ALESTORM sur la scène Main Stage 2 du Download Festival 2018
United Rock Nations

«Alestorm ne pouvait que remporter un franc succès au Download Festival malgré le manque d'investissement de certains musiciens»

Créé 15/06/2018

Ce vendredi 15 juin est définitivement le jour des amateurs de Folk puisque ce sont les pirates d'Alestorm qui prennent la Main Stage 2 d'assaut à partir de 18H05. Leurs fans, reconnaissables à leur t-shirts à l'effigie du groupe, sont vraiment nombreux dans le festival et leur musique dansante et amusante devrait attirer les curieux sans peine, mais la musique d'introduction du groupe résonne déjà !

Etrangement, le public est plutôt passif lorsque Peter Alcorn et Elliot Vernon, respectivement batteur et claviériste du groupe, entrent en scène, mais l'arrivée de Christopher Bowes, leader de la formation écossaise, entraîne une vague d'applaudissements à laquelle il répond par une petite danse. Tous les musiciens s'enferment immédiatement dans leur rôle et multiplient les tentatives pour divertir leurs fans. La première chanson, « Keelhauled », révèle que le chanteur n'est pas au meilleur de sa forme du point de vue vocal mais cela ne l'empêche pas de courir d'un bout à l'autre de la scène, faisant voler son kilt derrière lui, ni de changer de place avec les autres musiciens. Durant tout le show, Shawn, le canard gonflable du groupe, reste fidèlement à son poste et surplombe le public. Après un rapide : « Bonsoir la France, nous sommes Alestorm ! », le groupe enchaîne sur « Alestorm » mais le mixage laisse parfois à désirer et noie la mélodie principale sous la batterie et la basse. Christopher Bowes reprend : « Comment allez-vous mes amis ? Nous sommes Alestorm et et ce soir, nous sommes ici pour faire la fête ! Est-ce que vous êtes avec nous ? Cette chanson est plus ancienne que les autres alors c'est parti pour « Over the Seas » ! ». Le public joue entièrement le jeu, reprenant les refrains en choeur, agitant la tête, dansant en tous sens, mais l'investissement des musiciens, en particulier du frontman, nous laisse réellement un arrière goût amer tant il a l'air de s'ennuyer, de se forcer à se dandiner. Il ne sourit presque pas et affiche un air presque lassé ; la performance est là mais pas nécessairement l'engagement émotionnel qui va avec.

Alors que les photographes quittent le pit photo, Christopher Bowes se met à agiter la main : « Oh, nous n'avons pas dit au revoir à nos amis les photographes ! Aller, au revoiiiiir ! (Serait-ce de l'ironie qui pointe dans sa voix ? Espérons que non car les photographes fournissent un excellent travail) Et maintenant, partons faire la fête à Mexico ! ». Les titres les plus emblématiques d'Alestorm s'enchaînent avec une setlist tout à fait adaptée au festival où bon nombre de fans veulent simplement s'amuser, ce sont donc « The Sunk'n Norwegian », « No Grave but the Sea » ou encore « Nancy the Tavern Wench » qui se suivent, chacune remportant un franc succès parmi les fans. « Hangover », la fameuse cover de la chanson de Taio Cruz voit l'envoi de Shawn, le canard gonflable, dans la fosse, où le public le renvoie tant bien que mal dans les airs. Si Gareth Murdock, le bassiste, et Máté Bodor, le guitariste, semblent honnêtement s'amuser et affichent de grands sourires ravis, les autres membres ne font toujours pas l'effort de montrer de la bonne volonté.

Avec un mot d'ordre comme « Paris, il faut que vous fassiez le maximum de bruit pour nous ! », Alestorm ne pouvait que remporter un franc succès au Download Festival ; néanmoins, nous sommes plusieurs à rester sur notre faim devant le comportement de certains membres qui peinent à donner le change, un problème qui avait déjà été soulevé lors de leurs derniers concerts en France.


Setlist d'Alestorm :

1- Keelhauled
2- Alestorm
3- Over the Seas
4- Mexico
5- The Sunk'n Norwegian
6- No Grave but the Sea
7- Nancy the Tavern Wench
8- Rumpelkombo
9- Hangover (Taio Cruz cover)
10- Bar ünd Imbiss
11- Captain Morgan's Revenge
12- Shipwrecked
13- Drink
14- Fucked With an Anchor