Live Report@Violblast + Metal Troopers
Anibal BERITH
Journaliste

«La Cave à Rock sous le signe du Thrash et du Death old school pour une soirée énergique et mémorable !»

Créé 26/05/2018
3530 vues

Samedi soir, La Cave à Rock, bar/salle de concert en plein centre de Toulouse, et un rendez-vous de marque puisque le groupe local Metal Troopers, revient à l'assaut d'un public fidèle en proposant une soirée sous le signe du death old school et du thrash en invitant le groupe espagnol Violblast en tête d'affiche!

C'est avec plaisir que je découvre les lieux situés non loin de la gare Matabiau offrant une terrasse agréable et de l'excellente bière à un tarif plus que compétitif servie par un personnel fort sympathique. Les locaux sont à l'image de la soirée à laquelle je vais assister....old school!

Les Metal Troopers sont connus dans le milieu Metal toulousain puisqu'ils sont formés de figures incontournables que nous croisons souvent en festival et/ou concerts. Offrant deux sets différents, l'un dédié aux reprises de Death (le groupe), l'autre à Slayer, nous trouvons le noyau commun formé du bassiste Fabien et du guitariste/chanteur Marco. Pour la session Death, la seconde guitare est confiée à Axl, la batterie à Manu, pour la session Slayer, nous trouvons respectivement Seb et Bob.

Il est un peu plus de 21h lorsque les guerriers du Death old school foulent la scène occupant tout le sous-sol du bar en démarrant leur set avec le titre "Zombie Ritual" de l'album Scream Bloody Gore de Death. Parfaitement interprété, le quartet prend un réel plaisir à jouer ensemble devant le parterre toulousain assez nombreux. Ca permet de chauffer l'ambiance, de faire monter l'énergie et de la maintenir élevée tout au long de la soirée et ce sera chose faite!

Huit titres du groupes ayant inventé le genre sont interprétés avec justesse et énergie permettant ainsi de survoler le début de carrière des floridiens avec des chansons prises dans le répertoire de "Scream Bloody Gore", "Leprosy" et "Spiritual Healing".

Setlist: Zombie Ritual, Torn to Pieces, Scream Bloody Gore, Leprosy, Forgotten Past, Living Monstrosity, Spiritual Healing, Pull The Plug

Il commence à faire déjà bien chaud dans la cave, un petit tour dehors et nous voilà repartis pour un set purement thrash avec les espagnols Violblast.

Au nombre de quatre, ce groupe s'est formé en 2012 dans la région de Salvador Dali et a un ep et un album à son actif intitulé respectivement "Permanent Hate" et "Conflict".

Bourré d'énergie, le set commence sur les chapeaux de roue avec le titre éponyme de l'album en date paru en 2016. Jouant un thrash énergique et old school, on sent que leur groupe de prédilection est Slayer. Tout au long du set, on sent que la patte des américains plane au-dessus des espagnols!
Ca joue vite et bien et le quartet se donne à fond! Malgré la petitesse de la salle, le public est chaud et n'hésite pas à pogoter! Il faut dire que la musique s'y prête! Difficile de rester statique, Sergio Ruiz derrière les futs, Sebas Silvera et Santi Turk aux guitares, Andrés Perez au chant et à la basse ne se ménagent pas et ne s'accordent pas de pause entre les titres!
Hurlant, headbangant, tartinant, les 11 titres (avec le bonus) sont envoyés avec énergie et agressivité, le tout dans une ambiance festive. La setlist parfaitement équilibrée permet de passer en revue la jeune carrière des espagnols avec des titres empruntés aux deux productions du quartet.

En bis, nous aurons la chance d'entendre la chanson "Disciple" tirée de l'album "Gods Hate Us All" de Slayer où pour le coup le guitariste soliste portera un cours instant une barbe postiche inspirée de celle de Kerry King! Excellente transition avant de se faire tabasser par le set consacré à Slayer par les Metal Troopers clôturant ainsi cette belle soirée avec la aussi, une bien jolie surprise en fin de set!

Set list: Conflict, Wielders of Fear, Wicked Beholder, Sings of a Murder, Journey to Nowhere, Invisible Death, Reprisal, Bearing Witness, Permanent Hate, Disciple

Pour finir en beauté, le quartet toulousain, au line-up légèrement modifié, nous met une grosse claque en interprétant à la quasi-perfection les titres phares du groupe mythique de Thrash, Slayer . Un set magistral au cours duquel les incontournables "Raining Blood", "War Ensemble", "Angel of Death", "Seasons in the Abyss" et autres réjouissances nous sont envoyées en pleine face devant un public survolté et se fondant presqu'au groupe tellement la proximité se veut minimaliste!
Une agréable surprise pour ma part qui suis très tatillon sur les reprises de Slayer; le groupe américain est difficile à reprendre et je salue donc le professionnalisme des Metal Toopers pour cette performance.
De plus, clôturer la soirée en reprenant du Napalm Death et le mythique "Suffer The Children", que demande le peuple!!

Merci à Fabien et les Metal Troopers pour cette soirée placée sous le signe du Metal Extrême old school, merci à la cave à rock pour son accueil et son lieu authentique et merci au public de s'être déplacé car il est important de soutenir la scène locale.

Anibal Berith