Hellfest 2018, 22 juin, Mainstage 1 et 2
United Rock Nations

«xxx»

Créé 22/06/2018
2076 vues

MALEMORT



Maintage 2 - 10h30

Il est tôt, mais le public a répondu présent et c'est sur un nouveau parterre pavé et une pelouse encore verte que les plus matinaux sont venus assister à ce concert d'ouverture. Dès le soundcheck, on sent que le groupe a la pression mais est heureux d'être là, et c'est un bonheur partagé.

Malemort est un groupe qui se revendique groupe de « métal libre » et a, à son actif 2 opus ("French Romance" et" Ball Trap" sorti en 2016). Ce Hellfest pour eux, c'est un peu un rêve de gosse qui se réalise et pour ça, ils ont bossé et bien bossé. En résidence au Covent Garden (95), ils se sont préparés et les efforts ont payé. Ils ont délivré un set carré, ultra énergique comme à leur habitude.

Sans temps mort, ils déroulent une setlist équilibrée et avec des morceaux fédérateurs qui sauront réveiller ceux qui n'avaient pas encore pris leur café. Débutant par « Ball trap », ils donnent directement le ton du set. Les voix sont calées, les musiciens se donnent à fond et le public est réceptif. Métal libre qu'ils disent… on passe d'un « Insoumission » puissant à un « Madame » plus léger et sautillant en passant par un «Mille regards » et son refrain accrocheur. Les titres s'enchainent et le groupe ne boude pas son plaisir.

On notera la référence bien placée à « Painkiller » de Judas Priest qui jouera plus tard dans la soirée, lors du morceau « Foutue Belle Jeunesse ». Et c'est sur un « Cabaret Voltaire » faisant bouger et chanter le public que le groupe clôture ce concert.

Mission accomplie : le public repart frustré d'un set trop court mais ravi. Le groupe repart avec des nouveaux fans (à ce que mes oreilles ont pu entendre à la fin du set).

Setlist de Malemort
1- Ball Trap
2 - Insoumission
3 - Madame
4 - Brule
5 - Foutue Belle Jeunesse (La Carapace)
6 - Mille Regards
7 - Carnaval Cannibale
8 - Cabaret Voltaire

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-malemort-sur-main-stage-2-au-hellfest-2018-1539
Malemort

MOS GENERATOR



Maintage 1 - 11h05

Le trio Mos Generator débarque sur la Mainstage pour promouvoir son nouvel album "Shadowlands". Malgré une discographie fournie (7 albums) et une existence de plus de 10 ans, c'est la première fois que nous le découvrons en concert. Et c'est plutôt une bonne surprise.

Tony Reed (chant et guitare), Sean Booth (basse) et Jon Garrett (batterie) assurent dès les premières notes. C'est direct, efficace et en 6 titres Mos Generator a su nous séduire.

Le trio démarre à fond avec "Silver Olympus" ( et son intro à la Motorhead) et enchaine sur son titre phare "Lonely One Kenobi", sorte de mid-tempo sabbatien efficace. Fort heureusement le son s'améliore sur ce second titre et le magistral solo de guitare de Tony s'entend enfin.

Le hard-rock de Mos Generator est teinté de couleurs US Southern et ceci se ressent plus particulièrement sur les titres "Shadowlands" et "Catspawn".

Pour finir Tony, qui arbore une t-shirt Fastway (groupe du défunt Eddy Clarke, le guitariste de Overkill, Bomber et Ace Of Spades), remercie le public qui s'était massé nombreux devant la mainstage. Excellente prestation de Mos Generator !

Setlist de Mos Generator
1-Silver Olympus
2- Lonely One Kenobi
3 -Shadowlands
4 - On The Eve
5 - Catspawn
6 - Electric Mountain Majesty

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-mos-generator-sur-main-stage-1-au-hellfest-2018-1542
Mos Generator

BUKOWSKI



Maintage 2 - 11h40

Bukowski qui vient tout juste de faire paraître son nouveau single "Mysterious Smile" foule la mainstage devant un public parsemé qui lève le poing à la première sollicitation de Julien (basse).

