les premiers circle pits sont lancés au coeur de la foule alors que de petits groupes se forment sur les extérieurs pour danser plus librement. Je ne saurais honnêtement pas dire si le plus réjouissant et de voir le groupe aussi en forme ou bien de voir tous ces fans, reprendre à pleine voie les paroles de chansons. Bien que The Offspring nous proposent un show engagé et musicalement très propre, il faut se rendre à l'évidence : les musiciens font leur âge et restent plutôt passifs sur scène, ce qui n'empêche absolument pas le public de prendre son pied devant ce groupe légendaire aux riffs entraînants.

Dexter Holland n'hésite pas à s'adresser à son public : « Whaou ! Vous êtes incroyables Paris, cette foule est magnifique ! Avant qu'on continue ce concert, est-ce que ça vous dit de prendre un verre avec moi ? Aller, c'est parti ! Vous êtes prêts ? ». Avant « You're Gonna Go Far, Kid », il nous présente même son nouveau technicien guitare à qui il fait un câlin avant de se lancer dans la chanson, soutenue par les milliers de voix s'élevant de la fosse. Sur certaines chansons, il se met au piano, avant de reprendre sa guitare sans que sa voix ne faiblisse. Alors que la fin se fait doucement sentir, il reprend : « Ce concert est tellement dément ! Regardez comme vous êtes beaux et sexy ! D'ailleurs, comment est-ce qu'on dit « sexy » en français ? Oh mais c'est le meme mot (rire) ! Alors vous êtes franchement la fosse la plus sexy que j'ai pu voir ! ». Après un petit rappel improvisé, il se rend à l'évidence : « J'ai vu que beaucoup de gens avaient déjà bougé sur la scène d'à côté pour attendre Marilyn Manson alors je voulais vous remercier d'être restés pour nous, ça nous touche sincèrement ! ».

The Offspring n'est pas le concert le plus memorable du Download Festival mais le groupe a assure un set tout à fait respectable et joyeux qui rassemblé le public autour de chansons immortelles.


Setlist de The Offspring :

1- Americana
2- All I Want
3- Come Out and Play
4- It Won't Get Better (Live debut)
5- Hit That
6- Hammerhead
7- Staring at the Sun
8- Want You Bad
9- Bad Habit
10- Gotta Get Away
11- Gone Away
12- Why Don't You Get a Job?
13- You're Gonna Go Far, Kid
14- (Can't Get My) Head Around You
15- Pretty Fly (For a White Guy)
16- The Kids Aren't Alright
17- Self Esteem