Report Redemption Au Petit Bain le 18/02/2020
Stephane Masson
Journaliste

«Le Thrash Rock de Redemption est une pure merveille et nous met une putain de gifle !!!»

Créé 18/02/2020
941 vues

Ce soir United Rock Nations vous emmène au Petit Bain pour assister au concert de Nanowar Of Steel pour une soirée Metal délire. La première partie sera confiée au groupe français Redemption.
Un événement que nous devons à Access Live.

Bien que ce 18 février 2020 soit chargé en terme de concerts dans notre belle capitale ce sera dans un Petit Bain bien plein que nous passerons une soirée de folie.

Dix-neuf heures trente sonne et nous sommes plongés dans le noir, deux ou trois spots composés de Led orange éclairent comme ils le peuvent la scène et Redemption prend position face à nous.
Rappelons si besoin est que Redemption est groupe de Rock Thrash Metal originaire de Metz, vainqueur du Voice Of Hell ces derniers avaient ouvert le Hellfest 2018 mais ont également ouvert pour de nombreux grands groupes dont les Mass Hysteria ou les Nashville Pussy, le groupe a sorti son premier EP « Angel » le 21 juin 2019.
Le trio familial ne va pas se poser de questions et ne va pas faire dans la demie mesure et, dès les premiers accords ils vont nous envoyer de putains de riffs bien Thrash à la tronche. Redemption c’est rapide, puissant et percutant…
Quand j’écoute les rythmiques rageuses de Redemption j’ai vraiment cette impression de retrouver une sorte de savant mélange entre Metallica à ses débuts et Slayer le tout soutenu par une basse qui claque fort et une batterie tenue de main de maître par Rod le petit dernier de la famille KHUN âgé de seulement 12 ans, si je compte bien, mais déjà très talentueux et clairement né pour la scène.
Du côté du public il est clair que la prestation de Redemption est plus qu’appréciée, seul petit bémol, le groupe n’est vraiment pas mis en valeur avec des lumières, il faut bien l’avouer, à la limite du dégueulasse et une fumée dont je cherche encore l’utilité, alors qu’il mériterai vraiment d’être mis en lumière, mais bon les goûts et les couleurs…
Le set passe à la vitesse de l’éclair et ce sera sans compter sur un petit incident en fin de parcours avec l’explosion de la caisse claire de Rod obligeant le groupe à bricoler comme il peut les deux derniers titres, ‘Follow Me’ et ‘The Rule’, et à écourter légèrement leur set.
Redemption c’est du lourd, c’est explosif et c’est pro, voici clairement un groupe qui a toutes les composantes pour devenir un acteur majeur de la scène française et internationale et sur qui il va falloir compter.

Setlist :

1- World Is Mine
2- Blood Law
3- Let It Die
4- Soon The End
5- Friends
6- Get Rid
7- I’m Not Afraid
8- Angel
9- Play It Louder
10-Dark Side
11-Follow Me
12- The Rule

C’est l’heure de la petite pause habituelle avec le bal des roadies…

La pause est de courte durée et c’est avec un peu d’avance sur le planning prévu que nous voyons débarquer tout feu tout flamme Nanowar Of Steel. Précisons que Nanowar Of Steel est un groupe de Comedy Rock italien originaire de Rome. Le groupe a été fondé en 2003 et a depuis sorti de nombreuses galettes dont la petite dernière « Starway To Valhalla » est sortie courant 2018.
Nanowar Of Steel est à peine installé devant nous que c’est déjà du grand n’importe quoi. Dans le public ça gueule de partout et on assiste à un jeté de ballons introduit dans les lieux par une fan absolue du groupe. Sur scène c’est encore pire et il en sera ainsi pendant tout le set, un set incroyable au cours duquel il y aura une interaction quasi permanente entre le groupe et public et ou nous pourrons voir (dans le désordre et liste non exhautive) :
- Dark Vador habillé d’un haut à paillettes
- Barbie la MILF
- Une chouette géante car la chouette est le pire oiseau parmi tous les oiseaux
- Un Cthulhu avec son téléphone gonflable
- Un guitariste fakir
- Un mur of Love
- Un écran en fond de scène qui diffuse des clips ou autres textes en mode Karaoké
- Un récapitulatif des mots japonais que nous connaissons tels que sushis et bukkake sans oublier le Coronavirus, oups c’est chinois qu’on est bête!!
Etc…
Tout est sujet à blague, à moquerie ou autre calembour, le groupe passe son temps à déconner et à jouer avec les fans qui en redemandent sans cesse. Mais, il ne faut pas oublier de préciser que musicalement c’est juste parfait et que ça envoie sévère.
Bref, si vous avez envie de délirer et de ne pas vous prendre au sérieux sur de la bonne musique il est indéniable que Nanowar Of Steel est le groupe qu’il vous faut...

Setlist :

1- Barbie, MILF Princess of the Twilight
2- The call of Cthulhu
3- Metal la la la
4- Il Cacciatore Della Notte
5- Careless Whisper (George Michael cover, including the wall of love)
6- Ironmonger (The Copier of the Seven Keys)
7- ...And Then I Noticed That She Was a Gargoyle
8- Norwegian Reggaeton
9- Metal
10-Valhalleluja
11-Ondino and Valhalla
12-Power of the Power of the Power of the Power (Of the Great Sword)