Report RIVAL SONS @ La Rochelle le 10/02/2019 !
Peetoff
Journaliste

«Rival Sons confirme tout le bien que l'on pensait de lui en studio et le propulse comme le Maître Absolu du Classic Rock !»

Créé 10/02/2019
3996 vues

Report : Herger Anlafson

En ce dimanche venteux et hivernale. nous sommes impatients de passer la soirée dans la salle de Concert de la Sirène à la Rochelle.
Moi qui est l'habitude des salles de Lille, je suis agréablement surpris par l'endroit qui vaut largement d'autres salles et qui permet aux fans de pouvoir écouter des choses de qualité. Nous sommes là et impatient d'écouter ce que vaut le très bon groupe américain Rival Sons lors de ce « Feral Roots». N'oublions que l'album du même nom est sorti il y a peu et qui a eu l'effet d'une bombe.
Du début à la fin de cette soirée, nous aurons l'impression d'être revenu 45 ans auparavant dans les meilleurs salles américaines à écouter les groupes de l'époque.

On va commencer avec le groupe canadien The Sheepdogs qui devant un parterre beaucoup moins rempli que lors de la prestation de Rival Sons a fait plus que le job. Pour notre part son Rock Seventies très américain où les références à Creedence Clearwater Revival, Lynyrd Skynyrd, Allman Brothers Band ou Doobie Brother se font sentir. On a eu droit à un set de qualité avec des riffs groovy, une rythmique carrée, des solis de haut niveau , sur fond d'ambiance country et rock'n'roll. 45 minutes qui sont passées très vites et qui ont permis au public de patienter pour la venue des californiens.

Après une petite parenthèse, le temps de changer le décor pour permettre de placer la scène de Rival Sons, on est directement dans le vif du sujet avec ce Rock Bluesy Soul qui fait maintenant la notoriété du quartette américain. A noter la présence d'un claviériste, qui nous trompons pas a la l'habitude de participer aux tournées des américains.
Le quintette est en excellente forme et on remarque que la tournée en première partie de Black Sabbath leurs a fait un bien fou.
Que dire de Scott Holiday. Ce dernier est passé maître dans l'Art du Riff et du solo, un prétendant à la succession des plus grands.
Et Jay Buchanan a putain de charisme avec son look de Dandy qui lui donne une certaine ressemblance avec Jim Morrisson qui va en faire fantasmer beaucoup. Mais c'est surtout sa voix qui est hallucinante : chaude, puissante et soul dans la lignée des Rodgers, Plant ou Coverdale!
Quant à la section rythmique, elle est solide comme un Roc pour soutenir les deux leaders du combo.
Le combo donne la primauté à son dernier album sur la moitié du set avec des titres comme Back In The Woods' qui ouvre de belle manière les hostilités mais on peut citer aussi Feral Roots' ou Do You Worst'.

Le reste de la set list ira picorer sur le reste de la discographie avec le très beau moment Jordan' que l'on peut considérer comme étant le sommet du concert, le morceau à l'ambiance très soul où Buchanan nous fait lever les poils. On pourra juste reprocher l'absence de titres provenant de leur album précédent. Le concert se finit en beauté avec les incendiaires Shooting Stars' et Keeping Swinging'.

Pour conclure, Rival Sons confirme tout le bien que l'on pensait de lui en studio et le propulse comme le Maître Absolu du Classic Rock !

Back In The Woods
Sugar Bone
Presure and Time
Electric Man
Too Bad
Jordan
Feral Roots
Stood By Me
Imperial Joy
Open My Eyes
All Direction
Do Your Worst
Keeping On Swinging