Hellfest 2018, 24 juin, Altar et Temple
United Rock Nations

«xxx»

Créé 24/06/2018
1798 vues

MALKAVIAN



Altar - 10h30

MALKAVIAN

PLEBEIAN GRANDSTAND



Temple - 11h05

PLEBEIAN GRANDSTAND

CRISIX



Altar - 11h40
Jouant à une heure matinale le dimanche même si Crisix n'a pas l'ouverture de 10h30, c'était l'un des concerts à ne pas rater de cette journée sur Altar! Remontés comme des pendules, les catalans ont mis le feu tout au long du set en ouvrant avec "Xenomorph Blood ", cinquième piste de leur récent album "Against the Odds".

Très énergiques, les musiciens sautent partout pour le plus grand régal du public essentiellement composé de thrasheurs! Ca slame, ca pogote et surtout ça circle pit en particulier sur le cover medley où le guitariste "busi"laisse sa guitare pour accompagner le frontman Julián pour reprendre sur un court instant un extrait de "Hit The Lights" de Metallica, de "A New Level" de Pantera ou encore de "Killing In the Name" de Rage Against the Machine.

Autant dire que l'ambiance était déjà très bonne car les titres de Crisix sont très énergiques et clairement thrash old school, mais là, çà monte d'un cran! Déjà bien chaud, rien de tel que de clôturer le set avec l'incontournable "Ultra Thrash" issu du 1er album "The Menace"

Setlist: Xenomorph Blood // G.M.M. (The Great Metal Motherfucker) // Agents of M.O.S.H. // Get Out Of My Head // Symptom of The Universe / A New Level / Killing In the Name / Hit The Lights // Ultra Thrash
Crisix

AU-DESSUS



Temple - 12h15

Comme prévu, cette dernière matinée pique. Le soleil est toujours présent et les yeux peinent à rester ouverts. Mais on tient le coup !

Commençons donc par le concert d'Au-Dessus sous la Temple (sans jeu de mot pourri), issu de l'écurie LADLO, qui inaugure une journée placée sous le signe de la capuche (les vrais savent).

Le combo lituanien n'a qu'un album à son actif, mais le succès récolté est visible en ce dimanche matin, car la tente est bien remplie. Le son est bon et l'ambiance s'installe très vite, pour le plus grand bonheur des auditeurs présents.

Lourd et hypnotique est le post-black d'Au-Dessus, qui délivre un concert impeccable pour un réveil en douceur (si, si). Une belle manière d'entamer cette dernière journée avec ce set beau, immersif et intense.
Au dessus

ROTTEN SOUND



Altar - 12h50

Dernier jour du Fest et une grosse journée qui s'annonce sous les tentes! On a du lourd à couvrir et notamment les excités finlandais Rotten Sound et leur grindcore bien violent et agressif!
25 ans de carrière et un nombre d'ep et d'albums démentiel et c'est justement sur le récent ep fraîchement sorti chez Sesaon Of Mist "Suffer to Abuse" que le combo fait sa tournée débutée au Netherland Deathfest le 3 mars dernier dont vous pourrez voir l'intégralité du live à la fin de report.
Fidèle à lui-même et à son univers musical, le quartet ne fait pas dans la dentelle et crache sa rage avec énergie et précision. La setlist est longue (une vingtaine de titres) et délivrée en moins de quarante minutes, autant dire que ça ne papote pas entre les morceaux et que le public est là pour en prendre plein sa face!
Il est vrai qu'en grind, les titres sont assez courts mais faut-il encore les envoyer, chose que fait sans difficulté le quartet avec professionnalisme et envie!
Et comme le combo ne compte pas en rester là, attendez-vous un album courant 2019!

Setlist: Power // Void // Insects // Targets // Salvation // Trashmonger // Choose // Hollow // Fear of Shadows // Self // Decay // Blind // Lazy Asses // Inhumane Treatment //
Corponation // The Effects // Slay // Western Cancer // Sell Your Soul
Rotten Sound

THE GREAT OLD ONES



Temple - 13h35

Petite virée sous marine direction R'lyeh avec le concert de The Great Old Ones, groupe français de « Lovecraftian » Post black, également issu de la bande LADLO.

Le son est un peu fort en basses, même lorsque l'on veut parler de Cthulhu, ce qui a tendance à noyer un poil la voix. Mis à part ce petit désagrément, l'ambiance est bien présente dès le début du concert.

La scène est agrémentée de sculptures en fer forgé faisant écho à l'oeuvre de Lovecraft, dont le groupe, tout en capuche, se fait l'émissaire. Et la tente est bien remplie pour entrer en communion avec le Prêtre des Grands Anciens.

