Report Lynn au Musiko-Eye le 13/04/2019
Stephane Masson
Journaliste

«C'est le tour de Lynn de nous mettre sur les fesses»

Créé 13/04/2019
3243 vues

Ce samedi du 13 avril ouvre en ce qui me concerne le bal des festivals de l'année 2019, et pour moi ce premier festival se déroulera à Crosne dans l'Essone et il s'agit d'un festival Metal 100% français.
Vous l'aurez compris j'ai posé mon dévolu sur le Musikö-Eye 2019 qui verra se produire Khaos-Dei, Malemort, Volker mais également Malkavian, Molbaron, Daturha ainsi que Lynn, Acedia Mundi, Mobius et Sekhmet.

Il est donc un peu plus de treize heures quand le premier groupe de cette belle journée printanière pointe le bout de son nez et la lourde tâche de lancer la journée est confiée à Sekhmet.

Se présente donc devant nous Sekhmet, groupe havrais de Melodic Heavy Metal, Alternative Metal dont le dernier album intitulé tout simplement « Sekhmet » est sorti l'an dernier. En parlant de nouvel album, Michael Rouat (chant), nous annonce que ce concert sera également pour le groupe l'occasion de jouer en live certains titres pour la première fois.
Musicalement Sekhmet c'est propre, pêchu et les rythmes vous filent la bougeotte, quoi de mieux pour débuter cette belle journée?
Voilà encore un groupe à suivre d'ailleurs je conseille aux amis parisiens de ne pas hésiter à aller les voir le 26 mai au Gibus.

Setlist :

1- Labyrinth
2- Asterion
3- Genesis
4- The Machine
5- Ashes and Dust
6- Affliction
7- The Land
8- Midnight Flight

Changement de plateau et on enchaine…

Voici donc Mobius, groupe lyonnais de Modern Progressive Metal dont l'album est sorti en 2016 sous le titre « The Line ». Le groupe emmené par Heli au chant nous propose un prog très planant guider par Guillaume (clavier) et soutenu par des guitares lentes et puissantes aux partitions très techniques. Nous profiterons d'un petit réglage entre deux morceaux pour souhaiter un bon anniversaire à Raph (ingénieur son) alors bon anniversaire mister.
La prestation de Mobius passe comme une lettre à la poste si je puis dire, prestation au cours de laquelle nous aurons la chance de découvrir en exclusivité le titre ‘Sharira' qui sera sur leur prochain album.

Setlist :

1- Abhinivesha
2- Bursting Chaos
3- Cosmopolis
4- Mist of Illusions
5- Sharira

Le bal des « petites mains » reprend pour faite place à la montée de Acedia Mundi

Avec Acedia Mundi il y a un changement de cap musical. En effet Acedia Mundi groupe parisien fondé en 2013 et un album à son actif « Speculum Humanae Salvationis » nous emmène dans les entrailles de l'Urban Black Metal. Qui dit Black Metal dit du gros son bien lourd et une grosse voix, et bien Acedia Mundi possède tout cela et, il faut y ajouter une putain de présence scénique, ce qui rend la prestation d'Acedia Mundi très vivante pour du Black Metal ce qui est vraiment très appréciable. Ils ont tellement la bougeotte que l'on en voit carrément descendre de scène en plein morceau pour être au plus prêt du public...
Sept titres dont deux reprises permettront de voir toutes les qualités de ce groupe alors, amateurs de Black Métal à la fois rapide et lourd donnant parfois une ambiance catacombes n'hésitez pas à garder un oeil sur eux et à aller les voir c'est moi qui vous le dit...

Setlist :
1- Deconstructing my soul
2- Ab-Jection
3- From Sodom to Magog
4- 666 (Katharsis cover)
5- Ceux Qui Marchent
6- Sumus Fex Dei
7- I Wanna Be Your Dog (The Stooges cover)

Petite pause ou j'en profite pour goutter la Zombeer, bière verte tout droit arrivée de l'espace ou de Walking Dead à vous de voir...

