Report Devil's Gun au Grillen à Colmar le 18 mai 2019!
Rose De Lacfeld
Journaliste

«Une bouffée Hard Rock qui arrive de Suède!»

Créé 19/05/2019
1618 vues

Samedi soir mon coeur balançait entre la scène Métal et la scène Hard Rock....J'ai finalement opté pour le Hard Rock, sans aucun regret, oh non....Une véritable bouffée d'air frais, de converses, de jean slim ultra moulant, de ceinture à cartouches, de cuir, de cheveux longs, de torses velus....Oups je m'égare......

Les suédois de Devil's Gun sont venus mettre le feu au Grillen à Colmar, concert organisé par Aching, que je remercie pour leur accueil chaleureux....Ouverture des portes à 20h, même si la salle n'était pas pleine à craquer, il y avait d'autres concerts ce soir là, les fans ont répondu présents et l'ambiance était survoltée....

On ouvre avec ceux qui jouent à domicile, les Colmariens de Smashing Train. Un Stormtrooper posé sur un ampli et le décor est posé:-)...Lorsque tu grimpes dans le train des Smashing, tu pars pour un voyage Rock'N'Roll qui fusionne avec le vintage et le moderne....Si tu comptes descendre en route, il faudra sauter en marche, lorsque les Smashing Train sont lancés plus rien de les arrête....
Ils vont nous livrer un set de 12 titres dont 5 sont issus de leur EP "Pull The Strings". Le tout balancé avec une énergie communicative, le public est conquis et prêt pour la suite......

Rock'N'Roll
Pull The Strings
Don't Worry
All Day Long
Sleepless
The Court Of Owls
Razor's Edge
Drugs
Queen
Toxic
My Scars
Forever Naked

Vient ensuite le groupe qui monte, qui monte, qui montre sa bouille à la Tv colmarienne, qui gagne le tremplin Brasseurs de Talents à Lutterbach et qui va auto-produire son album....alors qu'il a été fondé en 2018!!!!!

Maltdown ne fait pas du Hard Rock, Maltdown fait du Hard'N'Roll et ça s"entend....Un mix parfait, 50% de hard Rock et 50% de Rock'N'Roll, vous mettez ces deux ingrédients dans un shaker et vous obtenez Maltdown.....
L'intro commence et d'entrée on devine qu'on va transpirer....Le set débute avec le titre 'Maltdown', on sent un Brice un peu intimidé sur cette première piste, il faut dire que le public c'est nettement rapproché de la scène, que les retardataires ont renfloué les rangs.....Mais ensuite tout va s'enchainer très vite, avec le cover de Steppenwolf, toute la salle entonne 'Born To Be Wild', puis Maltdown nous emmène aux Caraibes sur le Black Pearl....Avec le titre éponyme...Les chevaux sont lâchés, les riffs grondent et Mickael, derrière le kit fait résonner les tambours.....
Après avoir fait chanter le public sur 'Born To Be Wild' on termine avec le 'Rock Out' de Motorhead.......Pari réussit pour ce jeune groupe alsacien qui tient toutes ses promesses.....

Maltdown
Like A Madman
Born To Be Wild ( Steppenwolf)
Black Pearl
Speed Fire
From The Bottle
The King
Rock Out (Motorhead)

On reprend le shaker que j'ai utilisé plus haut, on y met une dose de Bon Scott, un soupçon de dégaine à la Joey Ramones et une pincée de Tommy Lee, un petit air d'Accept, on shake, on shake, et on a des Suédois tout chauds, les Devil's Gun.....
C'est une première pour le groupe et pour nous aussi, c'est la première fois que Devil's Gun vient jouer en France, et on a eu cette bloody chance samedi soir....

Devil's Gun débarque de Växjö dans le sud de la Suède.....Formé en 2012, le groupe est venu ce soir soutenir son album "Sing for the chaos" sorti le 12 avril.
Tout de suite la voix claire de Joakim Hermansson, vient te rappeler celle de feu Bon Scott, c'est indéniable....Les 5 musiciens vont nous livrer un Heavy Metal pur jus sans fioritures, dès le premier titre 'Tear Down The wall' tu comprends que dimanche matin ta nuque va te faire souffrir....
La troisième piste ' Killer Machine' nous rappelle les légendaires Accept, tout est là, des riffs aiguisés, des refrains enflammés, de la vitesse et un groupe ravi de faire un premier concert en France.
La machine de guerre est lancée, les titres s'enchainent, pas le temps de souffler, sauf peut être sur 'Sing For The Chaos' qui sonne un peu comme une balade, mais attention une balade façon Devil's Gun....
D'après le bassiste, Oliver Emanuelsson, 'Queen Of Destruction' est une chanson sur les ex :-))). 'Lights Out' est un peu plus sombre, les paroles ont été écrites le lendemain de l'attaque terroriste contre Drottninggatan à Stockholm.
Après un set de 12 titres et deux rappels, les Suédois ont fait plus que le job, ils se sont amusés autant que le public, se sont prêtés aux photos et aux dédicaces sans compter....."Sing For The Chaos" est un album à avoir à tout prix......

Tear Down The Wall
Hot Rock City
Killer Machine
To The Devil
Dirty In Damned
Alligator Fuckhouse
Queen Of Destruction
Bad To The Bone
Electrical Shock
Sing For The Chaos
Lights Out
Break The Ice
Run Trough The Night

Une fois de plus, aucun regret, du Heavy, du Hard, du Rock'N'Roll........