Lofofora #unplugged à la Maroquinerie
Ben Tardif
Journaliste

«Set acoustique des LOFOFORA à la Maroquinerie (75)»

Créé 07/06/2018
3650 vues

LOFOFORA c'est du métal, ça bourrine, ça gueule, ça envoie du bois à sa mémé ! mais Lofofora sait aussi faire dans le délicat. Et oui m'sieur, dames. Presque 30 ans que le groupe nous balance des skeuds puissants et incisifs sur des sujets qui leur tiennent à coeur tels que le racisme, le capitalisme, la connerie…euh pardon, la bêtise de notre société mais aussi des chansons plus délicates et intimes - déjà.
Et leurs concerts sont généralement à cette image : c'est énervé, c'est puissant, on en ressort rincés !

Mais avec l'album « Simple Appareil » sorti il y a quelques semaines et la tournée actuelle, on découvre le groupe version acoustique dans une ambiance plus intimiste qu'à l'accoutumée. Surprenant me direz-vous ? Finalement, pas tant que ça. D'autres s'y sont essayés avec succès, et quand on connait l'importance et la finesse des paroles, on se dit que cette formule est toute consacrée pour les apprécier d'autant plus.
Et c'est pari gagné ! Acoustique ou pas, les morceaux restent percutants et pertinents tant par leurs textes que par l'énergie dégagée. Le groupe débute le concert par « Les Boites » premier morceau de l'album, qui sera d'ailleurs joué dans sa quasi intégralité puisque ne manque à l'appel que le morceau « Day Off ». Et cet album se révèle captivant sur scène. Reuno, avec son charisme indéniable, est comme à la maison et discute avec le public comme avec des potes, tantôt déconnant, tantôt le recadrant gentiment (oui taper dans ses mains n'est pas toujours une bonne idée^^) mais toujours avec la sincérité qui le caractérise.

Il en profitera pour préciser qu'ils n'ont pas viré l'ancien batteur (Vincent) qui est juste allé faire un petit tour de vélo de quelques milliers de kms vers l'Inde et d'autres contrées lointaines et présente Kevin Foley qui les accompagne sur l'album et la tournée. Le monsieur qui a officié dans les « petites » formations telles que Benighted, Sabaton, et Sepultura et faisait mouche par sa rapidité et sa technique, a enfilé ses gants de velours afin d'accompagner le groupe, jonglant entre puissance et délicatesse.
Et on retrouve Phil et Daniel en électro-acoustique parfois assis, parfois venant vers le public renforçant ce sentiment d'intimité mais toujours accompagnant le chant avec le doigté qu'on leur connait.

Mais ce concert est aussi l'occasion de découvrir quelques-uns de leur anciens morceaux revisités tel que « Pyromane », « Pornolitique », « Autopilote » ou encore « Les Gens » et son petit solo guitare jazzy. Malgré la douceur de ces réinterprétations, l'énergie est telle que le public, transporté, se mettra à pogoter !

Et en parlant de douceur, un joli moment d'émotion sur « Sven », titre hommage à l'ancien guitariste de PARABELLUM, un morceau emprunt d'une certaine nostalgie mais joyeux aussi, comme l'était le monsieur.
Si ce concert est clairement moins frontal que ce que l'on connait de LOFOFORA, le groupe arrive à susciter des émotions aussi fortes que quand ils balancent les décibels et séduire un public habitué à leur gros son.

->Live report by : Hell haine. (thankxx to her)

Set list :

Les boites
L'appetit
Pyromane
Contre les murs
Troubadour
Théorème
Les gens
La dose
La splendeur
L'histoire ancienne
Autopilote
Les anges
Enfants du chaos
Pornolitique
Double A
Le forçat
Le fond et la forme
Sven
Le martyr


Chroniques
Festival
Download Festival 2016
Lolofora
12/06/2016
Xtrem Fest 2016
Lolofora
30/07/2016