Reflections
Enora
Journaliste

WAY OF CHANGES

«« Reflections », un album en demi-teinte qui ne convainc pas malgré quelques bons titres»

10 titres
HardCore
Durée: 45 mn
Sortie le 16/02/2018
6215 vues
Way Of Changes s'est formé en 2014 à Lausanne et le groupe a plutôt rapidement trouvé son public puisqu'il n'a pas tardé à tourner avec Benighted ou encore Dagoba. Après leur EP « Honesty », sorti l'année de leur création, on les retrouve pour « Reflections ».

L'ouverture de « Carry On » est assez déstabilisante puisqu'on passe par des sons électroniques indistincts pour arriver sur une mélodie qui peut correspondre à du Metalcore mais qui n'en est pas totalement. Malgré tout, le scream très grave et à la diction extrêmement claire et proche du langage parlé rend la composition agréable ; mais le timbre de la voix claire ne me séduit pas, trop nasillarde. La ligne instrumentale est lourde et marquée par la rythmique sur laquelle la guitare brode quelques riffs. « Trust » nous place dans une perspective plus classique du Metalcore avec moins d'expérimentations (qui n'étaient pourtant pas déplaisantes). La voix claire est ici plus agréable et un peu moins aigüe, ce qui lui donne un peu plus de relief, en particulier lorsqu'elle double le scream. J'allais dire que je trouvais le titre un peu plat mais un break bien senti vient de me convaincre du contraire, comme quoi il faut toujours laisser sa chance à une chanson ! On revient vers une atmosphère plus lente et plus sombre sur « Cold Hands » qui met clairement en avant la basse et la guitare qui semblent se répondre tout en traçant des chemins indépendants. La voix s'impose à cet ensemble qu'il écrase de toute sa force.

« Curse » pourrait presque ne pas être un morceau de Metalcore tant sa ligne musicale évoque d'autres genres, enfin dans un premier temps. Bien qu'il soit réussit dans l'ensemble, la première partie du morceau me plaît davantage que la suite dans la construction qui apporte une tension croissante dont l'explosion se concrétise finalement sur un break que rien ne laissait présager. La force d'impact du titre en fait, pour moi, le meilleur jusqu'ici et permet enfin à Way Of Changes de dépasser le simple stade de groupe sympathique qu'on peut écouter sans y prêter réellement attention. Avec cette chanson, j'ai enfin envie de leur laisser une chance de me convaincre. On reste dans une certaine continuité avec « Absolution » qu'une transition lie au précédent morceau. Et effectivement, le ton est plus lumineux et doux, comme si, après une période de souffrance, l'espoir faisait son grand retour dans la musique tourmentée du groupe. A nouveau, la voix claire me déplait, d'autant plus qu'elle n'apporte rien de particulier au morceau. Au contraire, sur « Meaningless », les choeurs en voix claire apporte quelque chose de fantomatique à un morceau relativement plat et dans la veine que ce que Way Of Changes nous a proposé jusque là.

Il faut croire que l'apogée de l'album se trouvait dans « Curse » et que le reste n'est qu'une longue et lente chute parce que « Trapped » est aussi décevant que la chanson précédente. Fondamentalement, elle n'est pas mauvaise mais elle est trop classique et n'a pas de réel intérêt, que ce soit dans son écriture ou dans les sensations qu'elle transmet. Avec « A Patience's End », on pourrait avoir l'impression que le groupe essaie de faire comme les très grands, avec quelque chose qui peut presque faire penser à du Archspire, mais à force de viser trop haut, on perd sa propre identité et on ne trouve pas le succès, et c'est malheureusement l'évidence à laquelle il faut se rendre. La dernière partie du titre, plus mélodique, est déjà beaucoup plus intéressante et proche de ce que le groupe maîtrise, quel dommage que toute la chanson ne soit pas dans cet esprit. On ne fait pas dans la dentelle avec « Watcher » mais ça réussit plutôt bien au groupe de se laisser aller à se défouloir, à cette agressivité brute. Le dernier morceau de l'album, « Heritage » est dans le même esprit avec une ligne musicale plus hypnotique et langoureuse.

« Reflections » est un album terriblement inégal qui se transforme rapidement en boulet à tirer pour Way Of Changes. Si quelques très bons morceaux se démarquent comme « Cold Hands », « Curse » et « Watcher », l'ensemble est plutôt très moyen et le groupe semble faire du sur place, sans réussir à proposer quelque chose d'assez convaincant.

WAY OF CHANGES
Plus d'infos sur WAY OF CHANGES
HardCore