Live report Lamb Of God à l'Olympia le 27/02/2023
Stephane Masson
Journaliste

«Le concert de Lamb Of God a été une véritable boucherie...quelle bonheur !!»

Créé 27/02/2023
605 vues

Amis fans de thrash, ce concert était clairement pour vous… Après quatre reports nous accueillons enfin dans notre belle capitale, et plus précisément à l’Olympia, Lamb Of God.
Après de nombreux changements d’affiche ce soir, Lamb Of God est en co-headline avec Kreator et la première partie est assurée par Municipal Waste.
Un concert Sold Out organisé par Live Nation.

Municipal Waste, groupe de thrash metal américain, monte sur scène à 18 heures 30 et va chauffer à blanc la foule déjà bien conséquente malgré l’heure.
Tony Foresta est surexcité et semble presque possédé quand il harangue le public tout au long du set. Le thrash old school de Municipal Waste est un pur bonheur, on y retrouve ces bons vieux riffs en dents scies nous rappelant Slayer.
Avec ses rythmes rapides et percutants l’effet sur le public est indéniable, les circles pits et les slamers pointent leur nez très rapidement.
Municipale Waste comme à son habitude est au top et fait l’unanimité à l’Olympia…

Setlist :
1- Demoralizer
2- Breathe Grease
3- The Thrashin’ of The Christ
4- Poison the Preacher
5- Grave Dive
6- You’re Cut Off
7- Sadistic Magician
8- Slime and Punishment
9- Headbanger Face Rip
10- High Speed Steel
11- Wave of Death
12- Born to Party

Première pause bien méritée et Kreator, groupe de thrash metal allemand, se présente devant nous après avoir fait tomber leur drap qui masquait la scène et le changement de plateau.
C’est sans surprise que nous retrouvons sur les côtés de la scène des orcs empalés sur des piques et divers éléments de déco typiques de Kreator.
Dès les premiers accords la foule passe en mode combat et fout un bordel de tous les diables. Sur scène c’est le feu, même si c’est probablement la seule date de la tournée ou aucune flamme ne sera utilisée sur scène, on est à l’Olympia et les flammes ne sont pas les bienvenues, c’est bien dommage…
Frédéric Leclercq (basse), le régional de l’étape, ne manquera pas de prendre la parole et de nous confirmer que le public parisien est vraiment le meilleur avant que Kreator envoie ‘Strongest of the Strong’ et ‘Flag of Hate’.
Kreator nous offrira entre autres des explosions de confettis, trois véritables pendaisons avec la chute de trois mannequins tombant du plafond et s’arrêtant net à mi-course un noeud coulant autour du cou et, la venue sur scène de Sofia Portanet pour le titre ‘Midnight Sun’.
Il n’ y a pas de secret, Kreator fait bel et bien partie des groupes incontournables de la scène thrash internationale et vient de nous mettre une énorme gifle!!

Setlist :
1- Hate Uber Alles
2- Hail to the Hordes
3- Awakening of the Gods (intro only)
4- Enemy of God
5- Phobia
6- Midnight Sun
7- Satan Is Real
8- Hordes of Chaos
9- 666 - World Divided
10- Phantom Antichrist
11- Strongest of the Strong
12- Flag of Hate
13- Violent Revolution
14- Pleasure to Kill

Il est temps de passer au plat de résistance avec Lamb Of God, groupe de thrash/groove metal américain. Cela faisait dix ans que Lamb Of God ne s’était pas produit en salle en France alors autant vous dire que les fans du groupe sont prêts à en découdre et ils ne vont pas être déçus.
Dès les premiers accords le ton de cette fin de soirée est donné et ça va être, des dires de fans du premier rang, une véritable boucherie…
L’énergie dégagée par Lamb Of God est incroyable mais celui qui reste et restera la pièce maîtresse du groupe, Randy Blythe (chant), est ce soir en très grande forme. En effet Randy est tout simplement intenable, il court dans tous les sens, headbangue à tout va et saute partout comme ci il avait encore 20 ans.
Lamb Of God c’est sans contexte une machine à broyer avec un son lourd et puissant.
Dans la fosse, c'est une marée humaine qui bouche à l’unisson tout en écrasant, au sens propre du terme, les premiers rangs contre la crash barrière entre deux circles pit ou walls of death.
Il y a bien longtemps que je n’avais pas vu un tel déferlement de puissance et d'enthousiasme à l’Olympia comme quoi, il était temps que Lamb Of God vienne exploser quelques cervicales et froisser quelques muscles dans notre douce France.
Vous l’avez compris, nous avons vécu un concert de malade, le public conquis par le groupe est exténué, il est indéniable que Lamb Of God était le Maître de cérémonie de cette magnifique soirée placée sous le signe du thrash…

Setlist :
1- Memento Mori
2- Ruin
3- Walk With Me in Hell
4- Resurrection Man
5- Ditch
6- Now You’ve Got Something to Die For
7- Contractor
8- Omerta
9- Omens
10- 11th Hours
11- 512
12- Vigil
13- Laid to Rest
14- Redneck


Festival
Hellfest 2019
Lamb of God
23/06/2019