Report Ghost au Zenith de Rouen le 21/05/2023
Stephane Masson
Journaliste

«Ghost revient aux sources du Heavy Metal et propose un show incroyable pour cette nouvelle tournée qui commence !!»

Créé 21/05/2023
1158 vues

Ghost joue ce soir au Zenith de Rouen, qu’à cela ne tienne, une voiture, quelques copains et hop départ de Paris pour un aller retour en Normandie s’impose pour assister au concert de Ghost avec Spiritbox en première partie.
Un concert, et même une tournée dans l’hexagone qui commence à Rouen, que nous devons à Gérard Drouot Productions avec la participation active de Replica Promotion.

On avale les kilomètres en s’explosant les oreilles avec le dernier EP « Phantomime » sortie vendredi dernier, que du bonheur…
On arrive au Zénith et la foule est au rendez vous à en voir la foule amassée devant les grilles. On dépose la torpédo sur le parking de Courtepaille et on fonce se positionner dans cet amas de charmants bipèdes impatients qui attendent que les grilles s’ouvrent.

Voilà on entre, ça courre, on attrape une bière au passage, on s’installe tranquillement et on attend sagement ou presque que le show commence.

Il est déjà l’heure de voir monter sur les planches du Zénith Spiritbox, groupe canadien multi genre allant du metalcore au djent en passant par le post-metal.
Pas de préambule et ça attaque très fort et très lourd dès les premiers accords avec en plus des stroboscopes à vous faire mourir un épileptique. Il se dégage une ambiance très sombre dans l’ensemble côté lights, sauf quand le rose fuchsia inonde la scène.
A cette puissance du metalcore canadien vient s’ajouter le chant growl de Courtney LaPlante qui au cours de petits moment plus calme dansera en ondulant en mode danse du voile ajoutant ainsi une petite touche de sensualité à ce set percutant.
Côté public, on voit un peu de tout entre des personnes surprises par le style et la puissance du groupe et les fans qui s’ambiancent furieusement.
Spiritbox c’est simple et efficace même si, à mon sens, apparaissent deux petits bémols, le premier est le son pas au top et le second, un aspect trop mécanique dans les déplacements sur scène ne laissant que peu de place à l’improvisation et au naturel.

Setlist :
1- Constance
2- Circle With Me
3- Secret Garden
4- Eternal Blue
5- The Void
6- Rotoscope
7- Rule Of Nines
8- Sun Killer
9- Hurt You
10- Halcyon
11- Hysteria
12- The Mara Effect, Pt. 3
13- Yellow Jacket
14- Holy Roller

Après un set aussi musclé, une petite pause fraîcheur s’impose pour nous remettre de nos émotions.


Nous avons repris notre place et nous sommes bercés par une petite musique d’ambiance qui s’est installée dans le Zénith. Cette dernière nous donne l’impression d’être dans une église en pleine méditation, ça tombe bien c’est un peu le thème de cette seconde partie de soirée.
Le public composé de nombreuses nonnes et autres adorateurs de Papa Emeritus s’impatiente, il est grand temps que ça commence…

Les lumières s’éteignent, la foule exulte, quelques explosions pour lancer la grande messe... les lumières nous explosent au visage et ce foutu fond scène qui claque c’est un truc de malade, les premiers riffs résonnent et nous décollons avec "Kaisarion".
La foule n’en demandait pas tant pour enfin se lâcher et se laisser porter par les mélodies et prières avec en Maître de cérémonie Papa Emeritus IV.

Après quelques titres il est indéniable que Ghost nous sert un show ultra costaud et énergique. Alors pour ceux qui trouvent que Ghost glisse dans le côté pop et bien ce soir nous avons retrouvé un Ghost très heavy metal et il en sera ainsi jusqu’à la fin du concert. Il n’y a qu’à voir la setlist pour convaincre même les plus sceptiques que cette nouvelle tournée de Ghost est placée sous le signe de la puissance et du Heavy Metal.
L’interaction avec le public est toujours aussi importante et impressionnante que ce soit entre les ghouls qui jouent avec les fans ou Papa Emeritus IV en personne qui ne rate pas une occasion de converser avec ses suppôts.

Sur scène ça court de partout, ou que nous regardions il y a quelque chose à voir, c’est tout simplement un show de dingue.
Et cette puissance qui émane du groupe est tout bonnement incroyable.
En ce qui concerne la setlist nous retrouverons un combo mélangeant quelques titres classiques et incontournables de Ghost et bien évidemment des nouveautés qui claquent vraiment en live.
Dans le public les fans sont aux anges et sont heureux d’assister à cette grande messe alors, que dire quand apparaît Papa Emeritus IV coiffé de sa tiare et porteur de ses plus beaux atours sur « Call Me Sunshine »?
Tout le monde lève les mains et cris pour l’accueillir avant de se recueillir sur « Con Clavi » au cours duquel Papa Emeritus IV purifie l’air avec son encensoir.

Plus le concert avance, plus le public entre en transe et plus on en prend plein la gueule (désolé mais y a pas d'autres mots) comme par exemple sur « Year Zéro » ou nous aurons une bonne dose de pyro. Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises entre les confettis et les billets à l’effigie de notre ecclésiastique préféré ou autres petites surprises que je vous laisserais découvrir en allant les voir sur scène.
Arrive également le moment de ressusciter pour l'occasion Papa Nihil juste le temps pour ce dernier d’ensorceler ses adeptes à l’aide de son saxophone avant de retourner à son état de torpeur.
Un petit rappel avec “Square Hammer” pour clôturer le show et il est venu le moment de saluer Ghost qui s’incline devant la foule agglutinée contre les crash barrière...

J’ai eu l’opportunité, depuis presque 10 ans, de voir un certain nombre de concerts de Ghost et j’ai l’impression qu’ils ont pris ce qu’il y avait de mieux lors de leurs différentes tournées pour les réunir dans un nouveau set de presque deux heures dont la tournée vient de commencer ce soir à Rouen avec une date quasi Sold Out.
Alors un petit conseil, regardez où Ghost se produira lors de cette tournée, et si c’est prêt de chez vous ( ça marche aussi si c’est loin), jetez vous sur la billetterie car nous avons à faire du grand, du très grand Ghost…

Setlist :

1- Kaisarion
2- Rats
3- Faith
4- Spillways
5- Cirice
6- Hunters Moon
7- Jesus he Knows me
8- Ritual
9- Call Me Little Sunshine
10- Con Clavi
11- Watcher in The Sky
12- Year Zero
13- He Is
14- Miasma
15- Mary on a Cross
16- Mummy Dust
17- Respite on the Spitalfields
18- Kiss the Go-Goat
19- Dance Macabre
20- Square Hammer



Festival
Download Festival
Ghost
10/06/2016
Alcatraz Festival 2017
Ghost
11/08/2017