Report Heldmaschine à La Machine du Moulin Rouge le 20/03/2019
Stephane Masson
Journaliste

«Quand Mad Max débarque en face de toi en mode Indus qui déchire...»

Créé 20/03/2019
4045 vues

Qui est de la partie ce soir pour la mega soirée Metal Indus à La Machine du Moulin Rouge?
Car pour ceux qui auraient raté l'information Oomph! nous fait enfin le plaisir de revenir nous rendre visite et il sera accompagné de Heldmaschine.
Il va de soit que cette super soirée organisée par K-production et Him Media va remplir La Machine du Moulin Rouge bien comme il faut.


La lumière et la musique d'ambiance s'éteignent il est donc arrivé l'heure de nous confronter à Heldmaschine. La première image que le groupe nous offre est celle de musiciens bardés de petites diodes sur le torse et le visage recouvert d'un casque le tout, donnant un style très Mad Max et pour le coup carrément Metal. Précisons, ou rappelons, qu'Heldmaschine est un groupe allemand qui est à ma grande surprise classifié régulièrement dans la catégorie Rock. Le groupe, né en 2011, a déjà pondu trois jolis bébés dont le petit dernier qui porte le doux prénom de « Himmelskörper » a déjà 3 ans.
Il ne faudra que quelques accords et riffs pour comprendre plusieurs choses :
⁃ la première est que l'on pas à faire a du Rock mais plus a du Metal Indus à mon sens
⁃ la seconde est qu'il s'agit d'un groupe de malades, entre René Anlauff (chant) avec ses faux airs de Till Lindemann (Rammstein), et surtout Dirk Oechsle (batterie) qui est un pur fou derrière ses fûts
⁃ La troisième est que le public ADORE.
À la fois, comment ne pas aimer Heldmaschine qui nous en envoie plein la tronche à coups de rythmes et de riffs bien percutants. Le groupe en plus de nous ravir musicalement n'hésite pas à jouer de petits détails sympa comme de se désaltérer en buvant dans des jerricanes en guise de bouteilles, ou de voir René Anlauff revêtir un sac à dos post apocalyptique envoyant des lasers ou encore, de devoir le réceptionner quand il n'aura pas trouvé mieux que de se jeter dans la foule pour notre plus grand plaisir. Vous aurez compris qu'il aurai été difficile à Oomph de trouver un meilleur groupe pour foutre le bordel avant leur arrivée sur scène!!


En voilà un changement de plateau qui va être utile car il est sérieusement nécessaire de reprendre ses esprits avec ce qu'Heldmaschine vient de nous faire subir !!


J'espère que vous êtes prêts car c'est parti pour la seconde couche. Oomph! arrive enfin sur scène et nous attaque direct avec ‘TRRR-FCKN-HTLR'. Précisons même si cela est certainement inutile qu'Oomph! est un groupe d'Industrial Metal Gothic né en 1989 et qui vient trop peu souvent faire un tour dans l'hexagone pour nous faire profiter en Live de ses nombreux albums.
La scène est pour ainsi dire coupée en deux, en front line nous retrouvons les trois membres emblématiques de Oomph! à savoir DERO (Chant et percutions), CRAP (guitare et clavier) et FLUX (guitare et samplers), en second « rideau » nous trouvons alors les membres dit « Live » à savoir Felix au clavier, Hagen à la basse et Silvestri à la batterie. Membres live ou membres permanents ou pas il est clair que la fusion entre ces 6 énergumènes est totale. Je dirai presque que la fusion peut inclure le public qui s'est transformée en une vague humaine guidée par un DERO survolté qui défonce le fût qui lui est dédié, qui s'explose les cordes vocales et qui marche en rond comme un damné tellement il lui est impossible de contenir son énergie au point qu'il se jettera dans la foule pour faire le tour de la piste porté par les fans. Une énergie qui est versée tel un tsunami sur un public avide de se noyer dans le son de Oomph!
En parlant d'énergie donnons une spéciale dédicace à Silvestri qui est juste incroyable derrière sa batterie, un vrai bonheur!! Oomph! C'est aussi un amour partagé avec son public, le groupe a beaucoup d'interactions allant jusqu'à se rappeler qu'ils étaient là, dans cette salle il y a vingt ans alors qu'elle s'appelait la loco. Oomph! va nous gratifier de plus de vingt titres, à la fois il est si rare de les voir qu'ils nous doivent bien cela, et aurai bien prolongé le débat si cela avait été faisable.
Le public est comblé par la prestation de Oomph! alors si vous voulez en profiter également et vivre un moment de fou Oomph! fera plusieurs dates en 2019 dans notre beau pays et sera même en tête d'affiche du festival « La guerre du son » le 19-20 juillet à Landresse dans le Doubs alors profitons en à fond les amis...


Setlist :

1- TRRR-FCLN-HTLR
2- Labyrinth
3- Träumst Du
4- Jetzt Oder Nie
5- Der neue Gott
6- Mein Herz
7- Das Weisse Licht
8- Tausend Mann und ein Befehl
9- Niemand
10-Kein Liebeslied
11-Auf Kurs
12-Fieber/Das Letzte Streichholz
13-Gott ist ein Popstar
14-Gekreuzigt
15-Alles aus Liebe
16-Im Namen des Vaters
17-Jede Reise hat ein Ende
18-Kleinstadtboy
19-Sandmann
20-Augen auf!
21-Mein Schatz
22-Als wärs das Letzte Mal