Report "Cause of Death Live Stream" Obituary@Tampa (Floride)
Anibal BERITH
Journaliste

«Débarrassés de tout stress lié au premier live stream, Obituary touchent à la perfection en interprétant l'intégralité de "Cause of Death" et bien plus .....»

Créé 24/10/2020
387 vues

Samedi 24 octobre 2020, second live stream d'Obituary d'une série de trois show. Même heure, même lieu et toujours le concept de jouer un album intégralement pour fêter, entre autre, les 30 ans du groupe et surtout de continuer d'exister malgré la pandémie qui frappe notre planète.
La semaine dernière, je vous contais mon avis mitigé sur l'interprétation de "Slowly We Rot", cette semaine, c'est avec un enthousiasme débordant que je reviens sur le "Cause of Death Live Stream" !

Globalement sur le même format que le précédent show par un cadrage spécifique donnant cette impression d'être immergé au sein du groupe durant toute leur prestation, le live de ce soir est aux couleurs du second album des floridiens.....ROUGE !
On passera sur le souci technique que le quintette a rencontré, ayant retardé la retransmission de 20 minutes, pour focaliser sur leur show exceptionnel dont le rendu visuel dégoulinait de rouge !
Les techniciens ont réussi à téléviser l'ambiance si particulière de cet album à la fois sombre et oppressant, en imposant un jeu de lumières plus spécifique et parfaitement calé sur les atmosphères dégagées par chacun des 9 titres de l'album culte d'Obituary.

Diffusant une image animée de l'artwork du disque fondue avec celle du live, pour débuter la retransmission, c'est sans introduction, ni présentation que les américains entrent dans le vif du sujet avec le terrible et efficace 'Infected' ! S'imposant devant un backdrop rouge du groupe, le problème technique réglé, le son frise la perfection ! C'est juste incroyable d'arriver à distiller une sonorité pareille en streaming ! Encore mieux que l'original tout en préservant cette acoustique si spécifique au groupe qui le démarque de tous les autres !
Les musiciens sont clairement en grande grande forme avec un John Tardy au sommet de sa forme, au sommet de son art ! Mais quel growl durant les 70 minutes du live ! Oui, 70 !!! Le quintette nous a fait une très très belle surprise en fin de show....nous y reviendrons !

Dès les premiers riffs du titre introductif, on sent que le groupe est beaucoup plus à l'aise que la semaine dernière, comme libéré du stress occasionné par cette première expérience de live stream lors de la précédente diffusion.
La chose qui m'a marqué durant tout le show, est qu'ils se sont fait plaisir pour donner le meilleur d'eux-mêmes pour le spectacle et c'est tout naturel que le rendu fut exceptionnel et que je me suis régalé. Que tout le public derrière son écran s'est régalé à la vue des chats élogieux tout au long du show et après ce dernier !

Tout au long de l'interprétation de la tracklist de l'album, j'ai ressenti toute la complicité qui règne au sein du groupe en live et en particulier celle de Trevor et de John, un vrai plaisir de partager ces moments intenses qui, bien que je sois seul derrière mon écran, m'ont immergé dans le live comme si j'y étais ! Pour la petite histoire très personnelle, j'étais à l'Elysée Montmartre il y a quatre ans jour pour jour pour assister à la tournée "Inked in Blood" ayant inauguré la ré-ouverture de la célèbre salle de spectacle parisienne. Vous comprendrez que c'est avec une émotion certaine que j'ai profité de ce live stream absolument inratable et ayant tenu toutes ses promesses.

Avec très peu de pauses entre les titres, Obituary interprètent sans fausses notes 'Body Bag', 'Chopped in Half', rend hommage à Martin Ain (bassiste/chanteur de Celtic Frost) avec la cover de 'Circle of the Tyrants '. Dans la foulée, Donald ne manquera pas de s'excuser des contraintes techniques occasionnées et de remercier le public présent pour l'évènement en faisant diffuser par le réalisateur tout un diaporama des photos des fans postées la semaine dernière sur la page Facebook de l'event.

L'ambiance tourne à la pluie et à l'orage (c'est factuel) afin d'annoncer le terrible 'Find the Arise' joué plus rapidement que la version studio et de glisser brutalement vers la fin du show sous un déferlement de lights violettes et blanches pour 'Turned Inside Out' !
47 incroyables minutes précisément de show ! Une grosse claque ! Un rouleau compresseur sonore ! Je suis totalement subjugué par ce à quoi je viens d'assister et je n'ai pas vu le temps passé... Mais c'est la fin, c'est ainsi !
Le groupe se réunit face à la caméra, tout en savourant une bière, heureux d'être là, satisfaits de leur prestation dont ils peuvent être fiers ! Comme le précise Donald, ils préféreraient être sur la route, sur une vraie scène et connectés au public mais les circonstances que nous connaissons en ont décidé autrement et comme c'est pour une durée indéterminée, le live stream est une alternative intéressante et intelligente.

Je m'apprête à voir le générique de fin avec les divers remerciements quand Donald se rapproche de son frère John en lui demandant s'il se sent d'interpréter un titre supplémentaire. L'ensemble du groupe manifeste un enthousiasme débordant à retourner sur scène et c'est sans tarder que le show reprend, non pas pour un titre mais pour quaaaatre !!! 20 minutes de plus avec les grands classiques du groupe joués à la perfection ! 'Straight to Hell', 'Threatening Skies', 'By the Lights' et le cultissime 'I'M in Pain' pour clôturer ce second set incroyable !

Cette fois c'est bien la fin et je ne suis pas resté sur ma faim contrairement à la semaine dernière ! Bravo à vous ô très chers Obituary et vivement le 7 novembre pour votre troisième et dernier show ! I can't wait !!!!


Chroniques
Festival
Hellfest 2017
Obituary
16/06/2017
Alcatraz Festival 2017
Obituary
12/08/2017