Dès les premières notes, le son est excellent et le groupe bouge énormément sur scène. Pour autant, le démarrage de Bukowski est poussif et les mid-tempo nu métal du combo ne prennent pas vraiment. On a droit à un "Pillbox" peu efficace en live et un "The Smoky Room" au couplet en mid-tempo et son refrain plus rapide qui prend assez peu finalement. Globalement, l'impression qui en ressort est que les titres n'ont pas le même impact qu'en studio et il faudra attendre les 2 derniers titres pour que le public réagisse avec un circle pit version mini et une timide wall of death.

Globalement, Bukowski ne nous a pas réellement convaincu. L'énergie dégagée sur scène par le combo est certainement plus efficace dans une petite salle qu'en festival.

Setlist de Bukowski
1- Intro
2 - Pillbox
3 - The Smoky Room
4 - Mater Dolorosa (new song)
5 - Condor
6 - Mysanthropia
7 - Car Crasher

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-bukowski-sur-main-stage-2-au-hellfest-2018-1545
Bukowski

TOSELAND



Maintage 1 - 12h15

Habillé avec une veste noire et pantalon gris chaussure de ville comme s'il allait bosser dans un bureau, Toseland débarque sur la Mainstage 1. Surprenant pour cet ancien champion plus connu sur les circuits de moto que sur des scènes. Avec 2 albums à son actif, nous découvrons sa voix à cheval entre Miles Kennedy et Axl Rose.

Et le 1er titre - "Puppet on a Chain" - à l'esprit Hendryxien est efficace. Toseland embarque le public du Hellfest qui tape des mains. Clairement, le set est taillé pour le live. "Living In The Moment" accélère le tempo et même si le mid tempo "Life Is Beautiful" a du mal à nous embarquer, les deux derniers titres du show finissent par nous convaincre que le hard-rock très typé US de Toseland est finalement agréable. Bonne découverte !

Setlist de Toseland
1- Puppet on a Chain
2- Living in the Moment
3- Life Is Beautiful
4- Crash Landing
5- Hearts and Bones

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-toseland-sur-main-stage-1-au-hellfest-2018-1548
TOSELAND

TESSERACT



Maintage 2 - 12h50

En ce premier jour de l'édition 2018, le Hellfest accueille Tesseract pour un set attendu avec impatience après un excellent "Sonder" sorti cette année.

Le chanteur Daniel Tompkins entre en scène en disant « Bonjour Hellfest » et c'est avec « Luminary » issu du dernier opus que le show commence. Tous les membres du groupe sont très énergiques sur scène et le public est ravi tandis que le combo britannique nous délecte des 3 parties de "Concealing Fate", "Deception" suivi de "The Impossible" et "Acceptance".

Tesseract assure techniquement et même si le style est un peu en décalage avec le set des groupes précédent, le public est ravi. On a même droit à un circle pit et des fans slamer à la fin du set.

Tesseract a su convaincre son public avec ce set énergique et intense de 40min ! Après un passage au Download Festival 2017 et au HellFest 2018, on espère les revoir en France pour un autre festival l'an prochain !

Setlist de TESSERACT
1- Luminary
2- Of Mind - Nocturne
3- Deception - Concealing Fate, Part 2
4- The Impossible - Concealing Fate, Part 3
5- Smile
6- King
7- Concealing Fate, Part 1: Acceptance

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-tesseract-sur-main-stage-2-au-hellfest-2018-1551
TESSERACT

THE CHRIS SLADE TIMELINE



Maintage 1 - 13h35

Setlist de THE CHRIS SLADE TIMELINE
1- Deeds Done Dirt Cheap (AC/DC cover)
2- The Razors Edge (AC/DC cover)
3- Parisienne Walkways (Gary Moore cover)
4- Back in Black (AC/DC cover)
5- Comfortably Numb (Pink Floyd cover)
6- Thunderstruck (AC/DC cover)
7- Riff Raff (AC/DC cover)
8- Highway to Hell (AC/DC cover)

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-the-chris-slade-timeline-sur-main-stage-1-au-hellfest-2018-1554
The Chris Slade Timeline

SONS OF APOLLO



Maintage 2 - 14h20

Après un excellent premier album "Psychotic Symphony", nous attendions avec impatience le super groupe constitué de pointures telles que Mike Portnoy (batterie), Billy Sheenan (basse), Derek Sherinian (claviers), Ron Thal (guitare) et Jeff Scott Soto (chant). Que du top niveau !

