Report/Portfolio IMMOLATION, FULL OF HELL, MONUMENT OF MISANTHROPY, STORTREGN @ Petit Bain le 29/03/2018!
Peetoff
Journaliste

«Une soirée brutale de chez brutale, avec en point d'orgue un set magistral des New Yorkais d'IMMOLATION qui a mis tout le monde d'accord.»

Créé 29/03/2018
4085 vues

Une soirée brutale de chez brutale, avec en point d'orgue un set magistral des New Yorkais d'IMMOLATION qui a mis tout le monde d'accord.

STORTREGN est à créditer d'un très bon set. Le groupe influencé par Dissection aura eu le mérite de réveiller un public légèrement amorphe. La maîtrise technique des zicos est à signaler et les breaks acoustiques apportent vraiment un plus à leur musique.

MONUMENT OF MISANTHROPY et plus précisément son batteur, Simon "Bloodhammer" Schilling, m'auront donné une bonne droite. Ce gars est magistral derrière ses fûts. Technique, précision, groove, une grande classe. Je ne peux m'empêcher de signaler le manque d'implication du chanteur. Certes la scène du Petit Bain n'est pas des plus spacieuse mais le garçon manque tout de même de charisme. A noter la cultissime reprise de DEATH avec PULL THE PLUG, interprétée avec brio.

FULL OF HELL m'aura fait prendre conscience de mon âge avancé. Mon dieu je vais me faire tirer dessus à boulets rouges, mais j'ai rien compris. Visiblement les Américains ont leur base fan, mais cela sera sans moi. Mon côté GRIND se rapproche plus de NAPALM DEATH Scum, CARCASS Reek Of Putrefaction ou WEHRMACHT. Dylan Walker au chant se donne à 200 pour cent mais cela ne suffira pas, en ce qui me concerne, à accrocher leur musique.

IMMOLATION, la claque, magistral, un pure moment de Death dans ta face. Je ne peux m'empêcher de repenser à la première fois ou ces gars m'avaient déjà scotché. C'était en 1989 au Gibus de Paris, ils avaient joué deux titres après le set des Français de MASSACRA. Presque trente ans après, le groupe prouve une nouvelle fois qu'il fait partie des maîtres du Death Metal. Tu en prends plein la gueule et tu dis merci. ROSS DOLAN est impérial au chant et accompagné de deux gratteux, VIGNA et BOUKS, à la technique aussi monstrueuse, il ne vous reste plus qu'à vous soumettre à cette démonstration de puissance. Les Boss sont venus, ont vu et ont vaincu.

Setlist Stortregn :
1. Enlighten Salvation
2. Acosmic Ascendant
3. Lawless
4. Neverending Singularity
5. Through the Dark Gates
6. Epitaph - An Evocation of Light

Setlist Monument of Misanthropy :
1. Capital Punisher
2. Vegan Homicide
3. Malformation
4. At Death's Door
5. Bring Me the Head of LGG
6. Pull the Plug (Death Cover)
7. Retarded Phrase Mongers
8. Killing Spree
9. Intro: Foreboding of Evil
10. Monument of Misanthropy

Setlist Full Of Hell :
1. Halogen Bulb
2. Branches Of Yew
3. Bound Sphinx
4. Vessel Deserted
5. Bez Bólu
6. Amber Mote
7. Thrum in the Deep
8. Ashen Mesh
9. Digital Prison
10. Crawling Back To God
11. Barb and Sap
12. Gnawed Flesh
13. The Lonely Path of the Cestoda

Setlist Immolation :
1. The Distorting Light
2. When the Jackals Come
3. Father, You're Not a Father
4. Swarm of Terror
5. Majesty And Decay
6. Once Ordained
7. Thrown to the Fire
8. Kingdom of Conspiracy
9. Destructive Currents
10. Into Everlasting Fire
11. Den of Thieves
12. The Power of Gods
13. Immolation