Entombed AD, Voivod, Lord Dying @Athanor, Albi
Anibal BERITH
Journaliste

«Souvenir impérissable d'une date exceptionnelle de novembre 2016 !»

Créé 10/11/2016
521 vues

10 novembre 2016, veille de jour férié, déjà un an et demi que je suis entré dans le milieu très fermé des chroniqueurs de musique Metal et de celui encore plus fermé de live reporter.
Ayant sillonné la France depuis l'été 2015 pour me faire un nom et surtout me gaver de concerts, je n'ai pas compté mes heures de travail pour retranscrire tout ce dont j'avais la chance de voir, ni même les kilomètres parcourus.
Je me souviens qu'octobre avait été intense avec des dates de fou aux quatre coins de l'hexagone et que j'avais du avaler facilement 5 ou 6000 km en 3 semaines lorsque j'ai enfin pu me poser à Albi, chez moi, pour assister à l'un des meilleurs concerts auxquels j'ai pu assister ces 5 dernières années !

L'affiche est très alléchante avec notamment Voivod et Entombed A.D. qui se partagent le haut de cette date assez exceptionnelle.

Pour ce summer live, je n'ai pas envie de vous raconter ce à quoi j'ai assisté, il suffit de lire le live report que j'ai fait à l'époque pour United Rock Nations (ici : https://www.unitedrocknations.com/live-report-entombed-ad-voivod-lord-dying-athanor-albi-580); j'ai plutôt envie de vous raconter pourquoi cette date fut mémorable !

Pour la petite histoire, j'aurais pu louper ce concert car le même soir, Hate Eternal jouait du côté de Marseille mais j'en avais ma claque de rouler. De plus United Rock Nations était partenaire de cette date grâce à Pollux, l'association organisatrice de l'Xtreme Fest, avec qui nous entretenons de bonnes relations. Immanquable donc !

Quel plaisir d'être à domicile et de voir ses amis se rameuter de Toulouse, ça change car habituellement, c'est moi qui bouge vers la capitale d'Occitanie.

Quelques bières au bar populaire situé juste à côté de la salle, un tour dans Albi sous la pluie avec Guilherme Miranda, la récente recrue de la team suédoise et me voilà enfoui à l'Athanor, ancien centre culturel albigeois, faisant office de salle de spectacle.
Un tour au merch, repérage de la salle que je ne connais pas et que je n'ai pas étrenné depuis, le bonjour aux personnes pas encore vues, en place pour le premier groupe Barren Womb, un duo d'origine norvégienne venu par ses propres moyens et s'étant greffé sur la tournée.

Peu de monde, hélas, mais une ambiance de folie et une bonne connerie surtout après les quelques verres enfilés malgré le fait que j'y étais pour bosser.
L'enchainement se fait avec Lord Dying, puis Voivod. L'ambiance prend bien, une osmose naturelle se met en place à l'Athanor, et malgré un parterre peu rempli, les personnes sont vraiment venues pour s'amuser, lâcher prise, et les groupes aussi !

Ce sera chose encore plus marquante par l'arrivée du quintette suédois sur la scène ! Les gars ont posé le cerveau et vont jouer un des meilleurs sets que j'ai vu en enchaînant titres sur titres sans pause et en interprétant chacun des morceaux de la setlist avec une justesse et une rapidité démoniaque ! De la pure folie !
Désinhibé par l'alcool avalé, je me prends dans l'ambiance et reste totalement subjugué par ce à quoi je suis en train d'assister ! Une pure branlée technique et sonore, des gens heureux d'être là, un groupe totalement en phase venu délivrer le meilleur de soi !
Le groupe est sur la tournée de "Dead Dawn" paru en février 2016. Ne jouant que 3 titres du second opus de la nouvelle formation, le quintette va surtout faire plaisir aux fans des premières heures en interprétant principalement du Entombed en s'appuyant notamment sur les albums "Clandestine", "Wolverine Blues' et le cultissime "Left And Path" dont le titre éponyme sera scandé par le public. Le frontman Lars Petrov ne se fait pas prier longtemps et l'interprète dans la foulée !

L'énergie distillée par le groupe ne cesse de monter, plus on avance dans la setlist, plus c'est puissant et dévastateur ! Lars alterne entre bière et vodka qu'il me fera goûter et que je boirais allègrement pensant que c'était de l'eau !! Quelle naïveté de ma part ... sacrée surprise que la décharge d'alcool dans le gosier ! Le célèbre chanteur ne cesse d'amuser la galerie avec notamment le passage incontournable du crachat de bière vers le haut (voir photo) !
L'ambiance est dingue ! Pogos, circle pit et slams non stop durant tout le set avec des musiciens survoltés et qui prennent le temps de communiquer avec le public par de courts gestes sympathiques entre deux riffs .

Comme vous devez lire au travers de ces quelques lignes, ce concert était juste énorme et n'a laissé que peu de répit au public ayant pris une grosse tarte dans la face. A la fin du set, Lars restera sur scène pour échanger quelques mots avec le pubic et s'adonner aux photos "groupies" dont je fais parti !

Quelle soirée !!! Superbe souvenir que je partage avec vous dans cette rubrique Summer Live afin de tacher de passer l'été avec quelques événements à se mettre sous la dent !


Chroniques
Festival
Hellfest 2016
Entombed A.D.
18/06/2016