Steve Harris British Lion - Toulouse
Anibal BERITH
Journaliste

«La légende Steve Harris aussi charismatique et engagé devant 250 personnes que 80000 !»

Créé 08/11/2016
3220 vues

C'est avec ovation que le groupe anglais est accueilli au Metronum et c'est vrai que ce n'est pas rien, recevoir le légendaire Steve Harris dans notre petite ville, c'est juste énorme et c'est d'ailleurs surprenant que le public n'ait pas répondu plus présent à cet événement.

Il faut dire que le combo s'était déjà déplacé dans la ville rose en juillet 2014 avec The Raven Age en première partie et qu'il faut bien le dire, si les gens se sont déplacés, c'est essentiellement pour assister à la prestation du king de la basse et que le quintet n'a rien produit depuis le premier album éponyme paru en 2012.

British Lion bénéficie ainsi d'une renommée mondiale et c'est tant mieux, et ce qui nous permet d'assister à la prestation de Steve Harris dans un contexte différent de celui du bulldozer Iron Maiden où il reste totalement inaccessible.

C'est donc très simplement qu'il foule la scène du Metronum accompagné de ses deux guitaristes, le batteur et le chanteur Richard Taylor en entonnant le premier titre de l'album ‘This Is My God'.

Ayant écouté l'album qui ne m'a pas plus emballé que ça, la première surprise est que ça sonne mieux en live. Effectivement la musique des anglais est plus dynamique et même si je ne suis pas fan de la voix de Richard, elle passe bien avec l'univers plus hard rock que heavy metal des britanniques.

Le fait est que la prestation des anglais est remarquable jouant ainsi la quasi-totalité de leur album et nous gratifiant de chansons faites pour le live telles que ‘Spitfire' ou ‘Bible Black' entre autres.

Le public à grande majorité fan de Maiden est enjoué devant le charisme du leader incontestable maniant sa basse à la perfection, dont le son est particulièrement mis en valeur et la positionnant comme une mitraillette face au public, oui, comme lors des show énormissimes dans des stades remplis de son groupe principal !
Tout y est pour faire de ce show, quelque chose de remarquable, quelque chose qui soit du Steve Harris sans pour autant être trop du Maiden, avec cependant quelques touches dans l'attitude et sur quelques riffs.
Tout cela semble tout à fait normal puisque Steve Harris compose 80% des titres de ses deux groupes et pourtant il n'est pas tombé dans la facilité de reproduire ce qu'il fait de mieux en osant sortir des sentiers battus et proposer ainsi un univers musical correspondant à ses premières amours musicales et ainsi se faire plaisir tout en faisant plaisir aux fans.

C'est donc sur 1h15 de set que le combo anglais va délivrer sa setlist de 15 titres, ce dernier se bonifiant au fil des minutes, le chanteur prenant confiance en lui (pas évident tout de même de chanter devant un public venu essentiellement voir le bassiste…) et tachant de voler la vedette au leader lorsqu'il prendra sa guitare acoustique.

Une bien belle programmation que British Lion dont le groupe aura montré un réel plaisir de jouer avec une note particulière à Steve Harris qui malgré sa popularité a su rester humble et les pieds sur terre pour s'adonner à ce modeste show qu'il aura fait avec plaisir et engagement.

De plus, le bassiste de renom a joué le jeu des autographes et des photos pendant plus d'une heure après la prestation de son groupe saluant ainsi l'intégralité des aficionados qui ont fait le déplacement et attendu patiemment pour serrer la main de la légende. Bravo et merci Monsieur Harris.

Setlist: This Is My God - Lost Worlds - Father Lucifer - The Burning - Spitfire - The Chosen Ones - These Are the Hands - Bible Black - Guineas and Crowns - Last Chance - Us Against the World - A World Without Heaven - Judas - Let It Roll - (UFO cover) - Eyes of the Young