Double guitare pour Ron Thal et double basse pour Billy Sheehan, et voici que le show démarre avec un "God The Sun" au refrain efficace. Pour autant, nous avons du mal à rentrer dedans. A notre humble avis, la musique de Sons Of Apollo est trop technique pour être appréciée en festival. Les musiciens se font plaisir mais globalement le public est assez peu réceptif. Trop de notes à la seconde font que les subtilités que nous avions aimées sur album ne s'apprécient pas en live.

A noter, pour autant, l'excellente prestation vocale de Jeff Scott Soto que nous découvrons pour la première fois en live et qui nous séduit par sa technique et sa puissance. Et malgré un "Coming Home" final sur lequel le public chante, nous restons sur notre fin.

Setlist de SONS OF APOLLO
1- God of the Sun
2- Signs of the Time
3- Divine Addiction
4- Labyrinth
5- Lost in Oblivion
6- Alive
7- Coming Home

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-sons-of-apollo-sur-main-stage-2-au-hellfest-2018-1557
Sons of apollo

ROSE TATTOO



Maintage 1 - 15h05

Tout le monde connait AC/DC mais combien d'entre vous connaissez les australiens de Rose Tattoo qui ont commencé pratiquement au même moment que les frères Young. Seulement voilà ! La carrière de la bande à Angry Anderson, son chanteur, n'a pas connu le même sort. Dont acte ! Les fans sont ravis de la présence de Rose Tattoo dès les premières notes de "One Of The Boys". La fosse bouge. Le rock boogie de Rose Tattoo fait effet immédiatement.

La section rythmique fait des ravages sur le très connu "Assault & Battery". Dai Pritchard est royal avec sa slide guitar ! Pas de répit pour Rose Tattoo qui enchaine avec le speed "Tramp" suivi de "Rock'n'Roll Outlaw" magique. Angry Anderson s'amuse à nous balancer des "freedom" à tout bout de champ et clairement, les australiens ont la patate et viennent de nous délivrer 3 titres sur les 4 premiers, extraits de leur mythique 1er album.

Le set calme le jeu et pour meubler à la suite d'un problème de son pour Mark Evans (basse), Angry Anderson meuble avec son "freedom brothers ans sisters". Et même si de temps à autres Angy Anderson a du mal sur certaines parties aigues, le bonhomme de 70 ans assure.

Le set du combo australien s"achève par un "Nice Boys" emballé ! Le must ! En conclusion, une excellente prestation pour Rose Tattoo.

Setlist de ROSE TATTOO
1- One of the Boys
2- Assault & Battery
3- Tramp
12- Nice Boys

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-rose-tattoo-sur-main-stage-1-au-hellfest-2018-1560
Rose Tattoo

CONVERGE



Maintage 2 - 16h00

Cet après midi sur la MainStage 2 c'est Converge qui nous revient après deux ans (les américains avaient joué sur la Warzone lors de l'édition de 2016). Le groupe est très attendu et dès les premières notes de "Reptilian" (issu du dernier album "The Dusk in Us"), le public se déchaîne.

Jacob Bannon se montre très énergique et parcourt la scène sans cesse et cette énergie se fait ressentir auprès du public. En effet, dès le deuxième titre - « Dark Horse » - les slameurs se déchainent et cela va durer tout le long du set !

Juste avant le 4ème titre, « Under Duress » issu également du dernier album, Jacob se met a communiquer avec le public. Le set de Converge est carré et puissant ! La prestation des Bostoniens est très bonne.