On enchaine avec Lynn et petit retour sur Walking Dead avec le pied du micro de Anna Lynn (chant), pied de micro qui est du plus belle effet avec ce de petites poupées explosées.
Lynn est un groupe de Metal qui vient de sortir son premier album « Saint ». Il est incroyable de voir l'énergie que Anna Lyn' dégage sur scène, elle y est comme possédée, une aura plane autour d'elle. Chaque mot qui sort de sa bouche semble venir du plus profond d'elle même, nous noterons sa capacité à enchaîner le chant clair et le screaming en toute aisance. Sur le plan musical ca ne rigole pas, c'est pêchu et rapide et la basse de Ray nous martèle sans cesse.
Il y a vraiment une ambiance toute particulière qui se dégage de ce groupe et j'avoue avoir hâte de croiser à nouveau leur chemin...

Setlist :
1- Auror
2- Sythius
3- Saint
4- Flesh
5- Cannibal
6- Nothingness
7- Lithian

Petite transition pour préparer l'arrivée de Daturha d'ici quelques petites minutes.

Les petites minutes se sont égrainées tranquillement c'est donc le moment de voir débarquer Daturha.
Rappelons que Daturha est un groupe parisien de Metal tendance Black Metal et que ce dernier vient d'accoucher de son premier album baptisé « Cycle ».
Daturha c'est du costaud très rythmé en mode riffs qui cisaillent tous ce qui passe à portée de note. Le chant de Max se prête parfaitement pour ce style de musique et je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression de retrouver une peu de Joe Duplantier (Gojira) chez ce guitariste chanteur.
Voici avec Daturha du Metal comme on l'aime et que je suis surpris de ne pas avoir connut pus tôt...

Setlist :

1- Unearth
2- Apogee
3- Antumbra
4- Dawn
5- Height
6- Creation
7- Another end

Un petit tour au mersh pendant que Molybaron fait ses balances et hop de retour en première ligne.

La bande à Gary KELLY (chant et guitare) s'installe tranquillement et annonce la couleur dès le début : « nous sommes Molybaron et peut être le groupe le moins Metal de ce festival mais on va vous envoyer du bon Rock ». Les choses sont claires et Molybaron va aussitôt s'exécuter et nous envoyer un putain de bon Rock comme on l'aime, ce bon vieux Rock sans compromis alliant puissance et technique et qui vous donne un foutue envie de bouger au rythme des riffs de Gary et Steven Andre (guitare). Précisons que Molybaron profitera de ce concert pour nous présenter Camille le tout nouveau batteur du groupe et nous fera également l'honneur de plusieurs exclusivités telles que ‘24 hours', ´Slave to the Algorithm' et ‘S.B.T.´ qui sont jouées pour la première fois ce soir et nous avons eu aussi le droit à une version remaniée de ‘Lucifer'.
Molybaron c'est toujours aussi bon, désolé pour la rime, et efficace alors aucune excuse pour ne pas aller les voir avec toutes les dates que le groupe va enchaîner dans l'hexagone et à l'étranger avec entre autre un passage au Metal Days.
Il est déjà venu les temps de se quitter pour de nouvelles aventures musicales.

Setlist :
1- 24 Hours
2- Lucifer
3- Killing In The Name Of/ Fear Is Better
4- Buisiness Than Love
5- Dance (Addicted to the Disco)
6- Slave to the Algorythm
7- Moly
8- Let's Die Together
9- S.B.T (nom temporaire)
10-Mother
11-Incognito

Un énième changement de plateau et balance...

Il est donc un peu plus de 19h30 quand Malkavian s'implante face à nous. Si Gary nous expliquait il y a peu plus d'une heure que Molybaron n'était le groupe le plus Metal du jour et bien là on change carrément de registre. En effet, Malkavian est un groupe de Power Thrash Metal bien lourd et poussant originaire de Nantes avec deux albums à sont palmarès « The Worshipping » (2014) et « Annihilating the Shades » (2017). Une chape de plomb vient de se former au dessus de Crosne pendant que les accords des guitares de Nicolas BEL et de Mathieu DEICKE nous envoient valser dans tous les sens. Malkavian c'est fort, précis et rapide, c'est clairement un groupe qui arrive parfaitement à mélanger très efficacement tous les éléments qui font le thrash que l'on aime !!

Setlist :

1- Resurgence
2- Encryption process
3- Out of madness
4- The rotten conspiracy
5- Splattering The Wall ( inédit)
6- Ruins
7- Kba
8- Altar of the damned

On se remet de nos émotions lors de la petite pause devenue désormais habituelle.

