With Primeval Force
Morbid Domi
Journaliste (Belgique)

VAMPIRE

«Vampire parvient à vous guider dans une sorte de fierté d'appartenance au monde du métal tant il en transcende les fondements.»

9 titres
Heavy Metal
Durée: 38 mn
Sortie le 21/04/2017
8533 vues
Il y a des groupes qui ont l'art de dépasser leur registre musical tant leur jeu dépasse les standards dûment balisés des styles.
Tel est le cas du quintet Suédois « Vampire », généralement répertorié dans le Death Thrash.
Mais comme le démontre amplement ce nouvel album, second de leur carrière, par-delà leur univers bien typé horror, mort et gore, les « Gothenbourgeois » parviennent à dégager du soufre dans leurs compositions.

Le groupe s'est formé il y a 6 ans. Une démo plus tard et surtout, lors de la sortie en 2014 de l'album éponyme, nous pûmes découvrir leur thrash très old-school volant aux frontières du préhisto-Black. A l'époque, le son m'apparaissait assez brouillon, un fifrelin Raw et l'ensemble me faisait déjà penser
à un bon « Gehennah » au niveau de l'engagement. Il était aussi possible d'entrevoir des éléments de Celtic Frost et de Marduk en tout début de carrière.
Toujours en 2014, les musiciens se lancent dans l'aventure du Split avec leurs compatriotes Deatheux, « Miasmal » et sortent un superbe titre qui ne préfigurait pas sur l'album, « The Night It Came Out of the Grave ». Nous pouvions aussi découvrir de bonnes bases de Death métal avec un excellent groove de basse.

C'est en 2015 que des progrès s'observeront au niveau de la qualité sonore. L'E.P. 4 titres « Cimmerian Shade » montrait une progression fulgurante, un morceau plus long, des partitions plus aérées et travaillées dans les quelques mélodies. Ecoutez donc ce fabuleux « Hexahedron » ou encore, le très maléfique « Pyre of the Harvest Queen ».
Les Suédois poursuivront leurs efforts, sortant un single en décembre 2016, « Skull Prayer » revenant dans une ambiance nettement plus nimbée de Thrash.
La griffe Old School était toujours présente et il était tout à fait possible d'identifier clairement l'essence du groupe qui affirmait son identité musicale et créative.

En dehors des quelques morceaux de batterie interprétés par « Ratwing » sur le très bon « Cimmerian Shade » nous retrouvons le même line-up qui a largement fait ses preuves, 3 vétérans de la genèse du groupe : Command à la basse, Hand of Doom au chant et Black String à la guitare. Lors d'un nettoyage de line-up en 2014, l'arrivée d'Abysmal Condor à la batterie et de Sepulchral Condor à la seconde guitare aura permis d'apporter une haute cohésion humaine et artistique.

Nous voici à découvrir le nouvel opus sortant le 21 avril, « With Primeval Force ».
Le constat est sans appel, dès les premières notes de « Knights Of The Burning Crypt », nous sommes happés par de superbes éléments de bon gros Rock N'Roll,
je repense au groupe de Legion, « Devian ». Ca écrase, ça groove. Le growl de Hand of Doom est excellent, prenant directement aux tripes.
Le riffing de guitares explose, offrant multitude stimuli. Le jeu de basse est grandiose, les notes appuient à merveille la bonne frappe d'Abysmal Condor.

Seconde piste, « He Who Speaks » qui sonne heavy Thrash blackened, fonçant à 200 km/h. Comment ne pas bouger sur cette pépite ? Les éléments rock n'roll se confirment. A ce moment-là, j'établis un corrélat avec le superbe album de 2016 des Norvégiens de Nordjevel qui, bien qu'officiant dans le black, offraient aussi cette richesse sous forme d'explosion paroxysmique des riffs endiablés.

S'ensuit « Metamorfosis » qui débute sur une ossature bien Heavy, en grave. Je garde l'impression que Vampire possède une puissance de feu égale à « Gehennah ». Très bon moment chaotique.

Nous retrouvons le fameux « Skull Player » de 2016 mais ici, hors du registre « rough mix ». Le morceau est mordant à souhait, impossible de rester stoïque sur cet océan sonore totalement boostant.

« Midnight Trial » se démarque du reste en prenant un élan plus progressif pour ensuite s'enfermer dans une superbe rythmique nettement plus cadrée, presque martiale. Les éléments Thrash sont de bon goût. Le passé défile, Vampire parvient à vous guider dans une sorte de fierté d'appartenance au monde du métal tant il en transcende les fondements.

Sur la 6ème piste, « Revenants », c'est le coup de coeur de Morbid Domi, complètement hypnotisé par le départ en mode Death qui glisse rapidement dans ce thrash blackened envoûtant. Le riffing des guitares est appuyé, la batterie esquisse quelques finesses sur les cymbales, notre chanteur se montre totalement ancré dans son univers. Ce morceau de plus de 6 minutes constitue le record absolu du groupe et qui plus est, il m'apparaît excellent. Ha…ce refrain.

« Ghoul Wind » reprend la même spécificité que « Skull Player » et montre que nos Suédois sont totalement à l'aise dans le registre. Notons en toute franchise que je n'ai pas encore vu de plage montrant une maladresse quelconque ni même un manque de maîtrise. Il y a du métier chez eux et cela s'entend.

Sur « Initiation Rite », vous démarrez sous stress dans une atmosphère glauque. L'on se demande à quelle initiation nous serons soumis. Les esprits de « Venom » et de « Celtic Frost » reviennent me hanter. Le morceau est en tempo plus moyen mais vous pose une lourdeur remarquable, digne des meilleurs ambassadeurs du Black metal. Ce morceau est superbe.

La promenade se termine sur « Scylla » qui boucle l'opus dans un tempo légèrement plus calme mais toujours dans les sphères de la toute-puissance.
Le riffing reste possédé, brillant d'un grand éclat. A la fin de l'album, je vous le garantis, vous suffoquez et êtes quasiment en position de capituler…jusqu'à ce petit choeur de chants Folk qui vous redonne le sourire.

C'est un très bel album que nous livre là Vampire, solide dans sa construction, dense dans sa composition, riche en éléments Heavy Thrash légèrement Blackened, pas tant dans l'esprit mais surtout dans le rendu. Les morceaux s'enchainent et le temps passe très vite, nous laissant une bonne impression globale.

Vampire navigue avec sa vitesse de pointe, son pavillon est clairement identifiable et partir en croisière avec les Suédois, je vous confirme que c'est un gage de qualité certaine.

Enfin, je suis certain que ce groupe doit tout exploser en concert.
Nous ne pouvons leur souhaiter qu'une seule chose, c'est de garder ce bon cap.

Morbid Domi (Avril 2017)


VAMPIRE
Plus d'infos sur VAMPIRE
Heavy Metal