Report GOJIRA @ l'Olympia le 01/04/2017.
Peetoff
Journaliste

«Je suis encore dans le pit photo quand j'entends les premières notes de STRANDED. Un des meilleurs titres de MAGMA et il m'est très difficile d'éviter de bouger à l'écoute des rythmiques imparables de ce titre.»

Créé 01/04/2017
8001 vues

Les 1er et 2 avril avaient lieu à l'Olympia les deux concerts Parisiens de GOJIRA pour la sortie de MAGMA le 17 juin 2017, soit près de 10 mois d'attente. Et cette longue attente se traduit par une date sold out et une deuxième quasiment complète à quelques places près. Assurément la température va prendre quelques degrés ce soir, quand on voit l'hystérie des fans à l'entrée de la mythique salle Parisienne. Et ce n'est pas le petit quart d'heure de retard avant que GOJIRA ne monte sur scène qui va les calmer.

Comme à leurs habitudes les 4 gars du Sud Ouest montent sur une scène des plus nickel, pas un câble ne traine. C'est propre et tout est à sa place. Le gigantesque écran derrière la batterie de MARIO projettera de magnifiques images durant la totalité du set. Et que dire du light show qui sans être apocalyptique, est un des plus beau qui m'est été donné de voir. Les ambiances sont superbement travaillées et chaque changement de tableau est minutieusement calé au dixième de seconde près. Niveau son on atteint des sommets de qualité, même si la salle est réputée pour sa très bonne acoustique, le son des GOJIRA est tout bonnement parfait malgré un volume un tantinet trop fort à mon gout. On ne peut que dire un grand bravo aux techniciens qui accompagnent les Landais sur les routes du monde entier.

C'est sur ONLY PAIN que GOJIRA entame donc son set. Morceau plutôt calme aux ambiances bien lourdes. Dès les premières notes le public est en transe et les pogos et autres slams sont au rendez-vous et ceci jusqu'à l'extinction des lumières 1h45 plus tard. Le très MORBID ANGEL, THE HEAVIEST MATTER OF THE UNIVERSE viendra ensuite mettre tout le monde d'accord sur le niveau du groupe et la richesse de ses compositions. On atteint des sommets de prestation et de jeux. Je peux vous dire qu'il n'y a pas que le public qui a de l'énergie à revendre. MARIO est un monstre de technicité derrière ses fût. JOSEPH quant à lui, semble complètement habité dès qu'il se met à chanter. A la basse, JEAN MICHE LABADIE est monté sur ressort et assure le show a n'en plus finir tout en nous scotchant les oreilles avec ses lignes de basses surpuissantes. CHRISTIAN, lui, sera beaucoup plus discret mais au combien précieux en complément de JOSEPH à la guitare.

Je suis encore dans le pit photo quand j'entends les premières notes de STRANDED. Un des meilleurs titres de MAGMA et il m'est très difficile d'éviter de bouger à l'écoute des rythmiques imparables de ce titre. L'Olympia est alors monté sur trampoline avec le public qui s'en donne à coeur joie. Nous avons droit à une setlist parfaite du combo qui revisitera toute sa discographie. Autre grand moment de la soirée est l'interprétation du magnifique et envoûtant FLYING WHALES avec ses ambiances très PINK FLOYD. Le set se déroule à la perfection même si pour moi la pose du solo du batterie ne met pas en valeurs la richesse du jeux de MARIO.

Ce magnifique concert sera ponctué par trois bombes que sont, CLONE, OROBORUS et le lourd et puissant VACUITY. Les quatre membres du groupe passeront alors de longues minutes à remercier le public. Belle preuve d'humilité quand ont connait le succès du groupe et les plus grandes salles dans lesquelles les GOJIRA se produisent. Messieurs c'est nous qui vous remercions pour vos divers engagements et la perfection avec laquelle vous vous produisez.

Setlist GOJIRA :

1. Only Pain
2. The Heaviest Matter of the Universe
3. Silvera
4. Stranded
5. Flying Whales
6. The Cell
(Orage intro)
7. Backbone
(Remembrance end)
8. Terra Inc.
9. L'Enfant Sauvage
10. Drum Solo
11. The Shooting Star
12. Toxic Garbage Island
13. Pray
14. Clone
15. Oroborus
16. Vacuity


Chroniques
Magma
2016
Festival
Hellfest 2016
Gojira
19/06/2016
Download Festival 2016
Gojira
10/06/2016
Download Festival
Gojira
10/06/2016