VIOLATION WOUND
Plus d'infos sur VIOLATION WOUND
Punk Hardcore Rock n' Roll

With Man in Charge
Anibal BERITH
Journaliste

VIOLATION WOUND

«''With Man in Charge'' n'entrera pas dans la légende mais fait le job par son côté pêchu et énergique! A se délecter en live»

20 titres
Punk Hardcore Rock n' Roll
Sortie le 27/04/2018
5584 vues
Violation Wound est un groupe de punk/rock/hardcore américain né de la collaboration de Chris Reifert (Autopsy) qui troque sa batterie pour la guitare et conserve le chant, Joe Orterry à la basse et Matt O'Connell à la batterie. Crée en juin 2013 à l'initiative du leader d'Autopsy par l'envie de faire autre chose sans prise de tête, le projet Violent Wound émerge et voilà que le trio délivre son second album intitulé ''With Man in Charge''.

Reprenant le format si cher au Grindcore, à savoir beaucoup de titres en un minimum de temps, le disque se compose de 20 morceaux délivrés en moins de 34 minutes! On n'en est pas encore aux légendaires 2 secondes de ''You Suffer'' de Napalm Death mais il y a de l'idée avec les 37'' de ''Ruining Everything that's in the Way'' ou de ''Fuck it up/Dumb it down''.

Vu la quantité de titres, nous n'allons pas tous les détailler surtout que la galette est assez répétitive; cependant, au fil de l'écoute, on découvre des compositions festives où le groove est de rigueur! On peut dire que Joe Orterry s'est fait plaisir en écrivant ses parties de basse car on l'entend du début à la fin! C'est rock'n'roll, c'est catchy, ça donne envie de bouger (''Humanity Burning'', ''Selling your Soul for Damage Control'', ''State of Alarm'', ''Ruining Everything that's in the Way''...).

Le mix de l'album donne peu de répit et les chansons s'enchainent très rapidement, au rythme du ''tchouca tchouca'' du batteur qui opte pour un tempo punk hardcore sur une grosse partie du disque ('' Humanity Burning'', ''God's Plan'', '' Two Middle Fingers, Whiskey and Beer'', ''Don't believe it'', ''Scratched Out'', ''Fuck it up/Dumb it down'', ''Twisted up inside'').

La galette est simple et sans prétention. L'esprit punk voulu par le trio est respecté et l'insertion de plans dynamiques et groovy apportent une certaine fraîcheur et une grosse envie de se secouer! On notera l'influence rock'n 'roll sur ''Stalemate Suicide'', ''Unhinged World'' et '' With Man in Charge'' inspirés old school à la Motörhead et les solis à toutes les sauces sur l'ensemble des compositions, la petite touche psychédélique sur ''Vortex'' et ''Fearmonger''.

Bien que ''With Man in Charge'' ne soit pas innovant, il n'empêche qu'il est pêchu, énergique, qu'il donne envie d'headbanguer, de pogoter et de slamer tout au long de l'enchainement des tracks. Malgré le côté répétitif des chansons, on y trouve une certaine variété par le fait que les titres soient courts. Clairement une musique de live, ce second album n'entrera pas dans la légende, mais il a faculté de faire le job, de ravir les aficoniados du genre et de détendre les autres par son côté festif et dynamique.

Anibal Berith