Report Frozen Crown à La Machine du Moulin Rouge le 11/02/2020
Stephane Masson
Journaliste

«Frozen Crown met littéralement le feu à La Machine du Moulin Rouge et ce à 100 à l'heure...»

Créé 11/02/2020
1067 vues

Ce soir notre belle ville accueille en son sein une des étapes de la tournée de DragonForce, une étape qui se déroulera à La Machine du Moulin Rouge et qui verra les groupes Frozen Crown et Athanasia assurer la première partie de cette date annoncée « Sold Out ».
Rappelons que nous devons cet événement qui s’annonce haut en couleur à Veryshow.

Bien que le set d’Athanasia soit programmé relativement tôt c’est devant une salle aux trois quarts pleine que le groupe va pouvoir s’exprimer. Athanasia est, précisons-le, un trio de « Arena » Heavy Metal américain né en 2004 dont le dernier opus « The Order of the Silver Compass » est dans les bacs de tous les bons disquaires depuis le 15 mars 2019.
Le groupe s’installe donc devant nous, après le passage en intro de l’hymne américain version électrique et strident, sur une scène dont les deux tiers sont occupés par le décor de Dragon Force, décor recouvert de ses bons vieux tissus noirs, ce qui aura pour inconvénient de presque totalement obstruer la visibilité de l’écran se trouvant derrière ces jolis tissus. Une chose que j’apprécie tout particulièrement est l’identité et la cohérence visuelle et pour le coup on est servi avec Athanasia car tout le groupe est habillé de vêtements en cuir finement travaillés et stylisés ce qui est du plus belle effet et leur donne un petit coté Thrash Metal.
Je ne suis donc pas surpris d’entendre des rythmiques rapides avec des riffs incisifs et une basse qui claque vraiment fort, le tout me fait beaucoup plus penser à du Thrash Metal qu’à du Heavy Metal. Caleb BINGHAM (chant et guitare) enchaînera les vocalises allant du chant clair au chant situé entre le guttural et le scream, chose qui, il faut bien le dire, il ne semble pas totalement maîtriser en live alors que son chant clair est vraiment très bon et semblerai être suffisant au groupe.
Tout bon live a son lot de petit souci technique et pour le coup quelle maîtrise et quel aplomb quand Caleb se verra dans l’obligation de changer le câble reliant sa guitare aux amplis, celui en place étant décédé au champ d’honneur en plein milieu de morceau.
Du côté de la foule, bien que ce ne soit pas encore les grandes bousculades et autres coups d’épaules, toutes les têtes remuent aux rythmes d’Athanasia et l’assistance apprécie clairement le set que le groupe nous propose.
Trente minutes cela passe vite il est donc déjà temps de remercier Athanasia qui quittera la scène sous des applaudissements nourris.


Le changement de plateau s’opère tranquillement mais un nouveau petit problème technique pointera le bout de son nez. En effet, il semble qu’il y a quelques petits soucis pour faire fonctionner correctement l’ordinateur situé au niveau de la batterie. Ce problème sera réglé assez rapidement mais entraînera un petit décalage sur le runnig order initialement prévu.


C’est donc avec quelques minutes de retard que se présente à nous le groupe italien de Power Metal Frozen Crown actuellement en tournée avec Dragon Force à l’occasion de la sortie en mars dernier de son dernier album « Crowned in Frost ».
J’espère que vous êtes bien accrochés car ça va aller vite mais alors vraiment vite. En effet, Frozen Crown possède, tout du moins en live, deux putains de guitaristes amoureux des sols et des rythmiques endiablées. Je veux parler Frederico MONDELLI, également au chant et clavier, et de la non seulement talentueuse mais également magnifique Thalia BELLAZECCA présente avec le groupe uniquement en tournée. Je vous garantis que ces deux là vont imposer un rythme de fou tout au long du set avec, qui plus est, un son de dingue, on a presque l’impression d’être lancé sur un cheval ou triple galop tout au long du show.
Giada « Jade » ETRO de son coté ensorcelle le public aussi bien avec son charme qu’avec son chant qui vous caresse doucement les oreilles…
Nous noterons également en plus de tout cela une grosse présence scénique des membres du groupe ce qui rend leur set encore plus terrible.
Si je devais avoir un petit point négatif ce serai du coté de la batterie qui sonne trop fort, un son plus à la DragonForce augmenterai sûrement encore la qualité de musicale de leurs morceaux.
Quoi qu’il en soit Frozen Crown, bien qu’étant un groupe connu, était une découverte pour beaucoup et des mots échangés suite au départ du groupe, ils ont clairement fait l’unanimité et se sont également créés de nouveaux fans.