Setlist :
1. Reptilian
2. Dark Horse
3. Aimless Arrow
4. Under Duress
5. A Single Tear
6. Drop Out
7. Heartless
8. Arkhipov Calm
9. Trigger
10. Eye of the Quarrel
11. Broken by Light
12. Eagles Become Vultures
13. Empty on the Inside
14. I Can Tell You About Pain
15. Last Light
16. Concubine

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-converge-sur-main-stage-2-au-hellfest-2018-1563
Converge

JOAN JETT



Maintage 1 - 16h45

Nous attendions tous avec impatience l'icône américaine des années 80 avec son "I Love Rock'n'Roll" universellement connu. En préambule, précisons que la miss, qui vient rarement en Europe, a refusé les interviews avec les "petits médias", souhaitant uniquement rencontrer les médias mainstream ! Dont acte !

Faux cils et botox en prime, Joan Jett déboule sur la Mainstage 1 après le set de Converge et la différence risque de se sentir. Sans dire ni "bonjour" ni "Ca va Hellfest", l'ex-The Runaways entame son set avec "Victim Of Circumstance" qui malgré son bpm rapide ne nous séduit absolument pas. Le bon vieux rock US taillé pour le public américain ne prend pas.

Alors bien sur, on a droit au classique des The Runaways, "Cherry Bomb" (très étrange de trouver ce titre en 2ème position dans la setlist). Heureusement que Dougie Needless (guitare) assure derrière car Joan Jett manque clairement de puissance aussi bien dans son jeu de guitare que dans sa voix.

Il a fallu attendre le 3eme titre avant d'avoir un "It's good to be here Hellfest". Joan Jett tente de faire chanter le public sur "Do You Wanna Touch Me (Oh Yeah)" mais ça ne prend pas. A l'exception de quelques titres, le set de la star américain est en décalage par rapport à l'esprit du Hellfest et même si on a droit au célébrissime "I love Rock'n'Roll", il n'y a pas grand chose à garder de cette prestation.

Setlist de JOAN JETT
1- Victim of Circumstance
2- Cherry Bomb (The Runaways cover)
3- Do You Wanna Touch Me (Oh Yeah) (Gary Glitter cover)
4- Bad Reputation
5- You Drive Me Wild (The Runaways cover)
6- Light of Day (Bruce Springsteen cover)
7- The French Song
8- Love Is Pain
9- Fetish
10- Fresh Start
11- I Love Rock 'n' Roll (The Arrows cover)
12- Crimson & Clover (Tommy James & the Shondells cover)
13- I Hate Myself for Loving You

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-joan-jett-and-the-blachearts-sur-main-stage-1-au-hellfest-2018-1566
Joan Jett

MESHUGGAH



Maintage 2 - 17h40

Meshuggah, en hébreu, signifie « fou ». Et fou c'est le concert que les scandinaves ont donné. Après un peu plus de 30 ans d'existence, le groupe a su créer et maintenir un style qui leur est propre, des sonorités chaotiques voire incompréhensibles et l'auditeur a pris l'habitude d'être maltraité tout au long des différents albums. Et les concerts sont à l'image des albums : l'expression pure du chaos.

Le set débute par un « Born in dissonnance » extrait du dernier album telle une déflagration. Et cela donne le ton du concert. Meshuggah ne fait pas dans la dentelle et personne n'en sortira indemne. Le public semble entrer en transe dès les premières notes et la formation suédoise va maintenir cet état pendant les 50 minutes du concert.

Le groupe déroule une setlist de festival assez classique mais ô combien efficace ne laissant aucun répit à la foule ni aux Challengers qui ne savent plus où donner de la tête pour rattraper les slameurs. Le son est précis, propre, et même en front-row, il ne semble pas fort. Juste ce qu'il faut pour apprécier la technicité et la puissance des musiciens.

S'en suivent, sans réel temps mort, des classiques du groupe : le groovy « Do not look down », le dense « The hurt that find you first », « Rational gaze » et « Pravus » et son intro martiale. Dans le public, le cassage de nuque se fait dans les règles. C'est massif, les guitaristes assènent des riffs d'une puissance rare soutenus par une rythmique diaboliquement déstructurée. « Violent sleep of reason » de l'album éponyme participe à cette montée de violence auditive limite angoissante.

