Report Satyricon à La Machine du Moulin Rouge le 07/03/2018
Stephane Masson
Journaliste

«Le grand Satyr vient nous envelopper de son Black Metal»

Créé 07/03/2018
6616 vues

C'est parti, destination La Machine du Moulin Rouge pour aller en découdre avec le Black Metal de Satyricon.

Arrivée sur place une cinquantaine de minutes avant l'ouverture des portes et tu t'inquiètes quand tu vois la toute petite file d'attente…
Une quarantaine de minutes plus tard après avoir fait blablabla avec un ami photographe un petit coup d'oeil circulaire permet d'être rassuré, voici une file d'attente digne de ce nom.
Je jette un oeil à travers de la façade vitrée de La Machine du Moulin Rouge et je vois déjà de la fumée dans la salle, ceci semble plutôt de mauvais augure si on souhaite un show avec un minimum de lumière.

Nous investissons tous les lieux, certains sautent sur le bar pour se désaltérer en prévision du rude combat qui les attend pendant que d'autres préparent le matos tout en continuant de blablater.

Ce soir deux groupes vont fouler les planches de La Machine du Moulin Rouge, Satyricon avec en première partie Suicidal Angels.




Décollage en cours, voici que Suicidal Angels monte sur scène. Suicidal Angels est un groupe de Thrash Metal grecque dont le dernier album en date « Division of Blood » date de 2016. Les amateurs de Thrash Metal, dont je fais parti soit dit en passant, ne vont pas être déçu car ça speed, ça speed et ça speed !!!
En effet Suicidal Angels ne va pas nous laisser le temps de respirer, les titres vont s'enchainer à un rythme soutenu. Le son de Suicidal Angel est impeccable et les riffs tranchants comme des lames de rasoirs asticotent le public provocant la formation voir la formation de circles pit au milieu de la foule qui encaisse la puissance des rythmiques de Suicidals Angels. Ce n'est pas l'énergie qui manque à ce quatuor et cette dernière envahie la salle entière tout au long de leur set. Il doit encore y avoir des cervicales en souffrance après un tel déferlement de thrash…


Setlist : Capital of War / Bloodbath / Reborn In Violence / Front Gate / Eternally to Suffer / Seed of Evil / Moshing Crew / Apokathilosis


Petite pause, c'est moi ou la fumée devient plus dense ??? Et quand je dis petite pause je suis ironique Satyricon sait se faire attendre, le plateau a été changé en moins de deux mais on attend patiemment que Satyricon vienne à notre rencontre.


Allez hop c'est parti, le groupe prend possession des lieux et la foule s'enflamme immédiatement. Rappelons si besoin est que Satyricon est un groupe de Black Metal norvégien né en 1991. On ne compte plus les albums du groupe et le dernier en date est « Deep Calleth Upon Deep » qui est sorti en 2017. Rappelons que le 20 septembre dernier Satyricon devait se produire à la maroquinerie et que le concert avait été annulé suite à des problèmes techniques. Satyr (chant) ne manquera de rappeler ce concert annulé et de nous remercier de notre présence ce soir à La Machine du Moulin Rouge. Satyricon va nous servir un Black Metal lourd et à la fois rapide avec des riffs puissants. Le public n'attendait rien de plus et ça devient rapidement le bordel complet dans la fosse ou s'enchainent les pogos, circles pit et les slams. En ce qui concerne le show c'est fumée et pas de lumières ce qui ne permet même pas de vraiment distinguer nettement le visage de certains membres du groupe ce qui est bien dommage.
En dehors de cela on ne a pris plein les oreilles et c'est bien le principal…


Setlist : Midnight Serpent / Our World, It Rubles Tonight / Black Crow on a Tombstone / Deep Calleth Upon Deep / Die by My Hand / Noctural Flare / Repined Bastard Nation / Blood Cracks Open the Ground / Now, Diabolical / To Your Bretbren in the Dark / Dissonant / Walk the Path of Sorrow / Transcendental Requiem of Slaves / Mother North / The Pentagram Burns / Fuel for Hatred / K.I.N.G.