Report Skywalker au Trabendo le 08/06/2018
Sebastian Ervi
Journaliste

«Place à Skywalker. Le groupe est également méconnu mais leur ambition est perceptible dès leurs premiers morceaux.»

Créé 16/06/2018
2574 vues

Après la sortie de leur album éponyme en fin d'année dernière, Asking Alexandria revient à Paris à Le Trabendo, accompagné du jeune groupe français The Sunday Sadness et des tchèques de Skywalker lors du concert Alternative Live du 8 Juin 2018.

The Sunday Sadness commence la soirée hardcore en ne montrant aucun signe de timidité sur scène, malgré leur peu d'expérience. En effet, le groupe n'a pas encore sorti leur premier EP et n'a joué que 5 titres au public parisien. Le set est donc court mais malgré tout efficace. Le chanteur aime bouger sur scène et régulièrement engager les spectateurs. Musicalement, le groupe se démarque peu, ce qui est explicable vis-à-vis du stade actuel du groupe. Le groupe a tout de même l'air d'être apprécié et les membres sont applaudis!

Place à Skywalker. Le groupe est également méconnu mais leur ambition est perceptible dès leurs premiers morceaux. Formé en 2012, le groupe tchèque n'a en rien perdu son énergie au fil des années : tous les membres, sans exception, se déchainent sur scène en sautant et en bougeant les bras et les jambes énergiquement. Avec quelques sonorités punk, le chanteur communique ses sentiments personnels et se rapproche du public en tentant d'établir un rapport avec les leurs. Malgré son nombre réduit de fans, Skywalker montre finalement plus d'énergie et de sincérité que le groupe qui le suit...

Après être appelé par la foule pendant la dizaine de minutes de retard, Asking Alexandria entre en scène devant le Trabendo presque complet ce vendredi soir. Le groupe se différencie en installant une estrade et des machines à fumées sur la scène. La voix de Danny Worsnop (chanteur) est remarquable en live, qui est surtout mise en avant lors de deux chansons acoustiques jouées au milieu de la setlist. Près de la moitié des chansons jouées proviennent du dernier album du groupe, marquant un tournant auprès du groupe, après l'intégration du nouveau chanteur en 2016. Les chansons font dans leur majorité bouger le public, qui n'hésite pas à pogoter, de près comme de loin. Les lumières et les fumées sont bien gérées tout au long du concert, et certaines chorégraphies sont entraînées. Le spectacle d'Asking Alexandria est ainsi convaincant, et pas seulement musicalement.