Report Dz Deathrays à la Cigale le 26/01/2020
Stephane Masson
Journaliste

«Le trio australien impressionne l'assistance avec son Rock-Punk débridé»

Créé 26/01/2020
388 vues

Ce soir Veryshow organise dans cette belle salle qu’est la cigale le concert de The Darkness, show dont la première partie sera assurée par Dz Deathrays.

L’ouverture des portes étant prévue une heure avant d’entendre résonner la première note de musique live c’est donc au compte goutte que la salle va se remplir mais, ne nous y trompons pas, cette dernière finira pleine comme un œuf lorsque The Darkness pointera le bout de son nez.

C’est devant une salle tout de même très bien remplie que Dz Deathrays monte sur les planches de la Cigale. Précisons que Dz Deathrays est un trio australien de Rock, Punk Rock fondé en 2008 et que le groupe en est déjà à son cinquième album intitulé « Positive Rising, Pt.1 ».
Le trio va nous envoyer un Rock brut et puissant malgré l’absence de bassiste, ce qui n’est pas commun. Les gars et leur Rock sont juste survitaminés, ils ont un punch incroyable qui donne envie de bouger dans tous les sens.
Bien que clairement réceptif au rock déjanté de Dz Deathrays je suis surpris de trouver public assez passif sans pogo et ce malgré une musique qui s’y prête clairement.
Quoiqu’il en soit Dz Deathrays va foutre un joyeux bordel à la sauce Rock australien et c’est un pur bonheur que d’assister à ce type de prestation.
Une petite demie heure ça passe trop vite et nous sommes donc obligé de laisser partir le groupe et j’espère vraiment avoir l’occasion de les recroiser rapidement.

Setlist :

1- Witchcraft, Pt. II
2- IN-TO-IT
3- Like People
4- Gina Works at Hearts
5- Snakes
6- Shred for Summer
7- Ocean Explorer

C’est la petite pause changement de plateau ou en profite pour trinquer avec les copains tout en relatant les qualités de Dz Deathrays.

Ce soir, et pour toute leur tournée j’imagine, le set de The Darkness se déroulera en deux parties.
Lors de la première de ces deux parties le groupe jouera son dernier album « Easter Is Cancelled » et lors de la seconde le groupe fera un « best of ». Rappelons si besoin est que The Darkness est un groupe de Rock anglais fondé en l’an 2000 et qu’il cartonne partout ou il passe.
Le groupe se présente devant nous et la tenue choisie sera tout en blanc pour tout le monde mis à part le batteur, ah les batteurs… qui optera pour une tenue supportant quelques couleurs pastels.
Trois, deux, un et hop on décolle pour le monde merveilleux du Rock made by The Darkness. Mais qu’est ce que c’est, allez vous me dire, le Rock made by The Darkness.
Et bien c’est simple, leur Rock est juste de la folie totale et une boule d’énergie phénoménale qui ne peut laisser personne indiffèrent. Quand à cela vous ajouter des lights qui explosent de partout et un putain de frontman comme Justin HAWKINS (chant et guitare) et bien vous touchez du doigt la perfection pour passer un excellent concert.
Quand je parle de frontman hors du commun je ne mâche pas mes mots, Justin est en permanence en interaction avec le public, il fait des bons de partout et, quand on ajoute à cela une voie à vous mettre sur le cul et un foutu faux air, aussi bien vocal que physique, avec Freddie MERCURY on approche clairement du top du top.
Le live reste du live avec ses petits impairs c’est ainsi par exemple que le techos du groupe, désireux de faire vite et bien un changement de guitare à Justin, fera échapper des mains de ce dernier le micro qui viendra se fracasser au sol avec le bon son qui fait bien mais c’est aussi cela qui fait le charme des lives, les petites surprises et les petites maladresses!!
Côté public c’est l’effervescence la plus totale, l’assistance fait littéralement corps avec le groupe et ces fameux pogos qui me manquaient tout à l’heure sont enfin au rendez vous et ça secoue sévère dans la fosse.
Une pause minuscule pour passer de la première à la seconde partie et on voit le groupe revenir avec un Justin des plus saillant dans une sorte de combinaison noir semblant être en dentelle, son frère Dan (guitare) également vêtu de noir très classe avec son trois quart en cuir, Frankie POULLAIN (basse) opte pour une tenue année soixante tandis que Rufus TAYLOR (batterie) choisira une tenue plus détendu type beau gosse à la plage.
Pour débuter le show, Frankie tient une baguette à Rufus dans la main droite, un gobelet, à priori en métal, dans la main gauche, et joue les percussionnistes et fait le décompte avec le public pour donner le top départ pour la seconde partie du show.
Et bien y a pas à dire on reprend les mêmes et on recommence et, on prend à nouveau une grosse gifle dans la tronche...
Je pense que si on devait détailler tout ce qu’il se passe sur un set de The Darkness, toutes les interactions entre le public et le groupe ou encore tous les mimiques de Justin ce n’est pas un report mais un romain que je devrai écrire alors je vais arrêter ici, vous laisser imaginer ce que vous souhaitez mais surtout et avant tout, vous encourager vivement à aller vous éclater en allant les voir au plus vite car c’est vraiment un pur bonheur...

Setlist :

EASTER IS CANCELLED
1- Rock and Roll Deserves to Die
2- How Can I Lose Your Love
3- Live ’Til I Die
4- Heart Explodes
5- Deck Chair
6- Easter Is Cancelled
7- Heavy Metal Lover
8- In Another Life
9- Choke on It
10-We Are the Guitar Men

GREATEST HITS
11-One Way Ticket
12-Barbarian
13-Growing on Me
14-Japanese Prisoner of Love
15-Love Is Only a Feeling
16-Solid Gold
17-Givin’ Up
18-Street Spirit (Radiohead cover)
19-Get Your Hands Off My Woman
20-I Believe in a Thing Called Love