Report Of Mice & Men au Petit Bain le 12/06/2017
Stephane Masson
Journaliste

«Soirée Métalcore...»

Créé 12/06/2017
8061 vues

En cette journée bien chaude du 12/06/2017 me voila en route pour Le Petit Bain afin d'assister au concert de Of Mice & Men avec en première partie Motionless In White et The Devil Wears In Prada, trois groupe qui font partis de la programmation du Hellfest 2017.

J'arrive tranquillement sur place une demie heure avant l'ouverture des portes et premier constat la file d'attente est bin longue vola qui confirme que Le Petit bain sera plein à craquer ce soir. Après avoir séché sous le soleil les portes s'ouvrent avec une bonne quarantaine de minutes de retard et nous voila tous aussi impatients que les autres d'entrer dans les lieux.

Il est l'heure d'accueillir The devil Wears Prada groupe de Hardcore Metal américain originaire de Chicago et de san Diego. Et bien voila un groupe qui ne manque pas d ‘énergie et qui a la patate bordel. Des riffs bien violents comme on les adore. Il en fallait pas plus pour faire décoller le public en un quart de seconde. Le son n'est pas au top mais cela n'empêche The Devil Wears Prada de nous en mettre plein la troche et nous montrer qu'il s'agit d'un très bon groupe en live. Le public est en transe et en nage (faut qu'il fait sacrément chaud) tout au long du set de The devil Wears Prada. Merci pour la gifle les gars.

Autant dire qu'il n'est pas possible de faire baisser la température même en buvant des bières et voila que Montionless In White monte sur scène à son tour et autant vous prévenir de suite putain de giga claque...Motionless In White va déverser une putain de vague de son Metalcore explosif et force est de constater que le public attendait clairement ce groupe. Une communion s'opère immédiatement entre le public et le groupe et plus principalement avec Chris qui ira jusqu'à enlacer de nombreux slammeurs. La température à encore pris quelques degrés, et oui c'est possible la preuve…,le public forme une vague en parfaite synchronisation avec celle des riffs lourds et assassins de Montionless in White. Nous noterons quelques soucis technique au cours du set, et oui d'un coup d'un seul hop hop hop plus de guitares oups pas cool, quelques minutes plus tard tout était rentré dans l'ordre et le temps de pause imprévu ayant été comblé par un solo de batterie improvisé. Cela n'aura pas le moins du monde endormi le public qui sera à bloc jusqu'à la fin du set de Motionless In White. Et voila

c'est le moment pour Of Mice & Men, autre groupe américain originaire de Californie, de faire trembler la péniche du petit bain avec son Metalcore percutant et d'achever ceux qui n'ont pas suffoqué à la chaleur étouffante. Et bien force est de constater que qu'il n'y a pas tant de mort que cela dans le public et que tout le monde avait mis de l'énergie de coté car à nouveau tout le monde explose dès les premières notes et sautent dans tous les sens. Toute fois ne semble pas du goût de tous, en effet il est demandé au public d'arrêter de slamer en effet Aaron devenu seul chanteur du groupe ne souhaite plus « des merde comme ça »...Désolé mecs tu fais du Metalcore !!! En plus de calmer l'ambiance il est clair que le départ d'Austin Carlile laisse un vide plus qu'important dans le groupe et principalement en live rendant plus fades des morceaux qui pourtant explosaient quand Austin et Aaron chantaient. Bien qu'entrainant le set de Of Mice & men fut bon avec un bon son et ses riffs accrocheurs il ne restera probablement pas dans les mémoires surtout dans celle des slammeurs..