Voilà le tour de Volker de venir nous secouer. Rappelons que Volker est un groupe de, attention je cite : Horror Dark Rock & Sludge, voici une définition de leur style musicale bien compliquée pour dire que Volker c'est de juste de la BOMBE. On retrouve Jen NYX (chant) toujours aussi survoltée dans sa tenue argentée, côté musique pas de surprise ça envoie toujours aussi fort à grand renforts de riffs rageurs et de rythmes endiablés. Ça tabasse dans tous les sens et pas question de penser à reprendre son souffle entre deux morceaux car Volker ne nous en laisse pas le temps. C'est donc à moitié sur les rotules que nous allons remercier Volker pour la baigne que l'on vient de recevoir...

Setlist :

1- BICTH
2- ELVIRA
3- OBEY!
4-DRESSED IN BLACK FOR YOUR BIRTHDAY
5- ZOMBIE STRIPERS
6- BLOODY & THE BEAST
7- ROCK WITH BOGEYMAN
8- JOLIET
9- PAVOR NOCTURNUS
10-NEGATIVE WAVES
11-RAVEN

Je pense ne surprendre personne en disant que c'est à nouveau le moment de la petite pause lol.

Nouveau changement de style musical en passant du Thrash Metal et de l'Horror Dark Rock au Free Metal de Malemort et groupe qui fait honneur à la langue de Molière. Nous aurons beau changer de style autant vous dire que même si Malemort c'est peut être un peu moins lourd que Malkavian ce sera le groupe le plus énergique de cette belle journée et ses riffs n'ont rien à envier à ceux du Thrash Metal ou autre.
Comme l'on si attendait, il faut bien l'avouer, Malemort va tout simplement retourner le public et le faire valdinguer de droite à gauche pendant tout son set. Non seulement Malemort c'est du pur bonheur à chaque fois mais quand en plus Malemort joue l'intégralité de son album « Ball Trap » ça devient limite jouissif...
Vous avez compris, on en prend plein les oreilles et on est envahie par cette énergie qui caractérise ce groupe d'exception.

Setlist :

1- Ball Trap
2- Insoumission
3- Madame
4- Brûle
5- Japan Airline
6- La Fille de Manchester
7- Atomique Diplomatie
8- Décadence
9- Mon nom
10-Vaille qui Vaille
11-Home Sweet Home
12-Foutue Belle Jeunesse
13- Mille Regards
14-Carnaval Cannibal
15-Vabaret Voltaire

C'est essoufflé que nous laissons passer la dernière pause de la soirée...

Et c'est parti pour le dernier groupe de cette journée pleine d'émotions et le coup de grâce va nous être donné par Khaos-Dei groupe de Black Art dont le dernier album date déjà de 2016 et s'intitule « Opus II : Catechism ».
La première impression, et qui restera jusqu'à la fin, est cette sensation de noirceur que dégage les lights associées à la fumée ce qui peut ressembler à de la brume ce qui, pour le coup, me fait presque penser être dans un cimetière, un décor adapté aurai été terrible, ou voir débarquer une bête démoniaque tout droit sortie d'outre tombe.
Maintenant que l'ambiance est bien plantée il me, enfin il nous, reste plus qu'à passer les grilles du cimetière et venir se délecter des incantations lancées avec un chant très aigüe et de nous faire écorcher vif par les riffs acérés envoyés inlassablement sur nos corps d'impies. Si vous ajoutez à tout cela une basse qui claque et une batterie qui vous martèle vous êtes prêt pour aller faire un petit coucou au plus célèbre démon à cornes.
Vous aurez remarqué que je n'ai cité aucun nom des membres du groupe, sachez que c'est par respect pour l'une des devises du groupe : « nous ne sommes qu'un réunis sous sa lumière ».
Vous l'aurez compris le set de Khaos-Dei alliait autant l'ambiance que la technique et la puissance musicale, nous pouvons donc allez nous coucher après cette journée de dingue!!

Setlist :

1- L' Enfant du Diable
2- L'Oeil
3- Mort/Naissance
4- L'Office du Divin
5- Le Noyau du Chaos
6- Sous la bannière noire
7- Une Armée entière
8- Où vous tomberez

Il ne me reste plus qu'à remercier toute l'organisation du festival ainsi que toutes les superbes personnes croisées au Musiko-Eye que cela soit de la sécu aux bénévoles en passant par le mersh et bien sur vous qui êtes venus vivre la musique à Crosne en espérant tous vous revoir et bien d'autres l'année prochaine.