Live REport@ Impureza / Necrocult/ Evilness / Acarien Toulouse ( l'Usine à Musique) 30 Mars 2019
ThrashManiac
Journaliste

«Très bonne date qui pouve que la scène Metal française est belle et bien vivante .»

Créé 04/04/2019
2044 vues

En ce samedi 30 Mars 2019, Snakebite Prod nous proposait une affiche 100% française, avec les groupes Impureza d' Orléans et leur Death Metal mâtiné de Flamenco, Necrocult du Tarn qui font dans le Black/Death , les toulousains d'Evilness dans le registre Thrash/Death moderne et les tarbais d'Acarien plutôt dans le Thrash old school. Le public de l'Usine à Musique était motivé à l'idée d'une affiche pareille!!!

L'Usine à Musique est un complexe musical qui fait salle de répétitions , salle de concert et bar, beaucoup de concerts Metal ont eu lieu dans cette salle, notamment Nervosa, Hirax, Mercyless ou No Return, sans oublier le Motocultor Warm Up Night avec Angelus Apatrida, la salle a une capacité d'environ 200 places.

Acarien ouvre les festivités avec leur Thrash old school teinté de Punk, le groupe se compose de Fabrice et Nikrass aux guitares, Sergio à la batterie et Carretas au chant. Le public bouge timidement, c'est le début, mais est réceptif à la musique des tarbais, le son est correct même si les guitares sonnent un peu étouffées, la prestation du groupe est très bonne, très bonne entrée en matière pour cette soirée.

C'est ensuite au tour des locaux d'Evilness soit Ludovic Chiffot au chant, Sébastien Chiffot à la guitare et Romain Choisy à la batterie , de monter sur scène.
Durant le premier titre, le batteur va abimer la peau de grosse caisse donc la prestation est interrompue le temps de réparer l'incident, et ça repart se plus belle.
Avec un Ep et un album à leur actif, la setlist des toulousains sera représentative de la discographie du combo. le son est un peu mieux que pour les tarbais.
Le public bouge un peu plus, les pogos débutent, l'ambiance monte d'un cran, très bonne prestation également, avec une bonne intéraction entre le groupe et l'audience.

Dernier groupe régional, les tarnais de Necrocult , Laurent à la guitare et au chant, Manu à la basse et au chant et David à la batterie. Necrocult a deux albums à son actif, " Necrocult" ( 2013) et "For Thine Is The Kingdom And The Power And The Glory" (2015), la setlist favorisera un peu le dernier opus. Le chant est partager entre Laurent et manu, le premier officiant dans le registre Black et le second dans le Death, le son est bon également, l'ambiance est un peu moins agitée, quelques personnes étant attentives à la musique du groupe , mais à bouger quand même un peu.

Enfin Impureza, actuellement en tournée arrive sur la scène, on remarque une guitare acoustique et une basse acoustique fretless posées de chaque côté de la scène. le groupe est composé de Lionel Cano Munoz à la guitare et guitare Flamenco, Guilhem Auge à la batterie, Esteban Martin au chant, Olivier Hanouille à la guitare rythmique et Florian Saiillard à la basse Fretless. Le groupe va piocher allègrement dans ses deux galette" la Iglesia Del Odio" (2010) et " La Caida De Tonatiuh" (2017).
le son est bon on entends bien les parties flamencos, qui sont parties intégrante des titres, et non un gimmick, Esteban martin harangue la foule avec conviction tout en chantant dans la langue de Cervantès, particularité du groupe.
la salle est bien agitée maintenant, mais cela reste convivial, encore une soirée réussie!!!!

Merci à Fabien de Snakebite Prod ainsi qu'aux quatre groupes qui nous ont fait passer une soirée mémorable qui prouve, si besoin est que la scène Metal nationale est vivante et dynamique.