Setlist :

1- Arctic Gales
2- Neverending
3- Fail No More
4- In the dark
5- Everwinter
6- I Am the Tyrant
7- Kings
8- Netherstorm
9- The Shieldmainden


On se remet de nos émotions qui furent intenses et on patiente gentiment en attendant le clou du spectacle.


La lumière et l’intro, fort longue, résonne dans nos petites oreilles sensibles et nous permet de découvrir enfin la totalité du décor du set de DragonForce. Nous trouvons donc de chaque côtés de la scène deux bornes d’arcades géantes, en retrait sur la droite une batterie juste énorme et sur la gauche, posé à coté de la batterie une énorme tête de dragon…
DragonForce, groupe d’Extreme Power Metal anglais formé en 1999 dont le dernier album, également sorti en 2019, se nomme justement « Extreme Power Metal », ça alors!!!
Si l’on parle d’Extreme Power Metal c’est tout simplement parce que cela doit être le groupe de Power Metal le plus rapide de la scène mondiale. Ça ressemblerai presque à un concours permanent de solos entre Herman LI et Sam TOTMAN et que dire de la double grosse caisse de malade qui s’ajoute à tout cela, on dirai presque une mitrailleuse à certains moments.
Alors si on avait l’impression d’être sur un cheval au triple galop avec Frozen Galop et bien avec DragonForce on change de monture et on se retrouve cheveux au vent, sauf moi…, sur le dos d’un Dragon. DragonForce c’est l’univers des jeux vidéos et la fantasy au point que certains morceaux sont dédiés à ces univers et, pour ceux qui ne le savent pas encore on les retrouve parfois dans plusieurs jeux vidéo mondialement connus.
Au chant nous retrouvons Marc HUDSON qui est en grande forme et virevolte de partout et à l’occasion sera même à la guitare pour le « morceau » ‘Video Game Medley’.
Le public quant à lui est tout simplement en liesse et bouge dans tous les sens galvanisé par un show ultra lumineux entrecoupé de jets de fumée ou de confettis qui pour le coup n’auront pas lieu qu’à la fin du concert.
Il y aura énormément de communications avec le public avec par exemple Marc qui nous parlera de son français de merde ou encore Herman, qui tapera à plusieurs reprises la discussion avec le public tout en nous précisant, qu’il a habité quelque temps du côté d’Issy Les Moulineaux ou bien, en nous demandant quel est notre jeu vidéo préféré. N’oublions pas la petite blague concernant le Brexit lorsque Hetman précisera qu’il a eu lieu uniquement parce que plus de cinquante pour cent des Anglais sont cons… et il y aura également la petite vanne sur le Corona Virus en déclarant : « ici on parle français, anglais et chinois », ni voyez aucune déclaration un tant soit peu raciste ou autre Herman étant, rappelons-le, d’origine asiatique et ça le fait grave marrer et nous on adore se marrer avec lui.
Bref, un concert de DragonForce c’est tout bonnement super vivifiant, des musiciens exceptionnels, des hommes tellement sympa, un cover de Céline DION et vous lisez bien, il y aurai tellement d’autres choses à raconter mais non, entretenons une part de mystère pour vous donner envie d’aller les voir au plus vite…

Setlist :

1- Highway to Oblivion
2- Fury of the Storm
3- The last Dragonborn
4- Ashes of the Dawn
5- Heart Demolition
6- Video Game Medley (avec Marc à la guitare)
7- Banjo Solo / Guitar Solo (avec Frozen Crown)
8- Black Fire
9- Razorblade Meltdown
10-Cry Thunder
11-Remenbrance Day
12-Valley of the Damned
13-My Heart Will Go On (Céline DION cover)
14-Through the Fire and Flames