Report Shuffle à La Boule Noire le 29/06/2018
Stphane Masson
Journaliste

«Une bonne dose de Metal Progressif français pour commencer la soirée...»

Créé 29/06/2018
2789 vues

Par ce temps caniculaire il est venu le moment de se rendre à La Boule Noire afin d'assister au concert de Shvpes qui a invité en première Shuffle.

J'arrive donc à La Boule Noire à 19h15 pour un début des festivités prévu pour 19h30 et quelle est ma surprise de me rendre compte que je suis le première à descendre les escaliers menant à cette salle qui restera pour moi quoiqu'il arrive mythique. Est ce justement la température canaliculaire qui a donné à nombre de franciliens l'envie d'aller prendre l'air en bord de mer ou je ne sais ou mais force est de constater que la salle restera désespérément quasi vide toute la soirée.

En effet l'affluence oscillera entre 20 et cinquante personnes au maximum pour deux groupes qui pourtant méritent le détour vous pouvez me croire.

Quoiqu'il en soit c'est avec la rage au ventre et l'envie d'en découdre que Shuffle monte une nouvelle fois sur les planches de La Boule Noire et salle comble ou pas ils ont bien l'intention de mettre le feu. Rappelons que Shuffle est un groupe d'Alternative, Progressive Metal français originaire du Mans. Comme je le disais que la salle soit pleine ou non Shuffle n'est pas venu faire semblant et voilà qui fait montre d'un grand professionnalisme, pour le coup dès les premiers accords on est jeté dans le bain du Progressive Metal sarthois qui fera le tour de ses albums et nous fera également l'honneur de nouveautés qui seront sur le prochain album.
Comme a son habitude la prestation de Shuffle est précise et le rythme et l'énergie déployée donnent la bougeotte, la hargne mise par les membres du groupe fait plaisir à voir et est communicative.
Dans le public ça swingue au rythme des accords de Shuffle qui va nous proposer un set d'une trentaine de minutes avant de nous inviter à se retrouver au fond de la salle pour une bière et faire un petit tour du coté du Merch mais ceci après que Jordan (Lead Voice & Guitar) et Jonathan (Bass & Backing Vocals) est terminés le dernier titre du set, « Crazy » au milieu de la trentaine d'irréductibles métalleux présents.

Setlist :
1/ Withdrawal
2/ Spoil the Ground
3/ Switch to the Otherside
4/ Faded Chalk Lines
5/ Checkmate Fool
6/ Crazy

Bon bah le moment est arrivé d'étancher sa soif ou de soulager son envie de picoler pendant le changement de plateau et l'on en profite également pour constater que quelques personnes sont venues grossir les rangs des fans.

Shvpes monte enfin sur scène après une petite intro tranquille, chose qui est devenue désormais presque le cas pour tous les groupes…
Précisons que Shvpes est un groupe de Metal originaire de Birnimgham qui a sorti son premier et pour l'instant unique et excellent album « Pain. Joy. Ecstasy. Despair » en 2016.
Une fois sur scène il n'y a plus rien de tranquille du tout car ça devient tout de suite le bordel avec un Griffin Dickinson (chant) surexcité qui s'explose les cordes vocales tout en jouant en permanence avec la foule. Il n'y a pas à dire en plus de son goût pour le chant le fiston Dickinson (fils de Bruce lead vocal de Iron Maiden pour ceux qui n'avaient pas fait le rapprochement) a également hérité de la bougeotte, de l'énergie et du sens du spectacle de son papa. En live Shvpes c'est une bonne claque dans la tronche et je suis bien déçu que si peu de monde ce soit déplacé ce soir. Toute fois il est a noté que même si une petite cinquantaine de personnes est présente la puissance, les riffs et l'énergie dégagée engendre des pogos de folie ce à quoi je ne m'attendais pas du tout je dois dire avec une assistance si peu compact.
Shvpes va nous poser le cul au sol pendant toute sa prestation et c'est ruisselant de sueur que nous allons quitter le ventre de La Boule Noire pour regagner notre chez nous.

Setlist :
1/ Understones
2/ State of Mine
3/ Skin and Bones
4/ Someone Else
5/ Two Minutes of Hate
6/ Calloused Hands
7/ War
8/ God Warrior
9/ Shapes




Chroniques
Interviews