UPPLOPPET

Garage rock

Suède
79 vues
Upploppet (The Riot) est le dernier visage du mont Rushmore en Scandirock et ce n'est pas un mauvais signe. Avec les plus belles moustaches de la scène rock, des riffs rapides et un live live du sol au sol, ils rendent hommage à leurs prédécesseurs de MC5, Union Carbide Productions, Gluecifer et bien d'autres préretraités influents de la seule manière qu'un groupe local avec certains l'air sous leurs ailes peut... En jouant encore plus vite, encore plus haut et en le faisant pour une fraction du prix, un bar gratuit et le canapé de votre ami pour s'arrêter avant de passer à la prochaine ville, au prochain endroit, à la prochaine fille … Vous arrivez là où cela nous mène.

Malgré leur succès étonnamment modeste et leur programme chargé, le quintette de Göteborg n'a pas encore fait ses débuts sur album ni été réservé comme première partie de la prochaine tournée des Foo Fighters. Mais n'ayez crainte, ceux d'entre vous qui ont lu le discours ci-dessus à propos d'une nuit humide dans la rue la plus remplie de pubs de Hambourg, la Reeperbahn, ont entendu le rugissement de la jungle de l'éminent The Sign Records Riot et ont agi quand personne d'autre n'a osé. Deux contrôles aux frontières, divers papiers et un bus familial surchargé plus tard, Uploppet est entré dans les légendaires Welfare Studios pour, avec un budget serré, enregistrer leur chef-d'œuvre, la « magnus opel » de leur discographie. Avec leurs débuts prochains, le groupe veut montrer clairement qu'il s'éloigne du groupe de groupes qui se sont formés au bar local après minuit et qu'il ne fait aucun doute que c'est Uploppet qui siège désormais sur le trône du rock.