Le groupe nous présente un concert de bonne facture, massif, incantatoire et chthonien, mais avec quelques longueurs, peut être dues à la fatigue accumulée et à la chaleur. Le set se fini sur le colossal « Visions Of R'lyeh », mais le grand Cthulhu peine à montrer ses tentacules.

Antares Bauglir
The Great Old Ones

EXUMER



Altar - 14h20

Exumer ou des allemands qui font du thrash à l'américaine! Particulièrement au taquet, le quintet arrive sur scène remonté comme des pendules et font un show dément sur Altar avec un frontman, Mem Von Stein, bodybuildé et survolté avec des expressions et une gestuelle d'un autre monde.

Captivant le public et accompagné du reste du groupe, le quintet décharge son thrash old school de façon explosive et interprètera des titres de leurs quatre albums survolant ainsi rapidement une carrière musicale débutée en 1985!

Ne perdant pas de temps à palabrer, les 40 minutes attribuées sont bien exploitées avec pas moins de 9 titres dont vous retrouverez la setlist ci-après

Setlist de EXUMER
1- Intro
2- The Raging Tides
3- Brand of Evil
4- Journey to Oblivion
5- The Weakest Limb
6- Catatonic
7- Fallen Saint
8- Vermin of the Sky
9- Dark Reflections
10- Dark Reflections
Exumer

TOMBS



Temple - 15h05

Tombs est l'un des derniers groupes à avoir été annoncé cette année, car le créneau 15h05-15h55 est longtemps resté un grand mystère.

Groupe de Post black avant-gardiste américain, c'est devant un public peu présent que la bande de Mike Hill se produit. Fatigue ? Chaleur ? Ou bien victime de l'annonce tardive dans la programmation ? Je ne saurais le dire. Mais les nombreuses personnes ayant trouvé refuge sous l'ombre de la tente pour piquer un roupillon semble être un bon indice.

Néanmoins, le combo est en forme et donne un show tout à fait respectable, qui aurait gagné des points si le son avait été meilleur. Et oui… les graves écrasent complètement tout, comme un rouleau compresseur et il est difficile de discerner quoi que ce soit au milieu. Je veux bien que le son pourri soit l'apanage du black, mais quand même !

Fort de plus de dix ans d'existence, Tombs ne semble pas transcender grand monde même si le boulot est là. Sans pour autant dire que c'est une déception, ce concert ne marque pas à vie, ce qui est dommage car il y a du potentiel. Cependant, il faut admettre que se produire dans ces conditions ne doit pas être chose aisée.
Tombs

THE LURKING FEAR



Altar - 15h50

Fondé en 2016 par trois des membres de At The Gates, c'est une découverte pour mois aujourd'hui. Ne connaissant pas le groupe et rapidement enjoué par la qualité de la prestation, je réalise que le groupe se compose de 3 des membres de At The Gates avec le chanteur, le batteur et bien sûr le vocaliste qu'on ne pas raté!

Assurant un second set un peu plus tard dans la journée avec leur groupe initial, les suédois ont de l'énergie à revendre et font une prestation remarquable basée sur leur unique album "Out of the Voiceless Grave" paru en 2017.

Particulièrement expressif, le frontman Tomas Lindberg impressionne par son énergie; le dynamisme de la musique moins mélodique que At The Gates accentuant cette envie d'headbanguer et de sauter partout, ce dont le public ne se privera pas.

La découverte de la journée et un album qui tourne en boucle depuis....
The Lurking Fear

MANEGARM



Temple - 16h40

Les suédois de Månegarm présentent leur métal folk devant une tente bien remplie. Bien accueilli, le groupe délivre une prestation de bonne facture, sans pour autant faire date dans l'histoire de la Temple.

C'est efficace et ça bouge bien, bref, le charme opère auprès d'un public réceptif et bien décidé de profiter de ce dernier jour de festival, malgré le soleil et la chaleur. L'ambiance est présente et le son est tout à fait correct.

Un set sans grande originalité mais qui a su plaire aux nombreux festivaliers venu acclamer les suédois en grande forme !

Setlist de MANEGARM
1- Blodörn
2- Tagen av daga
3- Hordes Of Hel
4- Nattsjäl, drömsjäl
5- Fimbultrollet
6- I evig tid
7- Odin Owns Ye All
8- Hemfärd

EXHORDER



Altar - 17h35

Exhorder, un groupe de vétérans du thrash fondé en 1985 et toujours en activité bien que les américains n'aient enregistré aucun album depuis leur second opus "The Law" en 1992!

