Live Report Dying Fetus@MOTOCULTOR FESTIVAL Open Air
Anibal BERITH
Journaliste

«LE concert du festival ! Une vraie boucherie !»

Créé 19/08/2018
1449 vues

C'est sans grande connaissance du groupe que je me dirige vers la Supositor, lorsque les premiers accords de Dying Fetus résonnent à mes oreilles et me prennent aux tripes.

Dying Fetus, c'est un nom scandaleux qui fait grincer les plus prudes, derrière lequel oeuvrent quatre musiciens américains adeptes d'un death technique et chirurgical dans lequel se mélange habilement grind et hardcore. Le résultat est… irrésistible.

« Wrong One To Fuck With » (Relapse Records) est leur dernier opus et date de 2017. Depuis, le groupe est sur les routes pour une tournée massive.

Que dire de ce concert, si ce n'est que les sons percutants, ultra rythmés et dégueulasses ne laissent pas de marbre, lorsque l'on voit la foule massée devant la petite Supo.

Et on comprend pourquoi ! C'est efficace, brutal, sacrément entrainant et le pit est une vaste boucherie. N'étant pas adepte de cette zone car préférant la tranquillité des ailes latérales, je note que Dying Fetus a tendance à entrainer tout le monde dans le même bain.

Les musiciens sont super efficaces et le son est sacrément bon, quoiqu'un peu fort en basse sur le devant de la scène. Le public est déchainé et le groupe balance un show précis et sans transigeance.

Antares Bauglir

Setlist :
Wrong One to Fuck With
Grotesque Impalement
From Womb to Waste
Fixated on Devastation
Subjected to a Beating
Induce Terror
Seething With Disdain
Praise the Lord (Opium of the Masses)
Your Treachery Will Die With You
Kill Your Mother, Rape Your Dog