Report Hollywood Undead@Unknown Venue, West Hollywood, CA, USA
Anibal BERITH
Journaliste

«Avec un début prometteur, la prestation des américains ne convainc pas et le live streaming se transforme rapidement en clip vidéo XXL.»

Créé 18/12/2020
356 vues

Pour la sortie de leur septième album, intitulé "New Empire, Vol. 2", le groupe américain de rap/rock a organisé une release party en live streaming le soir du 18 décembre, diffusée en direct au petit matin du 19 décembre pour les européens.
Pour la mise en scène, le sextet a fait relativement simple en se filmant au travers de la vision d'un fan ayant la chance d'avoir été choisi pour assister à leur show en direct de leur loge.

C'est donc sous la forme d'un cartoon que nous assistons à la file d'attente devant une maison de quartier décorée à l'effigie du groupe. Rapidement, le télé-spectateur se retrouve personnifié comme étant l'heureux élu ayant obtenu le précieux sésame pour rejoindre le groupe dans sa loge.
C'est avec joie, que ce dernier assiste à un moment dilettante de la formation originaire d'Hollywood en train de consommer toutes sortes d'alcools et de stupéfiants. Et c'est à la suite d'une tournée de joint, à laquelle le guest, que le spectateur représente, est invité, qu'une sorte de tourbillon s'empare de lui et lui permet de découvrir Hollywood Undead en pleine interprétation de 'Time Bomb', le titre introductif de la setlist de ce soir.

Rêve ou réalité, hallucination ou simple invitation, quoiqu'il en soit, nous assistons bien à une prestation des américains dans les loge en piteux état où une setlist de 16 titres est en train d'être jouée !
Malgré l'endroit exigu, le sextet est énergique à l'instar de sa musique oscillant entre parties rock et rap. C'est précis, bien interprétée, je soupçonne l'effet magique du play-back... mais le show est maitrisé et ravira les fans du genre, un public essentiellement composé d'adolescents ayant l'opportunité de se dévergonder virtuellement pour moins de 15$.
La setlist est variée et contient trois titres du nouvel album; trois des cinq sur lesquels interviennent des guests. C'est sur ce postulat que vont se succéder Spencer Charnas de Ice Nine Kills sur 'Heart of a Champion', Tech N9ne sur 'Idol' et Hyro The Hero sur 'Comin' Thru the Stereo'.
Un court passage sur une vraie scène attirera les rap-rockers hors de leur loge, mais rapidement, ces derniers reviennent vers l'environnement principal choisi pour cette retransmission, pour clôturer la prestation après un peu plus d'une heure sur 'Bullet' et 'Undead'.

En résumé, Hollywood Undead a surtout proposé un show télévisé plutôt qu'un réel live streaming faisant intervenir leurs potes rappeurs en guest apportant un côté VIP à la soirée. Parti sur une bonne idée d'immiscer le spectateur comme public privilégié, c'est à une auto-promotion du nouvel album et du groupe à laquelle nous assistons si bien que le côté privilégié de la démonstration perd vite de son originalité au profit d'un clip vidéo XXL.
Hormis les guests qui apportent de la fraîcheur à ce spectacle, la prestation des américains est décevante; elle s'enlise au fur et à mesure du déroulement de la setlist pour s'essouffler très rapidement. Le groupe et son équipe technique sont loin des prestations similaires qui fleurissent régulièrement sur nos écrans depuis le début de la pandémie et il va falloir une sacrée dose d'imagination pour élever le niveau surtout au prix du ticket pour seulement 72h de disponibilité en streaming.

Setlist :
Time Bomb
Enemy
California Dreaming
Hear Me Now
Heart of a Champion
(with Spencer Charnas)
Everywhere I Go
Comin' in Hot
Riot
War Child
Another Way Out
Idol
(with Tech N9ne) (Live debut)
Renegade
Comin' Thru the Stereo
(with Hyro the Hero) (Live debut)
Day of the Dead
Bullet
Undead