Live report NEMOST/MALEMORT/ACYL @ La Boule Noire le 05/10/2018!
Peetoff
Journaliste

«ACYL est un mélange de légèreté et de lourdeur, de culture, de puissance et de douceur et surtout des sourires et une joie visible sur le visage de tous.»

Créé 05/10/2018
1431 vues

Live report Nemost – Malemort – Acyl par HELL HAINE
La boule noire – le 05 octobre 2018

Un groupe de death melodique + un groupe de metal libre + un groupe de metal ethnique voilà ce qui nous était proposé en ce vendredi 05 octobre à la Boule Noire. Aucune logique me direz-vous ? Et bien si ! ce combo a l'habitude d'officier ensemble (surtout Acyl et Malemort ) : cela fonctionne à merveille et, c'est le gage d'une bonne soirée.

C'est donc Nemost les locaux de l'étape qui lancent les hostilités. Le groupe a déjà quelques années de scène derrière lui et on sent une certaine aisance à délivrer un set qui commence à être bien rodé.
Les musiciens sont contents d'être là et envoient du lourd pour chauffer la salle ...qui n'en a pas vraiment besoin, tant au niveau de la température ambiante que le public déjà bien présent pour en prendre plein la gueule.
C'est un set essentiellement centré sur le dernier album avec deux nouveaux titres qui portent encore des noms de code (cf. setlist*). L'énergie traverse la salle, le son un peu moins et semble un peu brouillon au fond de la salle près du bar. Nemost propose, de par sa position de première première partie, un set court mais dense et cohérent. Ils quittent la scène visiblement heureux et le public aussi.

Setlist
Year of libra
Sandstorm 6/8
Sardanapale
Orient Sam*
Pressure nation
Pale observer
NTM*
Respwaned

Malemort sera le deuxième groupe de la soirée. A-t-on encore besoin de présenter Malemort ce groupe de la région parisienne qui monte, monte, monte tout doucement (comme nous le susurrerait une certaine chanteuse) et qui s'est grandement fait remarqué en ouverture du Hellfest cet été. Et justement, grand, c'est presque ce qui manque : une grande scène. Ils sont six sur scène, Xavier (chanteur) est intenable, les deux gratteux, Sebastien et Julien et le bassiste Jean Christophe remuent aussi sans cesse. Seuls Sebastien B et Vicken bloqués respectivement derrière leur clavier et batterie restent de fait statiques de part leur fonction qu'ils occupent à merveille !
Toujours avec une énergie communicative que le groupe mènera leur set tambour battant. La setlist assez classique reste hyper efficace et remporte l'adhésion générale avec des titres puissants. Petit bémol comme pour le premier groupe, le son semble meilleur front row qu'à l'arrière de la salle où cela semble plus brouillon et où l'on distingue parfois mal la deuxième voix. Mais le public est là et ne faiblit pas, accueillant à bras ouvert Xavier qui descend une fois de plus dans la fosse !
Une fois encore Malemort a frappé fort. On les retrouvera d'ici la fin de l'année sur quelques dates en France avant sûrement une petite pause question de nous pondre un 3e album ?

Setlist
Ball trap
Insoumission
Madame
Brûle
Le domaine
Atomique Diplomatie
Décadence
Foutue belle jeunesse
Mille regards
Carnaval Cannibal
Cabaret Voltaire

Place à Acyl pour clôturer cette soirée. Et c'est avec un immense plaisir que l'on retrouve le groupe algérien qui puise son inspiration dans les musiques traditionnelles berbères.
Une fois n'est pas coutume, dès l'intro on voit apparaître les instruments traditionnels du maghreb qui donnent à leur musique un son si particulier. Tous les ingrédients qui font d'Acyl des bêtes de scène sont là : une musique puissante et chaleureuse, un chanteur charismatique et communicatif, les karkabous (instruments préférés du public :-) ), des chorégraphies orientales. Tout est là pour transporter et faire voyager le public qui se laisse embarquer. La cohésion se sent sur scène et dans la fosse - un vrai rassemblement autour de la musique.
Mais ce voyage n'est pas de tout repos et le chanteur au milieu du set annonce que la suite du set va passer à la vitesse supérieure. Ce n'est pas comme si tout le monde faisait la sieste. Et en effet, Acyl continue à nous faire voyager mais cette fois ci dans le passé avec des morceaux plus anciens et hargneux et résolument tribaux.
Acyl clôture leur set avec Autonomy qui résume bien le concert de ce soir : un mélange de légèreté et de lourdeur, de culture, de puissance et de douceur et surtout des sourires et une joie visible sur le visage de tous : membres du groupe et public !

Setlist
Intro
Evil Depth
Mercurial
Finga
Battle of constantine
Kiama
Obduracy
The angle's sins
Gibraltar
Head on crash/Ungreatfullness
Autonomy


Interviews