Et c'est avec « Bleed » que Meshuggah nous fera comprendre qu'on est bien en enfer et déchainera la foule compacte. Le groupe conclut leur set avec un « Demiurge » brutal qui laissera le public sur les genoux.

On pourra regretter la programmation presque matinale du concert qui nous a privé du lightshow qui accompagne si bien leur prestation, mais on aura pu apprécier le faciès possédé de Jens Kidman, le chanteur, qui fait le bonheur des réseaux sociaux.
Il sera difficile d'enchainer un autre concert sans une petite bière le temps de revenir sur terre, tant Meshuggah nous aura emmené sur une autre planète.

Setlist :
1. Born in Dissonance
2. Do Not Look Down
3. The Hurt that Finds You First
4. Rational Gaze
5. Pravus
6. Violent Sleep of Reason
7. Bleed
8. Demiurge

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-meshuggah-sur-main-stage-2-au-hellfest-2018-1569
Meshuggah

EUROPE



Maintage 1 - 18h35


Europe est l'exemple parfait d'un groupe qui se bonifie avec le temps. Une fois que l'on met de coté "The Final Coutdown", on s'aperçoit que la discographie du combo suédois est remplie de pépites y compris leur dernier album en date "Walk The Earth".

Il est 18h35 quand le groupe foule la Mainstage 1 et dès les premières notes de "Walk The Earth" on sent qu'on va s'en prendre plein la tête. Joey Tempest est royal et en pleine forme vocale ! Les trois premiers titres s'enchainent sans respiration et s'achèvent avec "Rock The Night" efficace.

Joey demande au public de crier juste avant le tonitruant "Scream of Anger" qui montre le coté heavy d'Europe. Le groupe prend du plaisir sur scène et le public aussi. Joey lui demande de taper des mains sur "Sign Of The Times". La communion est actée.

Alors bien sur, on aura droit aux classiques "Cherokee" et "The Final Countdown" pour conclure le set. La maitrise à la fois technique et scénique de la bande à Joey est extraordinaire. Un show superbe !

Setlist de EUROPE
1- Walk the Earth
2- The Siege
3- Rock the Night
4- Scream of Anger
Prelude
5- Last Look at Eden
6- Firebox
7- Sign of the Times (preceded by keyboard solo)
8- War of Kings
9- Hole in My Pocket
10- Superstitious
11- Cherokee
12- The Final Countdown

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-europe-sur-main-stage-1-au-hellfest-2018-1572
Europe

STEVEN WILSON



Maintage 2 - 19h40

Setlist de STEVEN WILSON
1- Home Invasion
2- Regret #9
3- Pariah
4- The Creator Has a Mastertape (Porcupine Tree song)
5- People Who Eat Darkness
6- Ancestral
7- Vermillioncore
8- Sleep Together (Porcupine Tree song)

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-steven-wilson-sur-main-stage-2-au-hellfest-2018-1575
Steven Wilson

HOLLYWOOD VAMPIRES



Maintage 1 - 20h45

C'est sur la MainStage à 20h45 que le méga-groupe Californien Hollywood Vampires fait son apparition, Alice Cooper, Johnny Depp et Joe Perry sont là pour honorer la musique des stars du rock des années 1970.

Le trio est accompagné de Glen Sobel, batteur d'Alice Cooper, Tommy Henriksen connu pour son travail en tant que guitariste, bassiste, et auteur-compositeur pour Alice Cooper et Bruce Witkin au clavier qui est un producteur de musique et musicien.

Il y a énormément de monde pour les accueillir en ce premier jour de l'édition Hellfest 2018, et c'est avec une de leur composition "I Want My Now" que le groupe démarre suivi d'un deuxième titre "Raise The Dead" de leur unique album "Hollywood Vampires" avant d'attaquer les reprises tant attendues. "I Got a Line on You" du groupe Spirit, "7 and 7 Is" du groupe Love, de vieux classiques mais joué avec précision et beaucoup de groove.

