Entombed AD - Tournée Entombed AD - Albi
Anibal BERITH
Journaliste

«Sans hésitation, le concert de l'année avec un set d'une énergie démoniaque !»

Créé 10/11/2016
3577 vues

Il est maintenant l'heure d'accueillir la tête d'affiche de cette tournée qui s'annonce déjà comme mémorable. Le quintet suédois se positionne, le guitariste Guilherme Miranda à notre gauche, le charismatique et beau gosse bassiste Victor Brandt dans mon champ de vision serré de près à notre droite par le second guitariste Nico Elgstrand, Olle Dahlstedt toujours derrière les fûts prêts à les matraquer et bien sûr l'incontournable LG Petrov qui va assurer le show de la soirée.

Rapidement le set démarre par le premier titre de "Dead Dawn", 'Midas In Reverse' paru en début d'année et d'entrée c'est le déchainement dans le pit comme sur la scène. Je ne sais ce qu'ils ont mangé et/ou bu mais le quintet est particulièrement en forme ce soir!

C'est la troisième fois que j'ai la chance d'assister au show des suédois avec la tournée Behemoth en février dernier et au Hellfest et je reste subjugué par l'énergie dégagée dès le début du set et ça va aller crescendo tout au long de l'enchainement des titres au nombre de 15.

Seuls trois titres de la nouvelle formation datant de 2014 seront joués avec 'Second To None' de "Back To The Front" et 'Dead Dawn', les autres morceaux étant empruntés à la première vie du combo, Entombed.

Le reste de la setlist est essentiellement issu des albums "Clandestine", "Wolverine Blues' et le cultissime "Left And Path" dont le titre éponyme sera scandé par le public. Lars l'entend et le chante dans la foulée! Gros défouloir dans le pit, ça bouge dans tous les sens, pas de circle pit mais du bon pogo et quelques slams.

Le quintet joue vite, fort, le son est très bon, les riffs sont bien gras et lourds, les blasts matraquants, c'est un coup de massue que l'on prend sur chacun d'entre eux.

Petrov malgré un taux d'alcoolémie que j'imagine très élevé est au top de sa forme; enquillant un mélange de bière et de vodka entre chaque titre tout en faisant profiter la première rangée du public, dont je fais parti, c'est sans peine qu'il growle sur les titres qui ont fait sa réputation et celle du groupe depuis presque 30 ans (le groupe se nommait Nihilist en 1987).

Les autres membres du combo seront tout aussi emblématiques avec la joie et l'envie de jouer qui se lit sur les visages des musiciens avec une mention particulière pour Victor qui, de par sa stature imposante et son jeu de scène, saura capter l'attention du public et plus particulièrement féminin.
Il faut dire que sa façon de manier sa basse est exceptionnelle surtout lorsqu'il la dresse verticalement; de plus ces cheveux noirs très longs venant cacher son visage lui confère un air guerrier allant parfaitement avec la sauvagerie du set de ce soir!

Guilherme et Nico sont tout aussi expressifs bien qu'étant moins expansifs et adopteront des mimiques tout aussi remarquables.

Nous assistons à un set incroyable qui aura retourné l'Athanor même si le public n'est pas aussi nombreux qu'il aurait dû et c'est bien dommage car c'était vraiment la date de l'année à ne pas manquer.

C'est avec le brutal 'Supposed To Rot' de "Left And Bath" que les suédois tireront leur révérence avec Lars pas du tout pressé de revenir dans sa loge qui viendra s'asseoir sur le bord de la scène discuter le bout de gras et signant des autographes sans difficulté tout en s'adonnant au jeu des photos pour le plus grand plaisir des fans et du mien ayant joué à la groupie !

Un set remarquable pour un groupe de renom et pionnier du death metal européen. Cela ne tiendrait qu'à moi, je n'hésiterai pas à les suivre pour la tournée tellement les gars se la donnent et sont d'une sympathie déconcertante privilégiant leur facilité d'accès.

Setlist : Midas In Reverse - Stranger Aeons - Second to None - Eyemaster - Dead Dawn - Living Dead - Out of Hand - Sinners Bleed - Revel in Flesh - Wolverine Blues - Left Hand Path - Chief Rebel Angel - Night of the Vampire (Roky Erickson cover) - Serpent Speech - Supposed to Rot


Chroniques
Festival
Hellfest 2016
Entombed A.D.
18/06/2016