Report STEEL PANTHER, Paris la Cigale 09/10/2016
Peetoff
Journaliste

«STEEL PANTHER aura encore confirmé, si besoin en était, qu'ils sont des monstres de scène.»

Créé 09/10/2016
4113 vues

En ce dimanche frais de début d'automne, rendez vous nous est donné à la Cigale pour assister à la deuxième date Française de STEEL PANTHER. La soirée est placée sous le signe du GLAM, du Rock'n'roll et visionnage de BOOBS. N'en déplaise à certains, la bande à SATCHEL et MICHAEL STARR maîtrise à la perfection l'ironie et l'auto dérision et nul doute que nous allons passer un très bon moment en leur compagnie. Impossible de rester de marbre devant un tel groupe qui remet au goût du jour l'âge d'or du GLAM et ses références tel que MOTLEY CRUE , POISON et consorts.

Pour débuter cette soirée nous avons le droit aux Anglais d'INGLORIOUS. Nous avions déjà eu la chance de les voir en février en première partie de THE WINERY DOGS. Ils nous avaient laissé une très bonne impression avec leur rock d'une efficacité redoutable. C'est devant une salle sold out et sur l'air de “won't get fooled again“ des WHO que le groupe de NATHAN JAMES monte sur scène. Il ne suffit que de deux morceaux pour qu'INGLORIOUS mette tout le monde d'accord avec “Until I Die“ et “Breakaway“. NATHAN JAMES (ex Trans-Siberian Orchestra et ex Uli Jon Roth) nous fait admirer une fois de plus son talent et sa voix puissante aux accents de COVERDALE et RONNIE JAMES DIO. En parlant de WHITESNAKE, nous auront droit à une reprise du titre “Fool for Your Loving“. Les deux guitaristes, WIL TAYLOR et ANDREAS ERIKSSON s'en donnent à coeur joie et nous gratifient de riffs et solos inspirés. Sans oublier PHIL BEAVER qui martelle ses futs avec groove et puissance.

Tous les titres du Band font mouche à chaque fois et le groupe fait, une fois de plus, la démonstration que sa musique est vraiment taillée pour le live. A n'en pas douter, avec de telles prestations, INGLORIOUS est promit à un très bel avenir.

“I Love It Loud“ de KISS annonce l'arrivée sur scène de STEEL PANTHER. Il n'en faut pas plus pour faire sauter dans tous les sens un public déjà chaud bouillant. D'entrée la bande à MICHAEL STARR balance trois tubes incontournables du groupe avec “Eyes Of a Panther“, “Just Like Tiger Woods“ et “Party Like Tomorrow Is The End Of The World“ que le public reprendra en choeur. Il n'en faut pas plus pour se rendre compte qu'avant d'être de purs show man et adeptes de l'auto dérision à l'Américaine, Les STELL PANTHER sont avant tout de véritables musiciens, maîtrisant leur art à la perfection.

Pour ceux qui ont déjà eu l'occasion de voir STEEL PANTHER sur scène, leurs concerts sont aussi une multitude d'interludes de sketches et en particulier ceux de SATCHEL qui ont pour dénominateur commun le SEX. Tous les breaks du groupe prêtent à discours, plaisanteries ou séquence de re-coiffage pour LEXXI FOXX. Et pour couronner le tout, c'est l'anniversaire de Sieur SATCHEL. J'imagine parfaitement les cadeaux que le guitariste a dû ouvrir et chérir dans sa loge après le concert.

S'en suivent les très bons “Asian Hooker“ avec son solo endiablé et “Let Me Cum In“ ou le refrain est repris en choeur par une salle en ébullition. Place maintenant au show de Mr SATCHEL qui va nous faire la démonstration de toute sa maîtrise “guitaristique“ en interprétant toute une série de solos des plus grands groupes dont, METALLICA, BLACK SABBATH, GUNS N'ROSES, IRON MAIDEN etc,

Show must go on avec le très sympathique “She's On The Rag“ en acoustique où le groupe commencera les invitations pour la gent féminine à venir sur scène montrer leurs plus beaux attributs, bien sûr pour le plus grand plaisir des voyeurs que nous sommes. C'est dans une atmosphère ultra torride que continuera le concert avec les tubes que sont “Girl From Oklahoma“, “Girls In a Raw“ et le très explicite “Gloryhole“.

Le public est totalement conquis et le show se terminera sur les deux rappels issus FEEL THE STEEL, “Fat Girl“ et “Party All Day“ qui finira de mettre l'audience à genoux.

STEEL PANTHER aura encore confirmé, si besoin en était, qu'ils sont des monstres de scène. Pour les plus sceptiques, je vous invite à vous rendre compte par vous-même que l'on ne sort pas totalement indemne d'un concert des “Survival“ du glam.

Setlist STEEL PANTHER :
Eyes of a Panther
Just Like Tiger Woods
Party Like Tomorrow Is the End of the World
Asian Hooker
Turn Out the Lights
Let Me Cum In
Guitar Solo (incl. Iron Man, Sweet Child O'… more )
It Won't Suck Itself
She's on the Rag
Girl From Oklahoma
17 Girls in a Row
Gloryhole
Community Property
Death to All but Metal
Fat Girl (Thar She Blows)
Party All Day (Fuck All Night)