Report KING KING @ Le Trianon le 27/09/2018!
Peetoff
Journaliste

«Le set se terminera sur le très entraînant YOU STOPPED THE RAIN devant un public heureux de cette superbe découverte pour la plupart d'entre nous.»

Créé 27/09/2018
2283 vues

Quoi de mieux que la magnifique salle du Trianon de Paris pour accueillir la nouvelle tournée d'EUROPE, le WALK THE EARTH TOUR, deux ans après leur venue à l'Olympia. Ils avaient joué les albums WAR OF KINGS et THE FINAL COUNTDOWN dans leur intégralité. Ils sont accompagnés pour l'occasion des Écossais de KING KING.

La tâche de chauffeur de salle revient donc à KIG KING, qui a très peu de temps pour nous balancer son blues rock. L'entrée sur scène se fait sur le titre HIGHWAY TO HELL, ce qui ne manque pas d'interpeller le public déjà nombreux. ALAN NIMMO, chanteur guitariste, se présente à nous en kilt et le bougre en impose vraiment avec sa taille de géant. Dès les première notes de SHE DON'T GIMME NO LOVIN' je suis conquis, ça groove méchamment bien les amis. Les accords plaqués sur le keyboards de JONNY DYKE sont de toute beauté. Le groupe semble vraiment être heureux et nous communique sa joie. Le concert continue avec A LONG HISTORY OF LOVE, titre blues chargé d'émotions ou le jeu de guitare de ALAN me fait penser à GARY MOORE. Que c'est beau à écouter et derrière la section rythmique assure le job de façon remarquable. WAYNE PROCTOR, donne la mesure de la meilleure des façons avec son jeu batterie efficace et super propre. Le set se terminera sur le très entraînant YOU STOPPED THE RAIN devant un public heureux de cette superbe découverte pour la plupart d'entre nous.

Setlis KING KING :
1. (She Don't) Gimme No Lovin'
2. Waking Up
3. A Long History of Love
4. Rush Hour
5. You Stopped The Rain

Place maintenant au groupe que tout le monde est venu voir ce soir, EUROPE. N'en déplaise à certain grincheux, les Suédois remplissent encore les salles plus de 38 ans après leur formation. Le concert commence sur les chapeaux de roues avec le magnifique WALK THE EARTH, issu du dernier album en date du même nom, qui démontre si besoin en était que le groupe a encore une énergie débordante. Il sera suivi de THE SIEGE qui met en valeur toute la maîtrise technique des musiciens. Les solos du très discret JOHN NORUM sont toujours interprétés de façon brillante. Nous voila arrivé au premier classique de la soirée, ROCK THE NIGHT, ou JOEY TEMPEST arpente la scène de long en large en demandant au public de chanter avec lui. Malgré quelques signes de fatigue, le Sieur a encore une parfaite maîtrise de sa voix. Les fans pourront ensuite faire une pose bien méritée avec les magnifiques mélodies du titre PICTURES. Quel régal ce morceau !!! Les Dies Hard seront plus que satisfaits du très rock READY OR NOT datant de 1988 sur l'album OUT OF THIS WORLD.

Le virtuose JOHN NORUM nous fera frissonner avec le superbe instrumental VASASTAN, faisant sonner chaque note avec magnificence. Je n'en dirais pas autant de IAN HAUGLAND, pourtant excellent batteur, sur son solo de batterie qui commence vraiment a dater (2013) et qui n'apporte pas grand chose. Le groupe retourne aux affaires avec WAR OF KINGS dans un Trianon bouillonnant et s'amuse même à interpréter quelques mesures de NO WOMAN NO CRY de BOB MARLEY après le solos de SUPERSTITIOUS. Aucune surprise pour le rappel, mais au combien incontournable avec CHEROKEE et les cultissimes parties de clavier de MIC MICHAELI, et le mythique THE FINAL COUNTDOWN qui met littéralement le feu au Trianon. Une soirée magique dont nous sortons avec des étoiles plein les yeux. Je vous le dis, EUROPE c'est pas vieux, ringard ou je ne sais quoi, c'est un putain de bon groupe depuis plus de trois décennies. Merci Messieurs.

Setlist EUROPE :
1. Walk the Earth
2. The Siege
3. Rock the Night
4. Hole in My Pocket
5. Last Look at Eden
6. Pictures
7. Firebox
8. Ready or Not
9. Turn to Dust
10. Sign of the Times
11. Vasastan
12. GTO
13. Carrie
14. Nothin' to Ya
15. Drum Solo
16. Scream of Anger
17. War of Kings
18. Superstitious
19. Cherokee
20. The Final Countdown