JOSH TODD & THE CONFLICT
Plus d'infos sur JOSH TODD & THE CONFLICT
Hard Rock

Year of the tiger
Laurent Sage
Journaliste

JOSH TODD & THE CONFLICT

«Rage, guitares et énergie»

11 titres
Hard Rock
Durée: 36 mn
Sortie le 15/09/2017
8894 vues
Premier album solo pour le chanteur de BUCKCHERRY accompagné du guitariste Steve DACANY du même BUCKCHERRY et qui, selon ses dires, lui permet de sortir des « tradi-tionnels » classiques albums rock tels qu'il les enregistrait dans un passé pas si lointain pour produire un album qu'il qualifie de heavy, mélodique et honnête.


L'album est co-produit par Steve DACANY et Erik KRETZ (batteur chez STONE TEMPLES PILOTS).

D'entrée, le ton est donné avec le morceau « Year of the tiger » : basse ronflante,guitare saturée et chant d'écorché vif. On sent que le bonhomme a une rage à extérioriser et cela s'entend.C'est compact, direct et nous touche comme un uppercut en pleine face.Belle entrée en matière. « Inside » ( peut être mon morceau préféré de l'album) déboule juste derrière et le moins que l'on puisse dire c'est que son rythme rapide enfonce le clou. Le groupe est compact, cohérent ( je veux dire par là que les musiciens constituent une unité et pas seulement un « super-groupe » composé de musiciens issus d'univers différents ) et on se laisse entraîner facilement.

Avec « Fucked up » et « The conflict » , je retrouve des rythmes syncopés et une rage similaire à RAGE AGAINST THE MACHINE . Il y a une ballade jouée à la guitare accoustique « Good enough » ; morceau dispensable selon moi. Mais on sent dans cet album que Josh a dû passer par des phases d'excitation et de rage entremêlées à des phases d'apaisement. C'est sûrement dans ce sens que le mot « honnête » prend tout son sens concernant l'album. Il s'y livre sans fard et c'est éminemment appréciable.

Un morceau « Rain »,qui clôt l'album, avec son rythme plus lent est empreint d'émotion et fait aussi partie de mes morceaux favoris de l'album. Mention spéciale au guitariste, ses interventions n'étant jamais superflues et surtout, jouées avec sincérité. C'est bien l'essentiel de la musique : nous faire ressentir des émotions . Sur ce plan là, merci messieurs.

« Atomic »,ses breaks batterie/guitare et son riff énergique vous feront headbanger tandis qu ‘ »Erotic city » et son groove vous feront taper du pied.

La production est excellente : le son est homogène, les guitares bien saturées, la hargne et le feeling de Josh sont bien présents. Un beau boulot de la part des deux acolytes. Il ne manque plus qu'une tournée en France ( le groupe est taillé pour les petites salles à mon humble avis) pour pouvoir apprécier pleinement le potentiel du groupe et mon petit doigt me dit que ce groupe sur scène, c'est de la bombe. On prend les paris ?