Mgla Bikini Toulouse
Anibal BERITH
Journaliste

«Radical, sans concession, le black metal dans tout son extrême !»

Créé 23/10/2016
3442 vues

Après le voyage envoûtant et hypnotique du groupe allemand Secrets Of The Moon, place à la brutalité malsaine et sans concession des cousins polonais de Behemoth, Mgla.

J’avais hâte de les voir car j’avais eu l’occasion d’assister à leur show sur Temple lors de l’édition du Hellfest de cette année et je dois bien avoué que je n’avais pas été convaincu par le set trouvant ça trop binaire et répétitif.
Cependant, demi-heure de set en plein jour pour du black metal radical, ce n’était pas très opportun alors une seconde chance s’impose.

Il est donc 20h00 lorsque que le quartet cagoulé de noir, vêtu d’un perfecto noir foule la scène du bikini avec comme actualité leur troisième album « Exercises In Futility » paru en septembre dernier.

Une chose est sûre, les polonais ne sont pas venus là pour jouer les boyscout. Dès leur arrivée sur scène, on sent que tout est millimétré et que rien n’est laissé au hasard. Chacun est à sa place et n’en bougera pas de tout le set. C’est par le titre ‘Further Down The Nest I ‘ de l’album éponyme paru en 2007 que les européens de l’est attaque leur set de 50 minutes.

C’est avec un jeu de scène volontairement inexistant que chacun des musiciens fait le job envoyant riffs assassins, chant terrifiant et blast beats monstrueux, le tout exercé avec une technique parfaite. On pourrait presque dire que Mgla est le Dying Fetus (groupe que j’idolâtre et que beaucoup vous diront se faire chier à les regarder car c’est trop parfait) du black metal tellement c’est parfait et c’est justement là que le bas blesse. C’est trop parfait, que cela en devient linéaire et ennuyeux pour ma part.

Les titres enchainent sans vraiment de grande surprise. Ca bastonne, c’est clair et même pour moi qui suis un inconditionnel du défouraillage de tête, je n’accroche toujours pas. Cette musique ne me procure absolument aucune sensation, aucune émotion ; je reste insipide face à la brutalité des compositions que le public prend en pleine face et j’en suis même déconcerté car il y a vraiment quelque chose d’intriguant chez les polonais qui me fascine.

L’ensemble des albums sera passé en revue avec une large plage pour le dernier en date avec trois titres sur les huit de la setlist.

Cependant, le combo polonais saura capter son public sans aucune communication. La majorité de ce dernier est transcendé devant l’exécution radicale de ce black metal élitiste et nihiliste. Quelques pogos se font remarquer, cependant les quelques slams aperçus çà et là sont vraiment too much. Oh, les gars on n’est pas à un festoch thrash/hardcore….bref, les gens s’amusent c’est l’essentiel après tout !

Quoiqu’il en soit, la prestation est plus que parfaite avec un son aux petits oignons et une posture tout aussi radicale qu’est la musique des polonais. Mgla reste un groupe fascinant que l’on aime ou pas puisque personne ne ressort indemne de ce set et aura quelque chose à redire en bien comme en mal. Rien que pour ça, le quartet polonais mérite que l’on s’y intéresse et mérite que leur prestation soit vue. Mgla a l’avantage de remuer les foules sans artifices, sans jeu surfait, sans communication, juste en jouant parfaitement du black metal extrême…Bravo !!!

SETLIST: Further Down the Nest I (ep éponyme 2007)/ Exercises in Futility I (éponyme 2015) / Mdłości I (ep eponyme 2006) / With Hearts Toward None I (éponyme 2012) / Exercises in Futility II (éponyme 2015) / Groza III / With Hearts Toward None VII (eponyme 2012) / Exercises in Futility VI (éponyme 2015)