report Annihilator @stereolux le 7/12/2017
Branwenn
Journaliste

«Jeff et son groupe nous ont montré une fois de plus leur savoir faire et cette maitrise acquise depuis 30 ans !»

Créé 07/12/2017
2630 vues

Nantes, l'île aux machines et là se situe le Stéréolux, endroit que j'aime particulièrement pour son acoustique ainsi que pour l'aménagement de la salle, et son balcon qui en fait le tour et où les PMR (personnes à mobilité réduite) peuvent profiter d'une vue sur la scène sans équivalent!
19h , la foule n'est pas encore là , présente au rendez vous trash de ce soir!

Ouverture des portes vers 19h30, la foule s'est densifiée, mais loin d'être complète la salle ce soir ! est ce du au fait que l'on est un jeudi soir? La salle maxi a environ une capacité de 1500 places, et apparement environ 700 billets ont été achetés pour venir applaudir les trasheurs de la Bay Area!
il faut aussi reconnaitre que l'âge moyen du public est d'environ 40 ans en moyenne et que je compte le nombre de filles présentes , il y en a très peu, à croire que le Trash est réservé à la gente masculine!

20h ..et voici qu'arrive DEATH ANGEL , ovation de la part du public d'entrée de jeu à l'arrivée de TED Aguilar et ROB Cavestany et n'oublions pas non plus Damien Sisson!

Les premières notes de "Father Of Lies" raisonnent et une liesse s'emparent de la foule!
Une liesse tout de fois, quand même bien contenue, (âge du public??) , on le sent heureux , en accord avec le groupe mais où sont passés les headbangers (un peu au premier rang quand même!!) , les slammers
et pourtant Mark Osegueda se déméne comme un beau diable!!!
il y a ce ressenti d'une complicité entre tous les membres du groupe , ce besoin d'offrir le meilleur à leurs fans tout au long des chansons de 'Father Of Lies' en passant par 'Thrown To The Wolves" et en concluant leur set par le non moins puissant ' The Moth' .

un set de 6 chansons, qui nous a laissé un goût de trop peu, à peine 30 mn de jeu qui nous a donné une envie de reviens -y ,
les puristes du groupe ne manqueront pas de dire qu'ils ont assuré d'une façon très pro et depuis tant d'années d'existence ils n'ont plus rien à prouver dans le milieu du Trash!


Setlist DEATH ANGEL :
1. Father of Lies
2. The Dream Calls for Blood
3. Claws in So Deep
4. Thrown to the Wolves
5. Mistress of Pain
6. The Moth

Petite pause , changement de décor et voici qu'arrive ANNIHILATOR , groupe mythique canadien (Ontario ) crée en 1984, par le leader et seul membre permanent Jeff Waters ,

d'ailleurs, à ce propos, dès les premières notes de "One to Kill" , Jeff , au chant, nous fait bien savoir qu'il est pas là pour nous donner un cours de broderie!! au mieux de la guitare car il en maitrise l'instrument à la perfection !!!

il saute partout , nous met une pêche d'enfer, il y a une complicité avec le public qui est indéniable, il aime ses fans et ses fans le lui rendent bien aussi!!

Aaron Homma et Rich Hinks ne sont pas cachés derrière la notoriété du leader !, ils sont très impliqués , jouent ensemble , courent et sautent aussi partout, rien de statique dans ce concert!

Le morceau "Alison Hell" a mis le feu aux poudres aussi, emportant le public dans une transe , ou enfin il s'est décidé à faire honneur au groupe!!

plus de 30 ans de carrière même si le line-up n'est plus celui d'origine nous donne un concert une fois de plus trop court, cette envie de partager avec nous, tout au long des 8 morceaux joués nous sommes passés de 'One To Kill' à 'W.T.Y.D' en finissant par le fameux 'Phantasmagoria' seul 'Twisted Lobotomy' fut issu du dernier opus du groupe...tous les autres titres furent une ôde aux albums précédents.
un set empli de professionalisme, techniticité , de rigueur mais aussi une belle touche de folie !!

Bref, on en a encore envie une fois fini, nos jambes et nos têtes continuent à bouger seuls....vite le prochain groupe tant attendu...Testament!


Setlist ANNIHILATOR :

1. One to Kill
2. King of the Kill
3. No Way Out
4. Set the World on Fire
5. W.T.Y.D.
6. Twisted Lobotomy
7. Alison Hell
8. Phantasmagoria

Les quelques minutes qui nous séparent de l'arrivée de grands du Trash , Testament, nous donne l'occasion d'admirer le décor, toiles tendues et backdrop géant qui mettront en valeur le batteur du groupe Gene Hoglan (qui est quand même reconnu pour être un des batteurs le plus précis, violent et rapide!!)

et voici que débarque Chuck Billy et Eric Peterson (seuls survivants des débuts du groupe en 1983) sur les notes de 'Brotherhood Of The Snake' sous les ovations du public qui commence à être chaud dès le premier titre (un grand ouf de soulagement car j'avais peur qu'il mette le temps à décoller comme pour les deux premieres parties!)

on enchaine direct sur un 'Rise Up' , qui est un morceau incontournable du groupe...paf cela slamme , cela hadbangue..et escalade le crash barrière, ce qui me vaudra une lèvre fendue pour avoir pris un jeune homme excité sur les cervicales!!!

tout au long du set, Chuck joue avec ses fans, sortant des jets de fumigènes, nous offrant des airs guitare ou des postures un peu plus provocatrices!!
Alex Skolnick , bassiste de génie nous gratifie de quelques solos pas piqués des hannetons...un vrai régal pour les oreilles!!!
et noublions pas Digiorgio , grand bassiste et guitariste aussi , super technique comme gars..rien au hasard dans sa prestation, venu du Heavy Metal à la base..il est l'un des rares bassistes qui jouent "fretless" .

un grand show nous a été offert avec des titres inoubliables et mémorables pour nous les quarantenaires...de 'Brotherhood Of The Snake' à 'Into The Pit' pour conclure par le trop bon 'Disciples Of The Watch" et surement une superbe découverte pour les plus jeunes!!!
tout au long des 13 chansons, on a pris une grosse baffe de la part de la Bay Area une fois de plus !!!


Setlist TESTAMENT :

1. Brotherhood of the Snake
2. Rise Up
3. The Pale King
4. More Than Meets the Eye
5. Electric Crown
6. Into the Pit
7. Souls of Black
8. Low
9. Stronghold
10. Practice What You Preach
11. The New Order
12. Over the Wall
13. Disciples of the Watch