Gojira - The Magma Tour - Toulouse - Bikini
Anibal BERITH
Journaliste

«Un live exceptionnel pour un groupe sur le retour et un qui confirme sa notoriété !»

Créé 31/01/2017
10215 vues

Avec une année 2017 qui commence en douceur avec les Nashville Pussy lors de la Convention du tatouage, la tournée Sabaton/Accept quelques jours plus tard, le Bikini accueille ce soir la première vraie date metal dans le sens où nous allons assister ce soir à un concert un peu plus musclé.

En arrivant devant la salle de spectacle ce mardi soir à tout juste 19h, la file d'attente se fait longue, très longue. Il faut dire qu'il est inutile de présenter la tête d'affiche de ce soir, Gojira, qui officie dans un Metal extrême bien à eux depuis plus de 15 ans et dont le line-up reste inchangé depuis 2001. Ils sont accompagnés du groupe suisse de Metalcore / Hardcore à l'inspiration très "napalmdeathienne", Nostromo, qui après un split en 2005 et trois albums dans leur escarcelle se reforme en 2016 pour donner ses premiers concerts en guests des bayonnais.

C'est donc sur cette date toulousaine que la tournée française de Gojira s'achève et autant le dire , ce final sera réussi!

Il est 20h30 lorsque les suisses foulent la scène du Bikini avec une énergie débordante. Le frontman Javier se positionne dos à la scène avec le backdrop tout juste illuminé et c'est sur 'Epitomize' que le quartet lance la purée avec un hardcore très puissant et énergique. Ca bouge beaucoup, Javier va dans tous les sens dans une gestuelle et une mouvance déterminée crachant son texte de façon énergique. Il est très largement secondé par ses acolytes qui lui donnent la pareille dans un jeu de lumière psychédélique alternant la noirceur de l'obscurité et l'intensité de la lumière blanche.
C'est huit titres qui seront interprétés par les coreux helvétiques piochés dans leur discographie et qui feront largement honneur à leurs amis de Gojira les ayant invité dans cette tournée après 10 ans d'absence. Très certainement beaucoup de travail pour le quartet pour se remettre en selle et en scène; le résultat est là, le prestation est époustouflante et le public sera gratifié, en fin de set, d'une reprise de deux groupes qui leur sont chers avec Napalm Death et Nasum

Setlist: Epitomize - Selfish Blues - Still Born Prophet - Lost Inside - Sunset Motel - Collapse - Delight - Corrosion

C'est avec un peu d'attente que le groupe originaire de Bayonne prend place en suivant. Décor minimaliste et en guise de back drop un écran géant derrière Mario Duplantier, qui surplombe la scène de sa batterie plus que bien équipée. Joe en tant que frontman occupera naturellement le milieu de la scène, à sa droite Christian et à sa gauche Jean-Michel.
Le quartet français achève sa tournée du Magma Tour sur cette date toulousaine et entame la setlist sur le puissant 'Only Pain' de l'album du moment et ses riffs gras et résonnants.
Le groupe est accueilli comme il se doit avec beaucoup d'enthousiasme du public toulousain et Gojira donne tout dès ce premier titre pour enchainer avec un titre plus agressif tiré de "From Mars to Sirius", 'The Heaviest Matter of the Universe', un second titre de cet album sera interprété, 'Flying Whales', un peu plus tard.
Le son est exceptionnel tout comme le jeu des lumières; chaque titre étant mis en valeur par des images psychédéliques défilant sur le fameux écran back drop dont je vous parlais, créant un effet somptueux et envoûtant tout donnant du volume à l'interprétation des titres du combo.
Une grosse part de la setlist est consacrée au dernier album qui est juste magnifique, avec pas moins de 6 titres qui ont tous passés l'épreuve du live sans sourciller.
Les incontournables tels que 'Backbone', 'Remebrance' et 'Terra Incognita' ne seront pas oubliés et feront leur effet sur les fans toujours avides des "vieux" titres .
Bien sûr Joe saura animer la soirée en discutant avec le public qui ne fait qu'un, en profitera pour souhaiter l'anniversaire de son lighteux fêtant ses 33 ans.
Le show bat son plein et nous assisterons à un solo de batterie dantesque de Mario dont la fin amorcera la seconde partie du live avec 'The Shooting Star', 'Toxic Garbage Island' et 'Pray' pour se clôturer sur 'Oroborus' et 'Vacuity'.
Un discours plutôt émouvant du quartet qui n'hésitera pas à dire que cette date toulousaine était la plus belle de la tournée, et le champagne coulant à flot pour nous dire à très vite!

Deux groupes, deux univers, une même passion et un show remarquable devant un public venu en masse assister à la reformation de Nostromo et au retour de Gojira sur sa terre natale.

Setlist : Only Pain / The Heaviest Matter of the Universe / Silvera / Stranded / Flying Whales / The Cell / Backbone / Remembrance / Terra Incognita / Wisdom Comes / The Shooting Star / Toxic Garbage Island / Pray / Oroborus / Vacuity

Anibal Berith


Chroniques
Festival
Hellfest 2016
Gojira
19/06/2016
Download Festival 2016
Gojira
10/06/2016
Download Festival
Gojira
10/06/2016
Hellfest 2019
Gojira
22/06/2019