Report Kause 4 Konflikt, Warm Up Hellfest Paris à La Machine du Moulin Rouge le 22/04/2019
Stephane Masson
Journaliste

«Kause 4 Konfilkt ouvre l'étape parisienne du Warm Up Hellfest 2019»

Créé 22/04/2019
1310 vues

Les beaux jours arrivent et ces derniers sont forcément accompagnés de festivals et l'un des plus connus de l'hexagone est bien évidemment le Hellfest, lieu de pèlerinage des amateurs de Metal de tous styles. Le festival est programmé comme tout le monde le sait les 21-22 et 23 juin 2019 à Clisson. Il est précédé de nombreuses nuits W4rm Up 7our et ce soir il s'agit de l'étape parisienne de cette tournée avec en tête d'affiche rien de moins que Dagoba précédé de Princesses Leya et Kause 4 Konflikt, nuit organisée par Cartel Concerts et qui affiche « SOLD OUT ».

Une soirée Warm Up Hellfest, ce n'est pas seulement de la musique mais également un moment de partage et de délire entre métalleux et ça commence dès l'entrée dans l'antre de La Machine du Moulin Rouge avec de charmantes hôtesses nous proposant un de nous émoustiller les papilles avec une petite gorgée de Jagermeister.
Cela peut continuer, pour ceux qui le souhaiteraient et qui réussiraient à obtenir un rendez vous, par un tatouage gratuit ou encore l'achat d'un livre. Effectivement, le hellfest est aussi l'occasion de promouvoir l'écriture et il va de soit que l'on peut aussi dépenser quelques deniers dans le Merch du Hellfest.
Nous noterons également que la soirée sera l'occasion de lancer deux nouvelles manches d'un concours de air guitar avec à gagner deux pass trois jours pour le Hellfest 2019, plusieurs places pour le concert d'Alice Cooper le 20/09/2019 à La Seine musicale et, comme le dit si bien le speaker, de nombreux “chewing gum pour faire l'amour” !!

Musicalement, la soirée est lancée par le groupe Kause 4 Konflikt qui mélange le Thrash Metal et le Hardcore. Rappelons que le groupe fondé en 2010 possède un album « No Better Friend no Worse Enemy » sorti en 2013. L'élément que l'on remarque immédiatement est l'arrivée de SBT OTS (chant) qui se présente devant nous accompagné par deux béquilles, en effet le pauvre s'est cassé la jambe peu de temps avant la soirée. Jambe dans le plâtre ou pas je peux vous dire que cela ne change rien à sa voix et à sa hargne plus que communicative.
L'énergie et la puissance dégagées par le groupe vont enclencher un circle pit et ce dès le premier morceau, circle pit qui sera suivi de pogos et de jetés de gobelets pas toujours vide d'ailleurs...
Dans le pit c'est donc le bordel pendant tout le set de Kause 4 Konflikt à la fois quand on se fait agresser par des riffs aussi acérés la meilleurs des réponses est de tout retourner. Je trouve KTS (basse) ultra expressif sur scène, les autres membres du groupes sont des plus hargneux également mais n'étant pas ou trop peu sous les lumières il est difficile voir parfois impossible de distinguer autre chose que le mouvement de leur silhouette ce qui bien dommage...
Quoiqu'il en soit Kause 4 Konflikt nous a clairement mis en jambes pour la suite des événements.

Première longue pause de la soirée au cours de laquelle nous allons retrouver l'habituel changement de plateau mais également la première manche du concours de air guitar ou vont se succéder plusieurs candidats plus ou moins inspirés…

Il est arrivé le moment de monter dans le faucon millenium et d'aller faire un jump en mode vitesse lumière avec Princesses Leya. Nous voyons donc arriver trois extraterrestres masculins et un féminin et, ces derniers vont nous offrir un vrai spectacle. En effet, Princesses Leya, ce n'est pas uniquement de la bonne musique interprétée par de très bons sicos le tout accompagné d'un chanteur pouvant jouer dans différents registres vocaux mais également un spectacle.
Le groupe joue devant nous une comédie musicale mélangeant la musique et l'humour,. Soyons clair ils sont doués dans les deux domaines. Princesses Leya rigole de tout et provoque sur tout, évoquant aussi bien les clichés du Metal comme le satanisme et le racisme, que l'argent, l'eurovision ou encore le sexe, ouf un peu de cul tout de même, il nous propose même de tuer nos parents...
En fait tout le monde en prend pour son grade y compris les différents styles de Metal avec de petites phrases terribles tel que « je ne peux pas faire de punk, ma guitare est accordée ».
La communication avec le public est également un point fort de Princesses Leya, qui sait à merveille rebondir à merveille sur les commentaires du public rendant le show encore plus vivant et interactif.
J'aimerai vous fournir plus d'exemples qui m'ont fait exploser de rire tout en écoutant un putain de gros son comme je l'aime mais ce serait aussi dévoiler un partie du spectacle et je déteste spoiler alors je vous dit juste qu'il faut absolument que vous alliez voir ce groupe alors si besoin est je vous rappelle que Princesses Leya sera au Petit Bain le 23/11/2019. Vous savez ce qu'il vous reste à faire.

Setlist :

1- Lalalaaaaa
2- T'es où, pas là
3- Sexy Thing Metal
4- S'il suffisait d'aimer le Metal
5- Makeba Punk
6- Destruction Vaginale
7- Balls Balls
8- Ustensiles
9- Time Of My Life Punk
10-Grâce à l'alcool
11-Tue tes Parents

C'est reparti pour l'entracte et la seconde manche du air guitar et nous permettra de voir un Gibs ayant probablement abusé du houblon et qui manquera à plusieurs reprises de tomber de la scène ou encore de voir le plus jeune participant du concours âgé d'une douzaine d'année.

Terminé le air guitar, place aux vrais guitaristes qui se déchirent les doigts sur de vraies cordes avec Dagoba qui est venu mettre un point final à cette soirée spéciale Hellfest. Je doute que cela soit utile mais rappelons tout de même que Dagoba, groupe originaire de Marseille, est un des fers de lance du Metal français et que son dernier album « Black Nova » qui nous avait été présenté au O'Sullivans Backstage By The Mill date déjà de 2017.
Moins de trois notes, c'est exactement ce qu'il aura fallu à Dagoba, moins de trois notes pour déclencher des pogos.
C'est juste hallucinant de voir à quelle vitesse le public, composé à 99 % de fous furieux il faut bien l'avouer, va littéralement exploser dès le premier accord. C'est une véritable vague humaine qui fait des allers et retours dans la fosse. A côté de moi il y a, pour changer du concours de air guitar, un concours de headbang et le gagnant sera celui des trois headbangers qui tiendra le plus longtemps.
S'il y a bien une chose qui est certaine c'est que l'on peut compter sur Shawter et sa bande pour faire durer la folie qui a envahie La Machine du Moulin Rouge à la fois, quand un groupe dégage autant de puissance comment résister ? En tout cas ce n'est surement pas la double grosse caisse de Nicolas BASTOS qui risque de calmer le jeu...
Voici donc un avant goût du Hellfest, aussi bien par l'esprit qui a plané au dessus de cette superbe soirée que par la présence de Dagoba que nous retrouverons à Clisson le 21/04/2019 sur la Mainstage2 à 17h40.

Setlist :

1- I, Reptile
2- Abyssal
3- Face the Colossus
4- Black Smokers
5- Inner Sun
6- The Infinite Chase
7- When Winter...
8- The Sunset Curse
9- Stone Ocean
10-The Things Within