C. Simonetti's Goblin
Anibal BERITH
Journaliste

«L'intrus du Festival...»

Créé 03/09/2016
4033 vues

Il est près de 21h lorsque C. Simonetti's Goblin foule la scène Blackwaters orientée plutôt black en ce second jour du Fest alors à quoi s'attendre de ce groupe que je découvre....pas grand chose dans mon univers...Un guitariste, C. Simonetti aux claviers et un batteur. Un set très instrumental proposant du rock indus plutôt symphonique avec même une danseuse orientale pour animer la scène sur le titre 'Suspiria'.

Une mise en scène avec un écran géant derrière le batteur afin de donner un sens visuel à la musique.

Des musiciens à fond dans leur trip, cependant ça ne m'accroche pas et c'est trop loin de l"univers du Fest qui se veut orienté extrême depuis le début du week-end.

Disons que le trio permettra un intermède de douceur mélodique d'une heure sur 24h de musique intense.