Report Ice Nine Kills au CCO Villeurbanne le 31/05/2022
Stephane Masson
Journaliste

«Exceptionnelle, pas d'autre mot pour qualifier la performance d'Ice Nine Kills ce soir au CCO !!»

Créé 31/05/2022
162 vues

Aujourd’hui votre humble serviteur voyage et vous emmène au CCO Villeurbanne assister au concert de Ice Nine Kills avec en premières parties Spiritbox et InVisions.
Un concert que nous devons à Veryshow et Sounds Like Hell Productions

Petit tour de tramway pour arriver à la salle qui est en fait un centre culturel ou a été aménagée une salle de concert.
La foule est au rendez-vous à la fois, le concert est annoncé Sold Out donc rien de plus normal. Je t’en l’oreille et je comprends rapidement que Spiritbox et tout aussi attendu qu’Ice Nine Kills voir même que certains sont venus parce que Spiritbox était à l'affiche…
Le top départ est donné par la sécu et nous voilà tous en train de nous précipiter pour être au premier rang mais quelle surprise il y aura un pit photo, le top. Au passage j’en profite de suite pour remercier l’orga, la sécu et tous les bénévoles pour leur extrême gentillesse.

Le temps est venu pour InVisions, groupe de Metalcore du Royaume-Uni, de fouler les planches du CCO. Le groupe nous envoie dès les premiers accords un son bien lourd et percutant avec un chant puissant. Ben Ville (chant) est super actif, il passe de droite à gauche et transmet énormément d’énergie au public.
Le public justement est déjà à fond, comme quoi c’étaient bien les trois groupes qui ce soir étaient attendus de pied ferme.
Le petit bémol est une setlist très courte avec seulement « six ou sept titres » le set passe vraiment trop mais une chose est certaine, InVisions à fait immédiatement monter la température avec un Metalcore ultra efficace.
Séance de rattrapage au Hellfest.

Setlist :

1- DVPE
2- Gold Blooded
3- Annihilist
4 -Hindsight
5- Half Life
6- Deadlock
7- Parasite

Une petite pause binouse s’impose et on remet le couvert avec Spiritbox groupe canadien que l’on qualifie de groupe de Metal bien qu’en fait il s’agit d’un savant mélange d’une multitude de styles de Metal rendant en fait le groupe totalement inclassable.
Il s’agit pour le groupe de sa toute première date en France et le groupe est vraiment attendu au virage, tout le monde en parlait dans la foule et je vous promets personne ne va être déçu. Le « Metal » proposé par Spiritbox est tantôt ultra puissant tantôt calme et posé, et que dire du chant de Courtney Laplante qui passe sans la moindre difficulté du chant clair au growl. Il n’y a pas que le chant de Courtney Laplante qui est surprenant mais également son incroyable énergie, elle est en permanence en mouvement et elle trouve en plus le temps de communiquer et d’échanger en permanence avec le public qui semble en plus compter nombre de fans apparemment « In Love » de la belle Courtney.
Vous l’avez compris, la température est encore montée d’un cran et le public est aux anges.
Je suis surpris de voir quelques personnes quitter la salle avant l’arrivée de Ice Nine Kills et bien dommage pour vous car vous ne savez vraiment ce que vous allez rater…
Pour Spirit Box également une séance de rattrapage est prévue au Hellfest.

Setlist :

1- Circle With Me
2- Hurt You
3- Yellow Jacket
4- Halcyon
5- Constance
6- Blessed Be
7- Mara 3
8- Holy Roller
9- Eternel Blue

Troisième concert d’Ice Nine Kills en France et c’est la troisième fois que je vois le groupe, suis je en train de devenir un fan ???
Le changement de plateau se fait et la tension monte clairement d’un niveau dans le public et que dire des cris des fans impatients quand le pied de micro ultra stylisé de Spencer Charnas (chant) est posé sur le devant de la scène en attendant que le groupe se présente à nous, ce pied de micro est une véritable œuvre d’art si on aime le sang et autres artifices morbides…
Les lumières s’éteignent, la foule exulte, Ice Nine Kills monte sur scène et là on ne touche plus terre…
Le Metalcore d’Ice Nine Kills n’est plus à présenter, c’est juste une pure merveille et que dire du show du quintet, car oui à ce niveau là de perfection on ne voit pas un concert mais on vit un show extraordinaire.
La thématique des derniers albums du groupe n’est pas à présenter et sur scène c’est un mix entre la séance de cinéma et le musée des horreurs.
Lors de ce show il n’y a pas un titre, je dirai même pas une minute, ou il n’y a rien à observer sur les planches du CCO.
Non seulement le groupe change tout le temps de costume, de masque ou d’accessoire en fonction des titres mais il y a également des personnages non musiciens qui envahissent régulièrement la scène pour jouer les « méchants » ou les « victimes » évoqués lors des morceaux.
C’est ainsi qu’un personnage sera tué en direct à coup de machette, qu’une belle blonde se fera poignarder derrière un drap blanc, qu’une possédée envahira la scène ou qu’une ado en ciré jaune croisera la route du « Ca » et j’en passe… En effet, il ne faut pas tout vous dévoiler mais juste vous donner envie d’aller les voir sur scène.
Franchement, des concerts j’en ai vu des centaines mais là, c’est une claque de l’espace que je prends en pleine tronche. Le rythme du set est juste endiablé, à la fois c’est de circonstance, le visuel est à tomber sur le cul sans parler du son juste énorme et de la précision du jeu.
Il y a bien longtemps que je n’avais pas réussi à ne pas décrocher mon regard de la scène. Merci.
Coté public je pense que vous avez compris c’est le bordel absolu et quelle chaleur de dingue, la condensation recouvre les murs et tout le monde est en nage, j’avoue me demander comme le groupe fait pour tenir le coup…
C’est déjà l’heure du dernier titre, « American Nightmare », titre qui va nous permettre d’aller nous reposer en espérant ne pas croiser notre « ami » Feddy dans nos rêves…

Setlist :

1- Opening Night
2- Welcome to Horrorwood
3- Wurst Vacation
4- Hip To Be Scared
5- Stabbing in the Dark
6- Rainy Day
7- It Is The End
8- Communion of the Cursed
9- Take Your Pick
10- Ex-Mortis
11- The Shower Scene
12- Funeral Derangements
13- Thank God It’s Friday
14- American Nightmare

Je ne peux donc que remercier à nouveau Veryshow et Sounds Like Hell Productions pour ce concert de malades en attendant le prochain concert d’Ice Nine Kills sur le sol français !!