VISION DIVINE
Plus d'infos sur VISION DIVINE
Power/Progressive Metal

When All The Heroes Are Dead
Enora
Journaliste

VISION DIVINE

«« When All The Heroes Are Dead », un album de Power mélodique correct mais qui ne brille pas par une audace folle»

12 titres
Power/Progressive Metal
Durée: 57 mn
Sortie le 25/10/2019
1549 vues

Vision Divine est un groupe de Power Metal italien formé en 1998 et qui a, pour un temps, compté Fabio Lione dans ses rangs. Un premier album éponyme sort dès 1999, suivi de six albums, le dernier en date, « Destination Set to Nowhere », remontant malgré tout à 2012. Après un best-of et quelques singles, le groupe dévoile « When All The Heroes Are Dead » !

Presque à la manière de la bande musicale d'un film, ‘Insurgent' place cet opus dans une thématique plus vaste, entre tension et action, un contexte tout à fait digne du Power Metal. Puis, presque sans transition, ‘The 26th Machine' démarre, porté par la batterie énergique de Mike Terrana, et que les amateurs de performances vocales seront ravis de savourer. Guitares et clavier sont mis à l'honneur dès l'ouverture de ‘3 Men Walk On The Moon', témoignant de des préoccupations très mélodiques du groupe qui ne se contente pas de donner dans des propositions épiques mais recherche activement une certaine technicité. ‘Fall From Grace' est peut être un peu trop désincarné pour réellement convaincre, bien que Andrea Torricini signe une bonne performance à la basse, sous les soli de ses camarades. Un poil plus classique dans sa forme, ‘Were I God' est un titre plus doux qui trouvera sûrement des adeptes.

Olaf Thörsen et Federico Puleri, aux guitares, n'ont de cesse de rivaliser d'ingéniosité, autant sur les riffs que sur les soli, souvent rejoint par le claviériste Alessio Lucatti, à l'image de ‘Now That All The Heroes Are Dead', un morceau autrement assez fade. Plus sensible et honnête, ‘While The Sun Is Turning Black' est une réussite pour les amateurs de calme et de lyrisme. Alors que des bruits de coups de feu et de moteurs résonnent, les guitares de Vision Divine font une entrée fracassante sur ‘The King Of The Sky', plus enlevé et puissant. Le groupe semble parti sur une bonne lancée puisque ‘On The Ides Of March' offre également quelque chose d'équilibré et agréable. Si les émotions peuvent sembler parfois un peu prétendues, Ivan Giannini assure une performance honorable sur ‘The Nihil Propaganda', qui reprend partiellement l'atmosphère pressentie sur l'ouverture de l'album.

En conclusion, et après la bonus-track ‘Angel Of Revenge', « When All The Heroes Are Dead » est un album de Power mélodique tout à fait correct mais qui ne brille pas par une audace folle. Vision Divine tend à rester sur les sentiers battus du genre au point de se laisser parfois étouffer par une sorte de flegme qui peut donner l'impression qu'ils surjouent.