Approchant de la cinquantaine et n'ayant plus donné signe de vie depuis 2011, on retrouve les deux membres fondateurs, le guitariste Vinnie LaBella et le chanteur Kyle Thomas qui n'ont rien perdu de leur superbe en déballant leur thrash old school devant un parterre bondé malgré Accept sur la Mainstage et le phénomène Zeal & Ardor sur Valley.
Petit circle pit et quelques slams dès les premiers titres scandés, on est rapidement mis dans le bain avec cette musique qui ne cesse de groover! Surtout que le quartet interprètera la quasi-intégralité de leur 1er album "Slaughter in the Vatican" qui fêtera ses 30 ans en 2020 et qui marqua le début du groove metal!

Setlist de EXHORDER
1- Death in Vain
2- Homicide
3- Unforgiven
4- Legions of Death
5- The Law
6- (Cadence of) The Dirge
7- Slaughter in the Vatican
8- Desecrator
Exhorder

BATUSHKA



Temple - 18h25

Dimanche, c'est jour de messe. Au Hellfest, c'est sous la Temple que ça se passe, avec les polonais de Batushka qui viennent jouer l'intégralité de leur « Litourgiya » (2015, Witching Hour Prod).

Le son est un peu fort en basses et la voix passe parfois à la trappe, mais dans l'ensemble, cela reste correct. Le public est présent et ça se comprend !

Mais que dire de ce concert absolument parfait ?

Tout se déroule selon une scénographie calculée au millimètre près et savamment réitérée concerts après concerts, mais le charme reste le même. Le chanteur arrive sur scène tenant le portrait faisant office de cover d'album, accompagné de ses musiciens, tous encapuchonnés en tenue sacrée et la grand messe peut débuter : les bougies sont allumées et le public est ensuite bénit. Ça sent l'encens et le backdrop reprend une inconographie orthodoxe tout en or, pour une immersion totale.

Les musiciens sont incroyables et le spectacle est total. C'est une énorme claque, autant visuelle que musicale, pour un des meilleurs concerts de ce Hellfest 2018. On plaint un peu les musiciens qui se doivent de rester statiques, sans même bouger la tête, tant cette musique entraîne les esprits vers un recueillement total. Mais en même temps, l'effet est là et impose un respect… religieux !

Le groupe enchaîne les titres sur une scène baignée de fumée pour un effet infernal qui doit être encore plus flagrant à la nuit tombée. Le set se fini et le chanteur donne l'extrême onction aux premiers rangs, qui peuvent donc mourir en paix, puis tous repartent comme ils sont venu, portrait sous le bras et bougies éteintes.

Le retour à la vie normale se fait petit à petit, tant ce concert est immersif. Déplorons toutefois le slam en fin de concert, véritable hérésie.

Setlist de BATUSHKA
1- Intro
2- Yekteniya I: Ochishcheniye
3- Yekteniya II: Blagosloveniye
4- Yekteniya III: Premudrost'
5- Yekteniya IV: Milost'
6- Yekteniya V: Svyatyy Vkhod
7- Yekteniya VI: Upovane
8- Yekteniya VII: Istina
9- Yekteniya VIII: Spaseniye
Bathuska

AMORPHIS



Altar - 19h20

Amorphis entre en scène sous l'Altar au rythme des notes d'intro de « The Bee », véritable hit issu du dernier album du groupe, « Queen Of Time » (2018, Nuclear Blast), puis enchaîne sur le même morceau, fédérateur.

Le son est assez fort en basses, ce qui est un peu dommage car on perd quelque peu le côté mélodique du Death des finnois.

La tente est remplie mais reste respirable, pas comme pour Children Of Bodom la veille et le public est réceptif. Le concert est agréable est se poursuit sans encombres. Les musiciens sont sympathiques et bougent bien. Un très chouette show !

Setlist :
The Bee
The Golden Elk
Sacrifice
Silver Bride
Bad Blood
Wrong Direction
Daughter of Hate
Against Widows
The Castaway
Death of a King
House of Sleep

Amorphis

SEPTICFLESH



Temple - 20h25

« Are You Ready My Friends ! », c'est sur ces mots (qui ne changent pas d'un concert sur l‘autre) que Seth entre en scène avec sa bande de musiciens pour un set (et non pas un Seth) d'une heure.

La tente est pleine pour accueillir les grecs et le son est malheureusement très grave, ne laissant pas passer les mélodies typiques du groupe, qui sont de toutes façons samplées (un peu dommage, même si on comprend pourquoi).

