Live report de MASS HYSTERIA @Le Transbordeur LYON 2019
Ben Tardif
Journaliste

«La scène française à l'honneur au Transbordeur ce soir»

Créé 21/11/2019
828 vues

On est jeudi 21 novembre, en route pour le TGV Gare de Lyon en direction de ... LYON ! Ma première dans cette salle mythique du Transbordeur, plus exactement sur Villeurbanne, limitrophe à la préfecture de Rhone Alpes. On est quelques fous à être arrivés plusieurs heures avant le début du show dans un froid glacial. 18H30 les portes s'ouvrent enfin. Le public arrive progressivement reconnaissable aux sweat capuche à l'éfigie de Mass Hysteria.

Le premier groupe FoSS va démarrer en chauffant la salle avec un public encore parsemé. ils sont deux guitaristes à tout envoyer au milieu de la "fosse" avec des riffs bien lourds...FoSS, c'est le pari de briser les codes, ceux du spectacle en général et de la scène Métal en particulier. FoSS, c'est remettre la musique à sa place : là où elle s'écoute. le public est là et joue le jeu. la température commence à monter. On aperçoit Arno (BBA) en spectateur encourager les deux gladiateurs de FoSS, lâchant leurs riffs et leurs chants sur une rythmique séquencée sans concessions. Le premier d'entre – eux, la guitare rugueuse et le chant vociférant, c'est Kik Mastan, déjà près de 20 ans à écumer les scènes à travers la France. Plus de 800 combats livrés face au public, avec bien sûr TASMANIAC, CALMOS, MERCY, DENIGRE...
Le second d'entre – eux, la guitare virevoltante et acérée, c'est Jérémy Bruchier. Equipé du CFEM de l'école Artist' de Cavaillon, forgé dans un métal pur jus (Scud, 1998-2002), riche de sa polyvalence (guitariste pour Hot Spot of Funk, Funk Rock, de 2012 à 2014, puis de NATAVERNE, rock celtique, depuis 2016), Jérémy revient avec FoSS à ses premières amours.

Une belle découverte que cette toute première partie, avant les deux poids lourds de la soirée.

Après un petit changement de plateau, c'est au tour des coreux de Black Bomb A, BBA pour les intimes, de sévir pour la xxx date de leur tournée RIOT TOUR. Voilà plus d'un an que leur album éponyme BLACK BOMB A est sorti (26 octobre 2018) . Un Set de fou qui démarre en trombe avec le traditionnel DOUBLE, suivra un BORN TO DIE de folie ! On alterne l'ancienne discographie avec le petit dernier. Nos anciens n'ont pas pris une ride en plus de 20 ans de scène. On pourrait même dire que le ton a même durci avec leur dernière progéniture. Album taillé pour la baston en live. D'ailleurs ça gigote un peu en bas dans le Pitt . Quoiqu'il en soit, pas une minute à perdre pour Poun et Arno qui n'ont que cesse d'en découdre avec leur micro, en constante battle au fil des titres qui déroulent à 200 à l'heure..un petit bain de foule pour Poun. Putain quel bonheur, vous aviez peur de vous assoupir après votre folle semaine de boulot. Eh bien non perdu ! Tellement d'énergie transmise par nos 5 agités venus foutre le dawa ! On en redemande, allez dernière date de l'année prévue dans les Yvelines à LIMAY(78) pour le fest de noël à destination des enfants privés de cadeaux de Noël (le prix d'entrée consiste à faire le don d'un jouet neuf d'une valeur de 10€ minimum)

Bon, là va falloir laisser la place aux potos de MASS, les zamis !

Les furieux venus de la région mais pas seulement, sont prêt à tout retourner pour cet exhaussement à un mois du Zénith dernière date du MANIACS Tour. C'est parti pour un gros gros show à taille humaine j'aurais envie de dire. Après un Hellfest avec une superproduction de fou, les MASS sont vraiment taillés pour des scènes et salles de 1500/2000 personnes comme le Trianon, Elysée Montmartre. Proche du public, ayant de besoin de communiquer avec leur fans, de transpirer à leur côté. C'est ça un show des MH.
Mouss Kelaï frontman semble en forme et vouloir tout donner pour cette ultime grande répétition (c'est vraiment comme cela que je l'ai ressenti) avec une setlist de rêve retraçant les presque 25 ans de carrière du groupe. On peut ainsi se rendre compte de l'évolution musicale du groupe pendant toute cette période. En 2018/2019 on rentre vraiment dans le dur avec cet album MANIACS après un ARMEE DES OMBRES et un MATIERE NOIRE qui a marqué les esprits. MASS HYSTERIA signe ici comme une trilogie avec un album encore bien plus métal que les précédents et lui aussi taillé pour le live (Cf. Black Bomb A)

Cette soirée sera marquée entre autres par un rappel mémorable avec le Cove de Sépulture accompagnés sur scènes par les potes de BBA. Sans oublier le fameux et désormais incontournable RESPECT TO THE DANCEFLOOR, en mode electro dance hip hop, avec l'anniversaire de la petite amie d'un membre du crew, puis une danse émouvante d'un jeune furieux Charlie, nous l'avons appris ensuite, petit bout de 4 ans atteint d'une leucémie et en pleine rémission. Il était comme transcendé par cette énergie positive du groupe et de la foule. Une séquence pleine d'émotion.

Pour finir en featuring avec Julien de Benighted pour le bouquet final, FURIA !

Vivement le Zenith de Paris pour finir en apothéose cette belle tournée de 18 mois !


SET LIST
Reprendre mes esprits
Positif à bloc
Vae soli !
Une somme de détails
Notre complot
Ma niaque
Failles
Pulsion
Se brûler sûrement
Nerf de bœuf
Chaman acide
P4
Contraddiction
L'enfer des dieux
Plus que du métal
Tout est poison
Chiens de la casse

Encore:
Arômes complexes
Roots Bloody Roots
(Sepultura cover) (with Black Bomb A)
Donnez-vous la peine
Respect to the Dance Floor
(With Kids and Girls from the pit)
Furia (with Benighted) (Le chanteur Julien Truchan)


Chroniques
Festival
Hellfest 2016
Mass Hysteria
17/06/2016
Download Festival 2016
Mass Hysteria
11/06/2016
Download Festival
Mass Hysteria
11/06/2016
Hellfest 2019
Mass Hysteria
21/06/2019