AcoD au Ninkasi Gerland KAO (Lyon), le 24/06/2019
Thib Grap
Journaliste

«AcoD met tout le monde bien en jambe et nous prépare à ce qui va suivre»

Créé 27/06/2019
515 vues


Il est 19h. En cette chaude soirée de Juin, le Ninkasi Gerland propose une affiche bien alléchante dans sa salle KAO. Au même moment que la soirée Salsa dans la salle d'à côté. Après un choix cornélien, direction donc KAO. On passe devant le merch et on se positionne devant la scène en attendant l'arrivé de la première partie ACOD.
Petite salle et donc pas de Snake Pit, on se rend ainsi compte qu'il sera difficile de photographier les groupes ce soir. L'ambiance se réchauffe et la première partie arrive.

AcoD:
Les Marseillais débarquent et commencent sur les chapeaux de roues. Malgré la petite extinction de voix de Fred, le chanteur à cause du Hellfest, le groupe assure un show sans faille. Le public est un peu timide au début et se débloque au fur et à mesure. Un agent de sécurité vient même demander à des gens d'arrêter les pogos, qui reprendront vite et avec d'avantage d'intensité.
AcoD met tout le monde bien en jambe et nous prépare à ce qui va suivre.

Setlist :
Intro - l'ascension des abysses
Omnes Tenebrae
Road to Nowhere
Broken Eyes
Between Words
Tristis Unda
The Divine Triumph
Fleshcell
Sleeping Shores

Alors que les techniciens arrivent sur scène pour préparer le set de Cannibal Corpse, la petite salle termine de se remplir et l'impatience bat son plein. Toujours pendant la préparation, une porte s'ouvre et George Fisher traverse la salle d'une traite sans s'arrêter. Seuls les fans les plus attentifs l'ont vu passer. Les techniciens rigolent un peu avec le public, font les dernières balance et c'est parti !

Cannibal Corpse:
Le décors est très simple, une grande toile en fond de scène avec l'inscription Cannibal Corpse et des amplis empilés sur scène.
Le groupe arrive de la manière la plus simple, pas d'intro, pas de musique. Juste les membres qui viennent se mettre à leur place bien gentiment et qui attendent le top départ. Les musiciens attaquent et George fait son entrée sur la scène et entame directement son légendaire Headbanging. La température est brûlante dans la salle et la boucherie commence. Dès les premières notes, les mosh pit et cricle pit vont de bon train. Les seuls instants de répits sont entre les chansons, mais les mouvements de foule sont non-stop de la première à la dernière note de chaque chanson.
Le groupe dévoile un set assez classique avec seulement deux titres du dernier album, tout en gardant ses racines et en proposant ses titres légendaires.
Infatigable, Cannibal Corpse dégueule un show sans bavure, rapide et concis.

Setlist :
Evisceration Plague
Code of the Slashers
Red Before Black
Devoured by Vermin
Unleashing the Bloodthirsty
A Skull Full of Maggots
Kill or Become
I Cum Blood
Make Them Suffer
Stripped, Raped and Strangled
Hammer Smashed Face