C'est arrivé au 6ème titre, "Five to One / Break On Through" un cover des Doors que Johnny Depp prend le dessus et décide d'enlèver sa veste et de se fumer une clope ! Certaines personnes et notamment la gente féminine sont là ce soir pour voir le talentueux acteur et on peut apercevoir un look un peu plus rock de sa part avec les cheveux rasés sur le côté et un maquillage plutôt dark !

Juste après, le grand classique "The Jack" de AC/DC, Alice Cooper nous sort son jeu de carte pour nous éblouir ! Les musiciens sont là derrière à jouer proprement et Joe Perry nous offre son magnifique solo de guitare !

Motorhead, The Who, tout le monde y passe, le public se régale, et c'est durant le morceau Baba O'Riley que Glen Soben nous montre son talent en nous faisant un solo de batterie ! Sans plus tarder Alice Cooper arrive avec son chapeau et sa cane pour un "I'm Eighteen" superbe. Une mise en scène qui à l'air de plaire au public !

Plus tard dans le show, c'est Johnny Depp qui prend le micro et qui nous chante intégralement la fameuse chanson "Heroes" de David Bowie. Comme bien d'autres, nous avions un doute quant à la capacité de Johnny d'assurer le show. Je dois avouer que sa prestation vocale sur "Heroes" est convaincante (alors que chanter du Bowie n'est pas simple).

Ce soir là les stars du rock ou du cinéma nous ont finalement montrer qu'à Los Angeles tout est possible. Mission réussie et accomplie pour les Vampires Hollywood.

Setlist :
1. I Want My Now
2. Raise the Dead
3. I Got a Line on You (Spirit cover)
4. 7 and 7 Is (Love cover)
5. My Dead Drunk Friends
6. Five to One / Break On Through (to the Other Side) (The Doors cover)
7. The Jack (AC/DC cover)
8. Ace of Spades (Motörhead cover)
9. Baba O'Riley (The Who cover)
10. As Bad As I Am
11. The Boogieman Surprise
12. I'm Eighteen (Alice Cooper cover)
13. Combination (Aerosmith cover)
14. People Who Died (The Jim Carroll Band cover)
15. Sweet Emotion (Aerosmith cover)
16. Bushwackers
17. Heroes (David Bowie cover)
18. Train Kept A-Rollin' (Tiny Bradshaw cover)
19. School's Out (Alice Cooper cover) (with 'Another Brick in the… more )

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-hollywood-vampires-sur-main-stage-1-au-hellfest-2018-1578
Hollywood Vampires

STONE SOUR



Maintage 2 - 22h20

L'hyperactif Corey Taylor est au Hellfest avec Stone Sour pour promouvoir le dernier album en date "Hydrograd" qui a remis les pendules à l'heure après deux "House of Gold & Bones" moyens.

Le set démarre avec un "Whiplash Pants" explosif (extrait du dernier album). Plus proche de Slipknot que de Stone Sour ce titre est une excellente introduction. Corey Taylor assure et headbangue (malgré son opération au cou). Josh arbore une guitare rouge aux points noir ! Bref ! Ce premier titre est une tuerie et le set s'annonce terrible.

Juste avant le titre "Knievel Has Landed", Corey s'adresse au public en français: "Ca va mes amis ?" pour conclure "This is the only words I know in French !". Et comme pour rendre hommage à ses premières paroles, le public part en circle pit direct tandis que Corey enlève sa veste et arbore un t-shirt du groupe de hip-hop américain Wu-Tang Clan.

Sur "Say You'll Haunt Me" Corey nous présente Johnny Chow (basse) et Roy Mayorga (batterie). Clairement ce soir, Stone Sour est allé puisant dans ce qui a de plus puissant dans sa discographie avec des titres comme "30/30-150", "Get Inside" (introduit par une question de Corey; "Combien de personnes ont le 1er album de Stone Sour ?") ou "Made of Scars".

Alors bien sur on a droit au superbe "Through Glass", titre phare du deuxième album "Come What(ever) May", avant dernier morceau avant l'explosif "Fabuless" du dernier album.

