Live Stream AVATAR "An Impossible Concert Experience" partie 2 - Avatar Ages : Age of Illusions
Midonarm
Journaliste

«Deuxième show pour le géant Suédois, déclinant les albums "Feathers & Flesh" et "Avatar Country" avec un son toujours au top, une mise en scène soignée et une vraie présence sur scène malgré l’absence de public.»

Créé 16/01/2021
415 vues

Ce 16 janvier se déroulait le deuxième épisode de la série de live stream thématiques "An Impossible Concert Experience" réalisés par Avatar.

Pour mémoire, ce groupe, qui est une bête de scène et qui excelle en live, a choisi de se produire sur 4 soirs, scindant sa discographie au fil des épisodes et jouant chaque semaine une setlist choisie par les fans selon le programme suivant :

Samedi 9 janvier : Avatar Ages - Age of Dreams
l'intégralité de l'album "Hunter Gatherer " + une sélection des chansons les plus populaires du groupe

Samedi 16 janvier : Avatar Ages - Age of Illusions
setlist composée de titres des albums "Feathers & Flesh" et "Avatar Country" choisis par les fans

Samedi 23 janvier : Avatar Ages - Age of Madness
setlist composée de titres des albums "Black Waltz" et "Hail the Apocalypse" choisis par les fans

Samedi 30 janvier : Avatar Ages - Age of Memories
setlist composée de titres des albums "Thoughts of No Tomorrow", "Schlacht" et  "Avatar" choisis par les fans

Comme pour le précédent épisode, le show est précédé de plusieurs minutes de videos de fans, de partout dans le monde, pour la plupart grimés, et heureux de scander « Avatar » !

A 22h00 heure française le rideau s’ouvre sur un Johannes qui attaque ‘Regret’ au piano avant d’être rejoint par le groupe tout en chaussettes à pompons (on ne s’en lassera jamais !) pour un ‘House of Eternal Hunt’ bien énergique suivi par l’incontournable et emblématique ‘The Eagle has Landed’. On a beau le connaitre par coeur, on a eu beau le vivre à tous les concerts d’Avatar (ou peut-être grâce à tout ça ?) ce titre est toujours aussi efficace et il est magistralement servi par un groupe au mieux de son élément - l’ambiance est en place.

Les décors sont les mêmes que ceux du premier opus et les suédois passent de l’un à l’autre au fil des morceaux. On retrouve le plateau noir et dépouillé avec les lettres Avatar en back drop lumineux, les portes roses sur fond noir, …

La setlist s’égrène, bien construite et plutôt équilibrée, alternant moments quasi poétiques et violence scénique.

Le grand avantage de se concentrer sur seulement deux albums est de nous permettre de déguster en live des morceaux qui sont très peu voire jamais joués en temps normal, et c’est un grand plaisir.

Johannes parle relativement peu pendant cette première partie, contrairement à son habitude, même si il fait toujours en sorte de « nous » regarder, donnant autant que faire se peut l’illusion qu’il est devant nous. A un moment il fixe la caméra, tend son doigt et nous dit bien dans les yeux « We remember you ». On s’y croirait presque.

La première partie se termine sur le magnifique ‘Raven Wine’ sur lequel le frontman apparait le visage couvert par un masque très chamanique qui évoque une tête d’oiseau

22h56 : 2 minutes d’entracte ! habillé par un diaporama

Puis commence la seconde partie avec « Avatar Country ».
Les deux albums qui sont à l’honneur ce soir sont on ne peut plus différents et en effet l’ambiance change radicalement.

Johannes, tout de rouge vêtu, ouvre de nouveau au piano avec un ‘Glory To the King’ a capella puis le Roi apparait sur son trône, rejoint par le groupe qui a revêtu des costumes aux couleurs de l’album, et retentit ‘Legend of the King’.
Et pour ce morceau, mention spéciale à la guitare, superbement mise en valeur et qu’on peut qualifier de dingue. Le son est absolument parfait et j’en ai des frissons.

Puis le Roi salue, et Johannes reprend le lead pour s’en donner à coeur joie sur ‘The King Welcome You to Avatar Country’. Il est démoniaquement à l’aise, mime, sautille, joue avec ses musiciens, grimace et tire la langue à la caméra, … rendant tout d’un coup le show extrêmement vivant - et ce n’est pas lié qu’au punch et à la gaité de la chanson.
Là encore, il s’agit d’un morceau qui fait partie de toutes les set lists, que le groupe maîtrise à la perfection et, aucun doute, cela fait vraiment la différence par rapport à des titres que les suédois ont moins l’habitude d’interpréter en concert - et encore plus dans cette configuration sans public.

Le Roi, qui prend son rôle très au sérieux, passe ses troupes bien alignées en revue, accepte leurs saluts puis dépose majestueusement sa couronne sur un coussin avant de reprendre sa guitare et d’attaquer ‘A Statue of The King’ avec un Johannes toujours survolté.

Le set se termine à 23h37 sur l’image du Roi, stoïque et qui restera immobile jusqu’à la fin du générique.

Johannes a relativement peu parlé ce soir, mais nous a toutefois dit quelques mots pour nous expliquer pourquoi cette partie s’appelle « Age of Illusions ».
Il nous apprend que ces deux albums ont été créés avec beaucoup d’imagination et quelques pincées de Fantasy et, même si d’autres albums d’Avatar sont dans ce cas, ces deux là sont à la frontière de l’illusion et de la réalité. « Feathers & Flash » car les fans l’ont particulièrement porté dans leur coeur, rendant l’histoire quasi réelle. « Avatar Country » car il est devenu au fil du temps un vrai royaume, avec un Roi, des sujets, et qu’il le restera tant que vivront les métalleux.

Cette soirée était bien agréable et la grande différence entre les deux opus présentés la rendait d’autant plus intéressante.

Le fait de ne se focaliser que sur deux albums est une excellente idée, donnant une grande cohérence à la setlist et permettant de savourer en live des morceaux ordinairement peu joués. Cela permet aussi d’entretenir l’intérêt au fil des soirées, qui sont de fait radicalement différentes les unes des autres.
Cela confirme le grand respect que le groupe a toujours montré à son public, qu’il soit présent physiquement ou non.



Première partie : album « Feathers & Flesh »
1. Regret
2. House of Eternal Hunt
3. The Eagle has Landed
4. New Land
5. Tooth, Beak & Claw
6. For the Swarm
7. One More Hill
8. Black Waters
9. Night Never Ending
10. Eat or Be Beaten
11. When the Snow Lies Red
12. Raven Wine

Deuxième partie : album « Avatar Country »
1. Glory to our King
2. Legend of the King
3. The King Welcomes You to Avatar Country
4. A Statue of the King
5. King’s harvest
6. The King Wants You
7. King after King