Malgré cela, le groupe, fort sympathique est en grande forme et est très communicatif. Les musiciens enchaînent les morceaux efficaces, malgré le fait que Seth se soit disloqué l'épaule. Sa basse est-elle donc samplée pour ce concert ? C'est LA grande question. Saluons néanmoins l'effort !

Le public est réceptif et ça pogote dans tous les coins. Un problème technique en début de concert vient perturber le set, qui reprend de plus belle.

Un concert sympathique et efficace, sans pour autant faire date dans ma liste personnelle des concerts du Hellfest 2018, mais qui a convaincu les plus fans du groupe.

Serlist :
Portrait of a Headless Man
The Vampire from Nazareth
Martyr
Prototype
Pyramid God
Enemy of Truth
Communion
Persepolis
Anubis
Dark Art

Septic Flesh

AT THE GATES



Altar - 21h30

Voilà un concert très attendu en cette dernière journée de Hellfest sachant que nous avons déjà un avant-goût du combo suédois dans l'après-midi avec le second groupe de Adrian Erlandsson (batterie), Tomas "Tompa" Lindberg (chant), Jonas Stålhammar (guitare), The Lurking Fear.

En pleine promo pour le dernier album, le combo est venu défendfre son dernier méfait "To Drink from the Night Itself" paru en mai dernier via Century Media Records en interprétant 4 titres de ce dernier, le reste de la setlist étant consacré au reste de la discographie du quintet.

Une belle prestation pleine d'énergie et sans perte vitesse malgré le show de TLF juste quelques heures plus tôt. Un frontman toujours aussi expressif et dynamique n'hésitant pas à venir vers le public, scandant les meilleurs titres du groupe, un régal. Un bon rendu sonore, un public dense malgré le mastodonte Iron Maiden sur la Mainstage et Kadavar sur Valley.

Setlist : AT THE GATES
Der Widerstand
1- To Drink From the Night Itself
2- Slaughter of the Soul
3- At War With Reality
4- A Stare Bound in Stone
5- Cold
6- The Circular Ruins
El Altar del Dios Desconocido
7- Death and the Labyrinth
8- Under a Serpent Sun
9- The Chasm
10- Heroes and Tombs
11- Nausea
12- Suicide Nation
13- The Book of Sand (The Abomination)
14- Blinded by Fear
15- The Night Eternal
At the gates

EXODUS



Altar - 00h00

Setlist de EXODUS
1- Funeral Hymn (partial)
2- Blood In, Blood Out
3- Deliver Us to Evil
4- And Then There Were None
5- Parasite
6- A Lesson in Violence
7- Blacklist
8- Bonded by Blood
9- The Toxic Waltz
10- Strike of the Beast
Exodus

CARPENTER BRUT



Temple - 01h05

Difficile de passer à côté du phénomène synthwave/darkwave ces derniers temps : l'an passé, ce fut à Perturbator d'endosser ce rôle et cette année, c'est à un autre français qu'incombe la lourde tâche de représenter ce genre musical et de clore le Hellfest 2018, en même temps que les norvégiens de Turbonegro qui jouent en parallèle sur la Warzone.

Comme on peut s'y attendre, la tente est pleine à craquer des derniers noctambules en quête de frissons qui attendent ce concert avec impatience.

L'ambiance est incontestablement là, à grands renforts de jeux de lumières et d'écran très 80' : le public est fond. La setlist reprend les hit de Carpenter Brut, sans aucune fausse note.

Franck Hueso, le maître de cérémonie de ce concert est épaulé par plusieurs autres musiciens pour les parties de guitare et de batterie, pour un ensemble cohérent et sacrément efficace, il faut le dire. Les titres des morceaux défilent sur les écrans, pour une ambiance « Retour Vers Le Futur » et « Stranger Things ». Les années 80 ont la cote !

Dans l'ensemble, le show est sympathique et semble convaincre la majorité du public. J'en reste un peu sur ma fin, sans vraiment réussir à entrer dans le délire, peut être encore trop immergée dans le concert d'Amenra.

Le Hellfest 2018 se termine, rendez-vous l'année prochaine !

Setlist :
Leather Teeth
Roller Mobster
Wake Up the President
Chew BubbleGum And Kick Ass
Turbo Killer
Cheerleader Effect
Meet Matt Stryker
Monday Hunt
Beware The Beast (Mat McNerney sings on stage)
Inferno Galore
SexKiller on the Loose
Disco Zombi Italia
Hairspray Hurricane
Le Perv
Maniac (Michael Sembello cover)

CarpenterBrut