SMASH INTO PIECES, Marseille ''Le Moulin''
Sylvie PERUZZI
Journaliste

«Un premier groupe très pro, calé et même si les mélodies frôlent la pop, je n'ai pas eu l'impression de tomber dans du rose bonbon !»

Créé 06/11/2016
4645 vues

SMASH INTO PIECES

Le show débute dans le noir, la batterie positionnée sur une estrade, surplombe un grand et long panneaux led où défilera tout au long de leur set des images.
Morten Løwe Sørensen, le batteur, dont on ne voit pas le visage, porte un masque lumineux que l'on peut retrouver sur la pochette de leur dernier album (logo du groupe également).
C'est une voix claire, chaude, légèrement rocailleuse parfois, que je découvre le chanteur Chris Adam. Sur ces belles envolées vocales, les deux guitaristes Benjamin Jennebo et Per Bergquist, bougent, sautent en nous délivrant des riffs bien marqués suivis par des solos très bien exécutés. Spectacle bien servi, lorsque le chanteur et le guitariste descendent dans le public, se croisant et se percutant entre eux. La cellule rythmique pourvue par le bassiste Viktor Viklund et le batteur Isak Snow est très carrée.
Un premier groupe très pro, calé et même si les mélodies frôlent la pop, je n'ai pas eu l'impression de tomber dans du rose bonbon !

Setlist SMASH INTO PIECES :
1. Stronger
2. Higher
3. Rock 'n' Roll (The Apocalypse Tribute)
4. Let Me Be Your Superhero
5. My Cocaine
6. Merry Go Round
7. Disaster Highway