Warrior Path
Enora
Journaliste

WARRIOR PATH

«« Warrior Path », un album réussi, solide et bien pensé qui s'appuie sans se cacher sur les bonnes recettes du Power Metal»

10 titres
Power Metal/Heavy Metal
Durée: 62 mn
Sortie le 01/03/2019
2311 vues
SYMMETRIC RECORDS

Warrior Path, c'est l'histoire de la rencontre du guitariste grec Andreas Sinanoglou avec Bob Katsionis de Firewind. L'album existait déjà dans l'esprit du premier depuis ses 18 ans et a finalement pris forme en trois heures sous les mains expertes du second. Si on ajoute à cela la voix du frontman de Beast In Black, Yannis Papadopoulos, on obtient un combo de maîtrise indéniable dont voici le résultat.

Si on aurait aimé un son de clavier moins artificiel et plus soigné, la ligne de guitare qui ouvre ‘Riders Of The Dragon' a néanmoins tout ce qu'il faut pour mettre l'auditeur dans les meilleures dispositions pour découvrir cet album. Yannis Papadopoulos assure le chant et fait rapidement valoir ses capacités vocales pour une performance tout à fait maîtrisée. La guitare d'Andreas Sinanoglou assure une introduction délicate sur ‘The Hunter' mais l'epicness du titre ne tarde pas à se révéler avec une montée en gamme du côté de la technicité. La voix revient à des notes plus humainement atteignables avec un grain rocailleux pas désagréable. Un mixage habile met la basse de Bob Katsionis en avant sur ‘Sinnersworld', une chanson à la ligne instrumentale plus légère, ce qui permet d'apporter un peu de fraîcheur. L'orage arrive sur nous avec ‘Stormbringers' et sa rythmique sombre et militaire en contraste avec une composition vocale travaillée. La douceur est au rendez-vous sur ‘Black Night' et sa délicate ligne de guitare qu'on savoure sur huit minutes.

Warrior Path aime faire dans la durée avec les dix minutes de ‘The Path Of The Warrior', véritable fresque musical à écouter dans son intégralité, s'il vous plait ! Vient ensuite ‘Fight For Your Life', qui n'a rien à voir avec la chanson du même nom par Judas Priest. Impossible de résister à cet hymne du Power sur lequel on se met à agiter la tête joyeusement ! Quelle autre introduction que le son des vagues aurait pu annoncer ‘Mighty Pirates' ? L'accompagnement se fait aux guitares dans une ambiance qui n'est pas sans rappeler Orden Ogan, mais la ressemblance s'arrête là puisque c'est la basse qui prend l'ascendant sur cette chanson dansante qui se veut menaçante. Warrior Path joue de certains clichés mais ça fonctionne et on se laisse prendre au jeu. Le groupe propose ensuite une power ballad intitulée ‘Dying Bird Of Prey' qu'on ne se lasse pas d'écouter. Et la conclusion se fait au son du violon de Hristos-Valentinos Petevis sur ‘Valhalla I'm Coming'.

« Warrior Path » est un album réussi qui s'appuie sans se cacher sur les bonnes recettes du Power Metal. Si on passe de l'univers des pirates à celui des vikings sans réelle cohérence de thème, musicalement on sent une certaine unité se dégager de cette proposition musicale solide et bien pensée.


WARRIOR PATH
Plus d'infos sur WARRIOR PATH
Power Metal/Heavy Metal