Aucun doute ! Stone Sour est puissant ! Stone Sour est fort ! Stone Sour est explosif !

Setlist de STONE SOUR
1- Whiplash Pants
2- Absolute Zero
3- Knievel Has Landed
4- Say You'll Haunt Me
5- 30/30-150
6- Get Inside
7- Rose Red Violent Blue (This Song Is Dumb & So Am I)
8- Made of Scars
Encore:
9- Song #3
10- Through Glass
11- Fabuless

Plus de photos / More photos :
https://www.unitedrocknations.com/live-report-stone-sour-sur-main-stage-2-au-hellfest-2018-1581
Stone Sour

JUDAS PRIEST



Maintage 1 - 23h25


Nous attendions tous la venue de Judas Priest au Hellfest. En effet, après le superbe « Firepower » et les échos d'une tournée réussie, nous sommes prêts à recevoir les Metal Gods comme il se doit.

Et c'est justement « Firepower » qui introduit la prestation du Priest. Le son est bon. Toujours vêtu de son blouson en cuir à frange, Rob halford semble en pleine forme. Parmi les moments forts du set des anglais on retiendra l'arrivée en moto sur « Hell Bent For Leather » et l'hommage rendu à Glen Tipton sur « Painkiller ».

Coté show, le groupe est assez statique même si Richie Faulkner et Andy Sneap bougent un peu plus que les autres. Coté setlist on a droit à tous les classiques, « Painkiller » « Breaking The Law » et « Living After Midnight », pour ne citer qu'eux mais aussi des titres du nouvel album qui passent plutôt bien l'exercice du live tels que « Firepower », « Lightning Strike » ou « Rising From Ruins ».

Judas Priest fait du Judas Priest et tout ce qu'on peut dire c'est qu'après tant d'années le groupe est toujours en forme. Et il nous a promis de revenir ! What else ?

Setlist de JUDAS PRIEST
War Pigs (Black Sabbath song)
Firepower Intro
1- Firepower
2- Grinder
3- Sinner
4- The Ripper
5- Lightning Strike
6- Bloodstone
7- Saints in Hell
8- Turbo Lover
Prelude
9- Tyrant
10- Night Comes Down
11- Freewheel Burning
Guardians
12- Rising From Ruins
13- You've Got Another Thing Comin'
14- Hell Bent for Leather
15- Painkiller
16- Metal Gods
17- Breaking the Law
18- Living After Midnight

Plus de photos / More photos:
https://www.unitedrocknations.com/live-report-judas-priest-sur-main-stage-1-au-hellfest-2018-1584
Judas Priest

A PERFECT CIRCLE



Maintage 2 - 01h00


Pour terminer en douceur la première journée du Hellfest 2018, Perfect Circle foule la Mainstage 2. Les décors sont sobres: 3 estrades en fond de scène dont une centrale réservée à Maynard James Keenan qui restera assez statique pendant toute la durée du set.

Les couleurs sont tamisées et malgré l'heure tardive, le public semble apprécier. A chaque titre sa couleur: ainsi on passe du rouge sur "Hourglass" à du vert sur "Weak and Powerless" voire de l'orange sur "Rose" et du bleu sur "Thomas".

Le son est excellent et malgré le coté statique du groupe, le show est plaisant. On aura même droit a une reprise d'AC/DC - "Dog Eat Dog" - en hommage à Malcom Young. Respect.

Le show de A Perfect Circle constitue une excellente conclusion à cette première journée du Hellfest.

Setlist de A PERFECT CIRCLE
1- Counting Bodies Like Sheep to the Rhythm of the War Drums
2- Hourglass
3- The Hollow
4- Weak and Powerless
5- Rose
6- Thomas
7- Disillusioned
8- So Long, and Thanks for All the Fish
9- TalkTalk
10- The Contrarian
11- The Doomed
12- Dog Eat Dog (AC/DC cover)
13- The Outsider

Plus de photos / More photos:
https://www.unitedrocknations.com/live-report-a-perfect-circle-sur-main-stage-2-au-hellfest-2018-1589
A Perfect Circle